Contingent togolais (Minusma)

  • Mali : 7 Casques bleus togolais tués dans une nouvelle explosion dans le centre

    Imprimer

    Au moins 7 Casques Bleus togolais ont trouvé la mort et 3 autres ont été blessés, mercredi 8 décembre 2021, dans l'explosion ayant visé un convoi logistique de la force de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) allant de Douentza, à Sévaré, au centre du pays, a indiqué la mission onusienne dans un tweet.
    « Ce mercredi 8 décembre dans la matinée, un convoi logistique de la Force MINUSMA allant de Douentza à Sévaré a heurté un engin explosif improvisé (IED) sur la RN16 dans la région de Bandiagara», a annoncé la MINUSMA sur sa page officielle.

    FGHrnqUWUAAVRQK.jpeg

    FGHroUuXEAQMKk-.jpeg

    FGHrml2WUAgh4LS.jpeg

    « Un premier bilan fait état de 7 Casques bleus décédés et 3 grièvement blessés », explique la même source.

    Le secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a précisé par la suite, dans un tweet, qu'il s'agissait de 7 Casques Bleus togolais.
    FGHleNiXIAg9bdw.jpeg

    Mardi, la mission onusienne a annoncé la mort d'un Casque bleu de la MINUSMA des suites de ses blessures, lundi 6 décembre, à Dakar, au Sénégal.

    Selon le document le soldat avait été grièvement blessé le 22 novembre dernier après que le véhicule dans lequel il se trouvait, dans le cadre d'un convoi logistique se rendant de Tessalit à Kidal. Le véhicule à bord duquel il se trouvait avait heurté un engin explosif improvisé, à environ 11 km du camp de la MINUSMA à Tessalit.

    ''Il avait alors été évacué à Dakar avec deux autres Casques bleus pour y recevoir des soins appropriés'' a indiqué la même source.

    Les embuscades et les attaques aux engins explosifs improvisés sont fréquentes, notamment dans le centre du Mali et la région des trois frontières entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
    FF7SGNQWYAkntA0.png

  • Mali : 20 soldats togolais de la MINUSMA blessés dans une attaque - L'un des soldats est décédé

    Imprimer

    Une vingtaine de casques bleus togolais de la Mission multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) ont été blessés, mercredi 10 février vers 7h du matin , dans une attaque kamikaze à Kerena, dans région de Douentza, au centre du Mali, a rapporté la mission onusienne.

    "Ce matin vers 7h, une base temporaire de la MINUSMA à Kerena, située dans les environs de Douentza, a été la cible de tirs directs et indirects", a annoncé Olivier Salgado, porte-parole de la MINUSMA sur son compte Twitter. Il s'agissait en fait d'une attaque menée par un kamikaze (photo ci-dessous)  à bord d'un véhicule bourré d'explosifs (VBIED).
    2021:°2:10 kamikaze.jpeg

    "Durant l’attaque, et selon un bilan provisoire, une vingtaine de Casques bleus togolais ont été blessés", a-t-il précisé. On apprendra le 12 février qu'un des soldats est décédé des suites de ses blessures.

    Le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU au Mali et chef de la MINUSMA, Mahamat Annadif, a fermement condamné "cette attaque lâche contre les soldats de la paix et s’est assuré que toutes les mesures soient prises pour que les blessés reçoivent les soins appropriés" a ajouté le porte-parole de la mission onusienne.

    L'attaque n'a pas encore été revendiquée. Elle intervient moins d'un mois après celle intervenue le 13 janvier dernier contre un convoi des Casques bleus dans la région de Tombouctou. Trois Casques bleus ivoiriens avaient été tués dans cette attaque.

    Un combattant de la milice d'autodéfense Ganda Izo tué dans une attaque à Gao
    Un combattant d'une milice d'autodéfense a été tué, dimanche 8 février, dans une attaque près de Gao, dans le nord du Mali, a rapporté, mercredi, une source médiatique locale.

    "Le poste avancé du mouvement Ganda Izo se trouvant sur l’axe Gao-Intahaka, a été pris pour cible par deux individus armés sur une moto", a rapporté le site d'information malien"aBamako".

    Un combattant de Ganda Izo a été tué, ainsi que les deux assaillants, a précisé la même source.

    Ganda Izo est une milice locale d'autodéfense de Gao. Aucune déclaration officielle n'a été faite et aucune partie n'a revendiqué l'attaque, mercredi à 12h GMT.

    La région de Gao fait partie des régions maliennes du nord, en proie aux attaques terroristes depuis 2012.