Daquq

  • Irak : Un mort et 10 blessés dans une explosion à Kirkouk

    Imprimer

    Un civil irakien a été tué et 10 autres personnes, dont 3 policiers,  blessées, lundi 30 août , dans l’explosion d’un engin, dans le gouvernorat de Kirkouk, au nord de l'Irak, a rapporté une source sécuritaire locale.

    La même source a affirmé que des inconnus ont fait exploser un engin sur la route principale du village de Samaka, relevant du district de Daquq, au sud de Kirkouk, ciblant une patrouille de police et un véhicule transportant des employés municipaux.

    Ces derniers mois, la fréquence des attaques menées par des éléments présumés de Daech a augmenté, notamment dans la zone située entre Kirkouk et Salaheddin (nord) et Diyala (est), connue sous le nom de "triangle de la mort".

  • Irak : huit jihadistes de Daech neutralisés dans une opération militaire

    Imprimer

    Huit membres armés de l'Etat islamique ont été neutralisés, mercredi 2 juin 2021, dans une opération militaire lancée par les Peshmergas du district kurde du nord de l'Irak.

    L'officier de police de Salaheddine Samir al-Chihabi a déclaré que les forces peshmergas avaient lancé une opération militaire, mercredi à l'aube, contre les cibles de Daech, avec l'appui des hélicoptères et des avions de combat de la coalition internationale.

    Et d'ajouter que des avions et des hélicoptères de la coalition internationale (conduite par les États-Unis) avaient bombardé les cibles et les repaires de l'organisation, tandis que les forces peshmergas avaient ratissé la région. Huit éléments armés ont été tués.

    Al-Chihabi a expliqué que l'opération militaire avait concerné des zones à l'est du district de Tuz Khormatu, en particulier dans les zones entourant le village de Daouda, situé à la frontière du district de Daquq dans le gouvernorat voisin de Kirkouk.

    Il a souligné que éléments de Daech étaient actifs dans la région en raison du vide sécuritaire prévalant dans cette zone, notant que l'opération est intervenue après la formation de quatre centres de coordination entre les Peshmergas et l'armée, ce mois-ci.

    Le gouvernement du district kurde du nord de l'Irak avait annoncé, mercredi dernier, la formation de quatre centres de coordination avec l'armée irakienne pour lutter contre Daech, dans les zones dépourvues de présence sécuritaire.

    En effet, les "vides sécuritaires" s'étendent de la frontière syrienne au gouvernorat de Ninive, à Diyala (est), sur les frontières iraniennes, en passant par le gouvernorat de Salaheddine et Kirkouk (au nord).

    Les autorités irakiennes n'ont émis, pour l'heure, aucun communiqué, à ce sujet.

    En 2017, l'Irak a déclaré la victoire totale sur « Daech » en restaurant sa souveraineté sur l'ensemble de son territoire. À l'été 2014, l'organisation terroriste avait envahi et contrôlé une superficie estimée à un tiers du pays.

    Cependant, l'organisation terroriste maintient toujours des cellules dormantes, dans de vastes zones en Irak, qui lancent sporadiquement un certain nombre d’attaques.

  • Irak : Un mort et cinq blessés dans une attaque armée à Kirkouk

    Imprimer

    Un policier a été tué et cinq autres blessés, dans une attaque armée perpétrée, vendredi, dans la province de Kirkouk, au nord de l'Irak, selon une source sécuritaire.

    Des hommes armés (dont le nombre n'a pas été précisé) ont perpétré une attaque armée contre une patrouille de police locale dans le district de Daquq du gouvernorat de Kirkouk.

    L'attaque a vraisemblablement été menée par des éléments de l'organisation terroriste Daech.

    Par ailleurs, le premier lieutenant de la police de la province de Diyala (est), Shaalan Al-Kamili a déclaré à AA qu'un soldat avait été blessé par un tireur d'élite soupçonné d'appartenir à Daech.

    Il a ajouté que le tireur d'élite en question avait pris la fuite avec un groupe d'hommes armés, après un échange de tirs avec l'armée irakienne.

  • Irak : Un soldat tué dans une attaque au mortier contre un quartier général de la sécurité à Kirkouk

    Imprimer

    Un soldat irakien a été tué et 5 autres membres du personnel de sécurité blessés, samedi 17 avril 2021, lors d'une attaque au mortier contre un quartier général de la sécurité dans le gouvernorat de Kirkouk, dans le nord du pays, par des assaillants inconnus, selon une source sécuritaire.

    Un officier ayant le grade de premier lieutenant de la police de Kirkouk a déclaré: "Des personnes non identifiées, qui pourraient appartenir à l'organisation terroriste Etat islamique, ont tiré 6 obus de mortier sur le siège de la mobilisation tribale (Hashed Achayri), une force sunnite, dans le village d'Albu Shihab du district de Daquq. dans le gouvernorat de Kirkouk. "

    "L'attaque a entraîné la mort d'un soldat de l'armée, tandis que deux autres soldats et 3 membres de la mobilisation tribale ont été blessés", a ajouté la source, qui a demandé l'anonymat.

    Il a souligné que "des forces conjointes de l'armée et de la mobilisation tribale ont lancé une opération de ratissage dans la zone à la recherche des terroristes".

    Les autorités irakiennes n’ont fait aucun commentaire officiel sur l’attaque.

    La "mobilisation tribale" (Hashed Achayri) est composée de combattants sunnites et est officiellement affiliée aux forces gouvernementales. Habituellement, la mobilisation tribale garde les postes de contrôle et apporte un soutien aux forces armées dans les opérations militaires.