Douraji

  • Irak : Découverte de 11 corps de policiers irakiens dans un charnier de l'Etat islamique

    Imprimer

    Les forces kurdes du nord de l'Irak ont découvert un charnier contenant au moins les corps de 11 membres de la police irakienne qui auraient été tués par le groupe Etat islamique (Daech) en 2018, a indiqué jeudi 16 décembre 2021 à l'AFP un responsable kurde.

    "Une fosse commune a été découverte ce jeudi dans la région de Douraji", qui compte de nombreuses grottes autrefois utilisées comme repaires par les jihadistes, a dit ce responsable des Peshmergas.

    Douraji se trouve près de Ghara, dans la province de Salaheddine, dans une zone disputée entre le gouvernement fédéral et le Kurdistan autonome.

    "Nous travaillons depuis 11H00. Les corps de 11 policiers irakiens au moins ont jusque-là été extraits de ce charnier, on pense qu'ils étaient aux mains de l'Etat islamique en 2018", a ajouté le responsable kurde.

    Les Peshmergas et la police fédérale irakienne participent à ces recherches qui se poursuivent pour essayer de trouver d'autres corps, selon ce responsable au sein des forces du Kurdistan autonome d'Irak. Il a expliqué que la découverte du charnier avait été rendue possible grâce à des "renseignements obtenus sur des repaires de l'Etat islamique dans la région où les jihadistes emprisonnaient les membres des forces irakiennes qu'ils capturaient".

    L'Etat islamique, qui contrôlait de vastes zones de l'Irak entre 2014 et 2017, a laissé plus de 200 charniers, selon les statistiques des Nations Unies, et il est probable que ces tombes contiennent plus de 12 000 corps en Irak et 5 000 dans le nord de la Syrie.