CONSEIL TURCIQUE

  • Turquie : "Le monde turc" est en première ligne face aux conséquences des développements en Afghanistan," a déclaré Cavusoglu, ministre turc des AE

    Imprimer

    Le ministre turc des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu a déclaré que le monde turc, voisin de l'Afghanistan, ressentait davantage l'impact des développements dans ce pays.

    La réunion extraordinaire du Conseil des ministres des Affaires étrangères du Conseil de coopération des pays de langue turque (Conseil turc), où seront discutés les développements actuels en Afghanistan, a débuté au Bureau du travail de la présidence turque au Palais de Dolmabahçe à Istanbul.

    Dans son allocution d'ouverture de la réunion, Cavusoglu a souligné que la réunion coïncidait avec l'anniversaire du début de la guerre de 44 jours au cours de laquelle l'Azerbaïdjan a libéré les terres occupées du Karabagh.

    Déclarant que le Conseil turc va discuter de la question de l'Afghanistan pour la première fois, Cavusoglu a poursuivi: "Les développements en Afghanistan ont des effets mondiaux. Cependant, le monde turc, en tant que voisin de l'Afghanistan, ressent et ressentira davantage l'impact de ces développements. En outre, le fait que des millions de personnes de groupes ethniques turcs vivent en Afghanistan nous concerne au plus haut point. J'ai proposé cette réunion en raison de l'importance que l'Afghanistan porte pour nous tous. 

    - "Nous avons des relations privilégiées avec l'Afghanistan"
    Notant que cette réunion à elle seule est un indicateur de la visibilité croissante du Conseil turc sur la scène internationale, Cavusoglu a déclaré :

    "Aujourd'hui, nous enverrons un message fort sur l'unité du monde turc et notre coopération sur les questions internationales. Je pense que nous pouvons aborder les questions suivantes aujourd'hui : Comment pouvons-nous soutenir la stabilité économique et les efforts d'aide humanitaire en Afghanistan ? Comment pouvons-nous promouvoir un gouvernement inclusif ? Comment empêcher une nouvelle vague de migration ? Comment pouvons-nous contribuer à empêcher les groupes terroristes de s'implanter à nouveau dans le pays ?".

    Déclarant qu'ils discuteront également du rapport du secrétaire général du Conseil turc Baghdad Amreyev sur les préparatifs du sommet des dirigeants qui se tiendra prochainement, Cavusoglu a terminé ainsi: « Nous avons des relations spéciales avec l'Afghanistan. Par conséquent, il est important que nous envoyions un message fort au monde avec la déclaration commune que nous ferons à la fin de la réunion."

    Fondé le 3 octobre 2009 et basé à Istanbul, le Conseil turc (ou Conseil Turcique) regroupe la Turquie, l'Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan et l'Ouzbékistan, outre la Hongrie en tant qu'observateur.

    Il vise à développer la coopération entre les États turcophones dans plusieurs domaines, dont l'éducation et le commerce.