Comoé

  • Burkina Faso : 41 personnes tuées dans une attaque armée dans le nord

    Imprimer

    Une embuscade, tendue contre une colonne de Volontaires pour la défense de la patrie (VDP, les supplétifs de l'armée burkinabè), dans la zone de You, province du Loroum, région du nord, a fait 41 morts dont Soumaila Ganamé dit Ladji Yoro, a annoncé samedi soir, le porte-parole du gouvernement burkinabè, Alkassoum Maïga dans un communiqué.

    L' identification des victimes était toujours en cours, samedi soir, par la gendarmerie nationale, alors que l'inhumation des corps retrouvés est prévue pour dimanche 26 décembre, a annoncé la même source.

    "Le gouvernement condamne avec fermeté cette barbarie", selon le porte-parole du gouvernement, précisant que le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré avait décrété un deuil national de 48 heures allant du dimanche 26 décembre 2021 à 00h00 au lundi 27 décembre 2021 à minuit.

    L'attaque a eu lieu jeudi, lorsqu'un convoi de commerçants, escorté par des combattants volontaires, est tombé dans une embuscade tendue par des individus armés non identifiés sur l'axe Ouahigouya-Titao dans le nord du Burkina Faso.

    Le 9 décembre courant, au moins douze Volontaires pour la défense de la patrie avaient été tués, dans une embuscade sur le même tronçon Ouahigouya-Titao, dans le nord du pays.

    Trois personnes, dont un conseiller municipal, ont été tuées dans la nuit de vendredi à samedi, dans une attaque armée menée par des individus armés non identifiés contre le village de Koflandé dans la province de la Comoé dans l'ouest du Burkina Faso.

    Depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d'attaques terroristes ayant fait de nombreuses victimes et plus de 1,4 million de déplacés internes.

    La situation s'est dégradée ces dernières semaines dans plusieurs régions du pays provoquant des mouvements de contestation.

    Pour sa part, le président burkinabè a procédé à un changement de gouvernement et une vague de remplacement au sein de la hiérarchie militaire.

  • BurkinaFaso: L'armée de l'air burkinabé bombarde des positions jihadistes

    Imprimer

    L'armée de l'air burkinabé a mené une frappe aérienne contre la des éléments de la Katiba Macina (Groupe de Soutien à l'Islam et aux Musulmans - GSIM ) lundi 19 avril à Alidougou (Mangodara), Comoé , à la frontière avec la Côte d'Ivoire. On ignore s'il y a eu des victimes.EzbpcImXEAI4Ckm.jpeg