Dinsor

  • Somalie : Le groupe islamique al-Shabaab exécute 7 personnes sur la place publique

    Imprimer

    Le groupe islamique al-Shabab, affilié à Al-Qaïda, a exécuté sept personnes sur la place publique. Les suppliciés, parmi lesquels un soldat, étaient accusés d'espionnage par les islamiques. Les sept hommes ont été passés par les armes sous les yeux de nombreux témoins à Buula Fulay, dans la région de Bay. Le site Web de propagande du groupe islamique adiffusé samedi soir 30 juillet 2022 une photo de l'exécution.

    Un prétendu "juge" lié au groupe islamique a accusé six hommes d'espionnage pour le compte du gouvernement somalien et d'une agence de renseignement américaine, trois d'entre eux étant également accusés d'avoir fourni des renseignements sur les hauts dirigeants d'al-Shabaab, Yusuf Jiis et Abdulkadir, tués par des frappes aériennes américaines en 2020.

    Le soldat, qui a également été exécuté, a été capturé sur la route entre les districts de Dinsoor et de Baidoa, dans l'État du Sud-Ouest du pays, selon l'organe de propagande des islamistes.

    Les tribunaux du groupe islamique n'ont pas autorisé les accusés à être défendus. Ils s'appuient généralement sur des aveux obtenus sous la torture, selon de nombreux témoignages de militants qui ont renoncé aux armes et se sont rendus au gouvernement.

    En avril 2020, plusieurs "hauts commandants" d'al-Shabaab avaient été tués lors de frappes aériennes américaines, dont l'un des fondateurs du groupe, Yusuf Jiis, que les États-Unis ont qualifié de "violent, impitoyable et responsable de la perte de nombreuses vies innocentes."

  • Somalie : 16 morts dans plusieurs attentats

    Imprimer

    16 personnes ont été tuées, dont des soldats, et d'autres ont été blessées lors de trois attaques distinctes, survenues mercredi 27 janvier, selon des responsables militaires et sécuritaires.

    Les responsables ont déclaré que 12 soldats et deux civils avaient été tués, et d'autres blessés, après qu'une bombe ait visé une voiture transportant du personnel militaire, près de la ville de Balad, dans la région du Bas-Chabelle (sud).

    Après l’explosion, un violent affrontement a éclaté entre les forces gouvernementales soutenues par les forces burundaises opérant sous l'égide de la mission de maintien de la paix de l'Union africaine (AMISOM) en Somalie et des combattants du mouvement islamiste Al Shabaab.

    Un civil a été tué et deux autres ont été blessés par l'explosion d'un engin explosif visant une voiture transportant des ouvriers du bâtiment dans la capitale, Mogadiscio, plus tôt dans la journée.

    Un soldat a également trouvé la mort et au moins cinq personnes ont été blessées dans une explosion survenue dans un café populaire de la ville de Dinsor.