Conte Giuseppe

  • Italie : Le Premier ministre italien condamne les propos "inacceptables" d'Erdogan contre Macron

    Imprimer

    Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a condamné lundi les propos "inacceptables" tenus par le président turc Recep Tayyip Erdogan à l'encontre de son homologue français Emmanuel Macron après les déclarations de ce dernier sur l'islam.

    "Les propos adressés par le président Erdogan au président Macron sont inacceptables", a écrit M. Conte en français sur son compte Twitter. "Les invectives personnelles n'aident pas l'agenda positif que l'UE veut poursuivre avec la Turquie, mais éloignent au contraire les solutions. Pleine solidarité avec le président Emmanuel Macron", a ajouté le chef du gouvernement italien.

    Le dirigeant turc reproche à son homologue français d'avoir assuré que la France continuerait de défendre les caricatures du prophète Mahomet, promesse prononcée lors de l'hommage national au professeur Samuel Paty, décapité dans un attentat islamiste pour avoir montré ces dessins en classe.

    Il y a deux semaines, le président turc avait déjà dénoncé comme une provocation les déclarations d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste" et la nécessité de "structurer l'islam" en France. M. Erdogan avait alors mis en cause la santé mentale Emmanuel Macron, suggérant qu'il fasse "des examens de santé mentale". Attaque répétée une seconde fois durant le week-end dernier.

    Les dangers de ce torrent de violence verbale
    La violence, pour l'instant verbale, des protestations contre la France dans les pays musulmans est dangereuse. Ces violences verbales risquent fortement d'inspirer les jihadistes professionnels et les jihadistes amateurs (les fameux loups solitaires, souvent dérangés psychologiquement) et les pousser à agir.

    36 attentats sanglants en France depuis 2012 - Une bonne raison pour regarder l'islamisme de travers
    Il y a eu 36 attentats terroristes islamistes graves ou très graves en France au cours des huit années écoulées depuis que Mohamed Merah a assassiné trois enfants devant une école juive à Toulouse et tué cinq autres personnes en mars 2012".

    La France a plus souffert du terrorisme islamiste que tout autre pays européen au cours de la dernière décennie. La grande majorité des attentats n'ont pas eu de lien direct avec la publication par le magazine Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mahomet.