Damasak

  • Nigeria : La population compte ses morts après l'attaque de Damasak, mardi 13 avril, par l'Etat islamique (ISWAP)

    Imprimer

    Les résidents de Damasak, dans le nord-est du Nigéria, comptent leurs morts et récupèrent les corps après l'attaque des djihadistes de l'Etat islamique de la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP) mardi 13 avril. 

    Les djihadistes ont incendié des maisons et se sont livré au pillage, tuant des dizaines de personnes.

    L'armée a réussi à reprendre le contrôle de la situation et à repousser les islamistes.

    La ville de Damasak, la principale agglomération de la région du gouvernement local de Mobbar, se trouve à seulement quelques kilomètres de la frontière avec la région de Diffa, en République du Niger.

    Les djihadistes de l'ISWAP arrivés à bord de 15 camions surmontés de canons ont livré une bataille féroce avec l'armée nigériane qui a du faire appel à un appui aérien pour repousser les assaillants. 

    Au moins 10 corps ont déjà été retrouvés mais les recherches se poursuivent et le bilan pourrait être plus élevé.. 

    De nombreux habitants ont fui alors que les terroristes pénétraient dans la ville à l'assaut du super camp de l'armée nigériane. Vidéo.

  • Nigeria : l'Etat islamique (ISWAP) lance une violente offensive contre la ville de Damasak

    Imprimer

    Les jihadistes de l'"Etat islamique de la province d'Afrique de l'Ouest" (ISWAP) ont lancé, samedi 10 avril 2021, une violente attaque contre la ville de garnison de Damasak dans l'État de Borno, au nord-est du Nigéria.

    L'attaque de Damasak, menée en plein jour, est particulièrement intense, les insurgés ont pénétré dans la ville. Damasak, près de la frontière nigériane avec la République du Niger, est à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Maiduguri, capitale de l'État de Borno.

    L'offensive actuelle contre la ville de Damasak est la sixième attaque de l'ISWAP en quelques semaines visant la ville de garnison stratégique et le centre humanitaire de l'ONU. Les djihadistes ont envahi la localité de Damasak et incendié plusieurs installations appartenant à des organisations internationales humanitaires. Le centre de l'ONU a été évacué après que le feu air ravagé les locaux voisins d'un organisme de bienfaisance international et se soit propagé à l'installation de l'ONU. Les bureaux de trois autres ONG internationales ont également été incendiés par les insurgés qui ont pris le contrôle de la ville. C'est la deuxième fois que les djihadistes attaquent l'un des neuf centres logistiques de l'ONU au Nigeria.

    Les troupes du Super Camp de l'armée, avec le soutien de l'armée de l'air, auraient repoussé l'attaque, bien que l'ISWAP ait revendiqué avoir pénétré dans la ville. 

    Ces derniers mois, les djihadistes de l'ISWAP ont sans cesse attaqué Damasak, y compris plusieurs tentatives infructueuses pour envahir une base militaire à l'extérieur de la ville.

     

     

  • Nigeria : L'armée repousse une attaque de l'Etat islamique (ISWAP) à Damasak - Un chef de l'ISWAP éliminé avec des dizaines d'autres djihadistes

    Imprimer

    L'armée nigériane a repoussé jeudi 18 mars 2021 une attaque de l'Etat islamique de la Province d'Afrique de l'Ouest (ISWAP)  dans la zone de Damasak Mobbar, dans l'État de Yobe.

    Les djihadistes ont attaqué vers 18h00 mais ils ont été repoussés par une puissance de feu supérieure de l'armée nigériane. Des hélicoptère Mi35, 2 jets Alpha et un drone sont intervenus pour pilonner les djihadistes.

    Des dizaines d'islamistes ont perdu la vie, y compris un commandant de l'ISWAP. Trois véhicules ont été détruits, dont deux appartenant à une organisation non gouvernementale internationale.
    hYFrHD5h.jpeg