DANEMARK

  • Danemark : 3 islamistes vont être jugés pour projets terroristes

    Imprimer

    Les procureurs danois ont déclaré, mardi 5 octobre 2021, avoir  inculpé trois personnes pour projets d'actes de terrorisme. Les trois islamistes avaient acquis des produits chimiques et du matériel de fabrication de bombes qui devaient être utilisés pour une attaque « dans un lieu inconnu, soit au Danemark, soit à l'étranger."

    Le procureur en chef de Copenhague, Lise-Lotte Nilas, a déclaré que la police avait déjoué le complot lorsque les deux suspects ont été arrêtés. Les hommes et une femme ont été arrêtés en décembre 2019 et sont restés en détention depuis lors.

    Aucun des suspects n'a été nommé. Dans un communiqué, Nilas a déclaré que les hommes étaient âgés de 22 et 23 ans et que la femme avait 39 ans. L'un des hommes a la nationalité danoise et l'autre homme et la femme ont la double nationalité. Leurs autres nationalités n'ont pas été précisées.

    S'ils sont reconnus coupables du principal chef d'accusation de terrorisme, ils pourraient être condamnés à des peines de prison à vie, bien que les accusés condamnés à perpétuité au Danemark purgent en moyenne environ 16 ans.

    La femme est en outre accusée de financement d'activités terroristes en agissant par l'intermédiaire pour transférer de l'argent à des personnes associées à l'État islamique.

    Les procureurs l'ont également accusée de promouvoir des activités terroristes en aidant prétendument plusieurs personnes affiliées à Daech à créer des profils sur les réseaux sociaux et à communiquer sur Internet, ainsi qu'en ayant diffusé la propagande du groupe extrémiste en ligne.

    Le procès doit commencer en novembre à Copenhague.

    Lien permanent Catégories : DANEMARK 0 commentaire
  • Le Danemark s'engage à fournir une aide de 72 millions de dollars à l'Autorité palestinienne

    Imprimer

    Le gouvernement danois s'est engagé, jeudi 23 septembre 2021, à fournir une aide à l'Autorité palestinienne d'un montant de 72 millions de dollars, sur cinq ans.

    C'est ce qui ressort d'une rencontre entre le Premier ministre palestinien Mohamed Shtayyeh et le représentant du Danemark en Palestine Ketil Karlsen, à Ramallah.

    Dans une déclaration accordée aux journalistes après la signature de l'accord, Shtayyeh a fait savoir que l'aide danoise était arrivée à un moment crucial et qu'elle sera allouée au financement de projets dans les secteurs de l'agriculture, des collectivités locales et des institutions de la société civile.

    Et d'ajouter que ce qui comptait le plus, c'était le fait que toute l'aide soit conforme au Plan de développement national palestinien.

    Pour sa part, Karlsen a indiqué que le soutien de son pays à l'Autorité palestinienne se concentrait sur le renforcement des droits humains, la promotion de la responsabilité et de la démocratie, la création d'emplois, ainsi que sur la promotion de la paix et de la stabilité, avec un intérêt particulier pour les femmes et les jeunes.

    Plus tôt cette année, le Danemark avait annoncé un soutien budgétaire à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNRWA) à hauteur de 82 millions de dollars, pour les cinq prochaines années.

    L'engagement danois envers l'Autorité palestinienne intervient quelques jours après celui de l'Allemagne à hauteur de 100 millions d'euros d'aide sur 3 ans.

    Ce sont les deux premières aides accordées par des pays européens à l'Autorité palestinienne, depuis le début de 2021.

    Au cours des dernières années, l'aide européenne moyenne accordée à l'Autorité palestinienne a dépassé les 200 millions d'euros soit l'équivalent de 235 millions de dollars.

    Mercredi, le ministre palestinien des Finances a noté lors d'une réunion tenue à Ramallah avec des représentants de pays et des donateurs, que l'aide étrangère à l'Autorité palestinienne avait diminué de 90% cette année.

  • Danemark : Complot terroriste avorté dans une prison danoise

    Imprimer

    À la fin du mois de juin 2021, un complot terroriste a été déjoué dans une prison danoise. Deux condamnés avaient ordonné à deux autres condamnés d'enlever et de décapiter deux gardiens de prison ainsi que l'imam de la prison en représailles à une prière interrompue et de tenter une évasion.

    Lien permanent Catégories : DANEMARK 0 commentaire
  • Danemark : le gouvernement danois limite la part des « non-Occidentaux » dans des quartiers sensibles

    Imprimer

    D’ici dix ans, le gouvernement social-démocrate danois ne veut plus un quartier avec plus de 30 % de « non-Occidentaux », et la délinquance dans ces quartiers sera deux fois plus punie, relate 20 Minutes.

    Le Danemark va durcir la loi visant à réduire la part des « non-Occidentaux » dans les quartiers défavorisés, a annoncé, mercredi 17 mars, le gouvernement social-démocrate. Dans un nouveau projet de loi, le ministre de l’Intérieur veut que la part de la population d’origine « non occidentale » dans chaque quartier ne dépasse pas 30 % d’ici dix ans – alors que dans le plan actuel, adopté par la droite il y a trois ans, la proportion retenue était de 50 %.

    Lutter contre « une société parallèle religieuse et culturelle »
    Selon le ministre Kaare Dybvad Bek, une proportion trop importante d’étrangers de pays non occidentaux « augmente le risque de voir grandir une société parallèle religieuse et culturelle ».

    Par ailleurs, le terme controversé de « ghetto » pour désigner les quartiers sensibles va disparaître des textes. En effet, jusqu’à présent était qualifié légalement de « ghetto » les quartiers de plus de 1.000 habitants avec une population à plus de 50 % d’origine « non occidentale », remplissant au moins deux des quatre critères suivants : plus de 40 % des personnes au chômage ; plus de 60 % des 39-50 ans ne sont pas allés au-delà du collège ; une criminalité trois fois plus importante que la moyenne nationale ; un revenu brut des habitants inférieur de 55 % à la moyenne régionale.

    La crèche est obligatoire sous peine de suppression des allocations familiales
    Dans ces quartiers, les délits sont sanctionnés deux fois plus sévèrement qu’ailleurs et la crèche est obligatoire pour tous les enfants de plus d’un an sous peine de suppression des allocations familiales.

    D’après l’institut statistique national, 11 % des 5,8 millions d’habitants du Danemark sont d’origine étrangère, dont 58 % de citoyens d’un pays classé « non occidental ».

    Lien permanent Catégories : DANEMARK 0 commentaire
  • Danemark : Le gouvernement danois rejette les appels de l'ONU à rapatrier les jihadistes

    Imprimer

    Le gouvernement danois refuse de permettre le retour des jihadistes originaires du Danemark et se trouvant dans des camps d'internement en Syrie, ceci  pour le bien de la sécurité du pays.

    Au moins deux hommes, sept femmes et 19 enfants provenant du Danemark sont actuellement internés dans les camps. Sur les 19 enfants, neuf sont nés au Danemark, tandis que dix autres sont nés dans la zone de conflit. Le pays scandinave fait partie des 57 pays qui refusent de reprendre les jihadistes internés.

    Le gouvernement danois a pris une décision de principe selon laquelle les personnes qui ont quitté le Danemark pour rejoindre la cause des terroristes n'ont pas à être assistées  pour rentrer au Danemark. Le ministère des Affaires étrangères a confirmé que le Danemark ne reprendrait que les enfants dont les parents «acceptent explicitement» la séparation.

    Frederiksen Mette.jpeg«Les enfants sont dans une situation terrible et je suis sûr que les conditions dans les camps ne sont pas adaptées pour que les enfants y soient. Mais à notre avis, cela ne signifie pas que les personnes qui ont tourné le dos au Danemark doivent rentrer. Les combattants étrangers [comme on appelle souvent les djihadistes dans le langage officiel danois] ne sont pas les bienvenus au Danemark, qu'ils soient mères ou pères. Ça fait mal parce qu'il s'agit des enfants. Les parents doivent en assumer la responsabilité », a expliqué la Première ministre Mette Frederiksen (photo).

    «Ce gouvernement considère que c'est l'une de ses tâches les plus importantes pour maintenir la sécurité du Danemark. Nous devons prendre soin du Danemark et des Danois », a écrit Frederiksen à l'avocat Bjørn Elmquist, qui représente une mère de Daech et deux enfants internés dans le camp d'al-Hol.

    Selon la dernière évaluation de la menace par le Service danois de sécurité et du renseignement (PET), les adultes qui ont volontairement choisi de se rendre au «califat» terroriste demeurent une «menace pour le Danemark». La même évaluation a révélé que les jeunes enfants ne constituent pas nécessairement une menace immédiate, mais que le risque de radicalisation augmente avec l'âge et plus ils restent dans les camps de prisonniers.

    Le pays voisin du Danemark, la Suède, a rapatrié plusieurs enfants engendrés par des jihadistes .

  • Suède : Emeutes de musulmans à Malmö après la destruction d'un Coran par le feu

    Imprimer

    2020:08:28.jpg

    Des émeutes ont éclaté vendredi 28 août à Malmö, en Suède quelques heures après que le chef d'un parti danois d'extrême droite, connu pour ses provocations anti-musulmanes, ait été interdit d'entrée sur le territoire suédois alors qu'il y prévoyait une manifestation.

    "Environ 300 personnes se trouvent sur la chaussée", a indiqué peu avant minuit la police locale sur son site internet. D'après les médias locaux, les premiers incidents ont éclaté en début de soirée dans la troisième ville de Suède, connue pour avoir une importante population musulmane, à tel point que beaucoup la décrivent comme une "enclave islamiste". Les incidents ont dégénéré en émeutes vers 21H00 locales. Des manifestants ont notamment lancé des objets contre les forces de l'ordre et mis le feu à des débris, des actions en lien "avec le fait qu'un Coran ait brûlé dans la région plus tôt dans la journée", selon Rickard Lundqvist, porte-parole de la police, cité par le journal suédois Expressen.

    Rasmus Paludan.jpegCes incidents interviennent alors que Rasmus Paludan (photo), chef de file du parti "Stram Kurs" (Ligne Dure), devait se rendre vendredi à Malmö (sud), pour y organiser une manifestation anti-musulmane où il appelait entre autre à brûler les Corans. "Nous soupçonnons que (Rasmus Paludan) va commettre une infraction en Suède. Il y a également un risque que son comportement constitue (...) une menace aux intérêts fondamentaux de la société", a expliqué à l'AFP Calle Persson, porte-parole de la police de Malmö. L'intéressé a été interdit de territoire suédois pour deux ans. Des sympathisants de Rasmus Paludan s'étaient toutefois rassemblés au cours de la journée, durant laquelle trois personnes ont été arrêtées, soupçonnées d'incitation à la haine raciale, d'après les médias suédois.

    Selon la police, le Danois avait préalablement déposé une demande d'autorisation, qui lui a été refusée au motif que "ni sa sécurité, ni celle des passants ou des contre-manifestants" n'auraient pu être garanties. Il a malgré tout tenté de rejoindre la ville suédoise, mais a été arrêté à Lernacken, près de Malmö. "Le fait qu'il ait bafoué l'interdiction de se rendre en Suède" constitue en soi un motif d'expulsion, a détaillé M. Persson.

    De son côté, Rasmus Paludan a réagi sur Facebook : "Renvoyé depuis la Suède avec interdiction d'entrée de 2 ans. Cependant, les violeurs et les meurtriers sont toujours les bienvenus !", un message suivi de trois émoticônes pleurant de rire.

    Rasmus Paludan, un avocat et youtubeur, organise régulièrement des manifestations rassemblant une poignée de personnes pour exprimer son opposition à l'immigration et à ce qu'il considère être une islamisation de la société. En 2019, il avait brûlé un Coran entouré de bacon.


  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 13 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le lundi 11 mars 2019.


    Abonnement nécessaire pour lire les articles ci-dessous
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois

     

    FRANÇAIS

    • Algérie: La contestation ne faiblit pas : suivez les principaux événements de la journée – Abonnés
    • Danemark: Une Danoise d’origine libanaise membre de l’Etat islamique arrêtée en Turquie – Abonnés
    • Etat islamique: Quel avenir pour les jihadistes de Daech ? Après Baghouz, une nouvelle guerre commence – Abonnés
    • Syrie: Bataille de Baghouz (vidéo) – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Algeria: Protests do not weaken – follow the main events of the day – Subscribers
    • Denmark: A Danish woman of Lebanese origin, member of the Islamic State, arrested in Turkey – Subscribers
    • Islamic State: What future for ISIS jihadists ? After Baghuz, a new war begins – Subscribers
    • Syria: Battle of Baghuz (video) – Subscribers

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Алжир: Протесты не ослабевают — следите за основными событиями дня — Подписчики
    • Дания: Датчанка ливанского происхождения, член Исламского государства, арестованная в Турции — Подписчики
    • Сирия: : Битва за Багуз (видео) — Подписчики

    ptolemee@belliard74.com