Dawlat Shah (province de Laghman)

  • Afghanistan : Situation critique à Alishang dans la province de Laghman

    Imprimer

    Les forces de sécurité du district d'Alishang dans la province de Laghman sont assiégées depuis un mois, sans progrès dans les opérations et sans espoir d'une issue.

    Une source de sécurité fiable a déclaré, dimanche matin 4 juillet 2021? que si de nouvelles forces de sécurité ou un soutien aérien n'arrivaient pas dans les deux jours, une catastrophe majeure s'ensuivrait.

    Il y a actuellement quatre unités de la police nationale afghane à Alishang, mais la source indique qu'elles manquent de munitions.

    De nouvelles troupes sont arrivées hier dans la province de Laghman, conduites par le 9e régiment des forces spéciales de sécurité nationale dans l'est.  

    Elles ont mené une opération dans les zones de Sultan Khel, Barakzai, Ganjur et Old Alishang, au cours desquelles trois talibans ont été tués et quatre autres blessés.

    Trois membres de la Direction nationale de la sécurité (NDS) ont également été blessés au cours de l'opération, ont indiqué des sources.

    Hier soir également, une bataille acharnée a éclaté entre les forces de sécurité et les talibans dans le centre du district d'Alishang, au cours de laquelle trois membres du personnel de sécurité ont été blessés.

    "Nous avons mené une bataille acharnée de tard dans la nuit à 3 heures du matin. Nous avons tué et blessé des talibans et trois de nos agents de sécurité ont été blessés", a déclaré à 8 heures une source au sein de la sécurité afghane.

    Plus tôt dans la journée, deux combattants talibans ont été tués et trois autres blessés lors d'un affrontement avec les talibans.

    "Les combats sont toujours en cours. Samedi soir, il y a eu une bataille de trois heures, au cours de laquelle trois talibans ont été tués et quatre blessés", a déclaré le chef de la police d'Alishang.

    Les talibans n'ont pas encore commenté les récents combats.

    La source a déclaré à 8 heures du matin que les talibans avaient capturé les blessés vivants alors qu'ils étaient transportés vers Mehtarlam, la capitale de la province de Laghman.

    Les forces de sécurité affirment n'avoir reçu aucun soutien terrestre ou aérien au cours du mois dernier et qu'ils manquent désormais de munitions.

    Les talibans ont posé des mines terrestres sur la route d'Alishang afin de retarder l'arrivée de renforts dans le district.

    Les combats d'Alishang ont également déplacé de nombreuses familles vers d'autres régions, qui sont également confrontées à des difficultés.

    Dans de nombreuses régions il est nécessaire de réinstaller des points de contrôle, car les forces de sécurité ont abandonné de nombreux points de contrôle suite à la médiation des anciens des tribus.

    Selon les habitants, les postes de contrôle de sécurité ont été incendiés par les talibans et doivent maintenant être reconstruits.

    Le district de Dawlat Shah dans la province de Laghman est également sous le contrôle taliban depuis un mois, mais aucun plan n'a été fait pour le reprendre.

    Lors de la chute de Dawlat Shah, les talibans ont saisi une grande quantité d'armes et de munitions des forces de sécurité, dont des chars et des armes lourdes.

    Selon les habitants de la province de Laghman, les talibans mènent désormais leurs actions pour s'emparer des armes des forces de sécurité.

    Les habitants de Laghman, et en particulier du district de Dawlat Shah, disent que les zones laissées par les forces de sécurité doivent être reconquises, car la vie des habitants est dans une situation désespérée.

    La bataille dans la province de Laghman a désormais atteint la périphérie de la capitale, Mehtarlam.