Comité de lutte antiterroriste (NAK)

  • Russie : Le fondateur de la maison d'édition musulmane "Umma" arrêté pour soupçon de financement de l'Etat islamique à Moscou

    Imprimer

    Aslambek Ezhaev.jpegVendredi 30 avril, les services de presse du Comité d'enquête de la Fédération de Russie et du Service fédéral de sécurité (FSB) ont annoncé l'arrestation à Moscou d'Aslambek Ezhaev (photo ci-contre), le fondateur de la plus grande maison d'édition musulmane de Russie, Umma.

    Des rapports officiels indiquent qu'Ezhaev était soupçonné de financer l'organisation terroriste État islamique depuis 2012. Le montant se monterait à: 34 millions de roubles (plus de 450 mille dollars).

    E0SoZeJWEAIuOQ0.jpeg«Dans le cadre de l'affaire pénale, les enquêteurs, en coopération avec des fonctionnaires du FSB, du ministère de l'Intérieur, du Service fédéral des pénitenciers de Russie et de Rosfinmonitoring, ont établi l'implication d'Aslambek Ezhaev dans cette activité de financement du terrorisme. À la demande de l'enquête , le tribunal a choisi une mesure préventive sous forme de détention, " RIA Novosti cite la déclaration de la représentante officielle de la commission d'enquête, Svetlana Petrenko.

    Selon l'enquête, depuis 2012, Ezhaev "a tenu à plusieurs reprises des réunions secrètes avec des personnes, dont il a reçu des fonds destinés à financer l'État islamique." Plus tard, il a transféré plus de 34 millions de roubles à des personnes recherchées en Russie pour avoir commis des crimes à orientation terroriste, "- a déclaré le communiqué.

    E0SoZeIXEAMqegK.jpegLe FSB note que Ummah est la plus grande maison d'édition musulmane de la Fédération de Russie et qu'une partie de la littérature qu'elle publie, "interdite par le ministère de la Justice de la Fédération de Russie, est d'un sens wahhabite, extrémiste et promeut l'idée de un «califat mondial».

    "Sur le lieu de résidence de l'un des proches parents d'Ezhaev A.K., un laboratoire a été trouvé pour la production, vraisemblablement, de stupéfiants d'origine végétale destinés à être vendus à des tiers", a déclaré le FSB.

     

  • Russie : Attentat suicide dans le Caucase : six policiers blessés

    Imprimer

    Six policiers ont été blessés dans un attentat suicide perpétré vendredi en Karatchaïevo-Tcherkessie, dans le Caucase russe, a indiqué le Comité national antiterroriste (NAK) dans un communiqué.
    Un inconnu armé a tenté de pénétrer dans une zone où une opération policière avait lieu et s'est fait exploser au moment de son arrestation, explique le communiqué.

    "Six membres des forces de l'ordre ont été légèrement blessés", précise-t-il. L'attentat suicide, qui s'est produit vers 09H00 GMT dans le village d'Outchkeken, "n'a pas fait de blessés parmi les civils", souligne le communiqué.

    Après la première guerre de Tchétchénie (1994-1996), la rébellion séparatiste s'est progressivement islamisée et s'est étendue aux autres républiques du Caucase russe jusqu'à prêter allégeance à l'EI en juin 2015, même si son influence reste limitée. Bien qu'elles soient devenues beaucoup plus rares, des attaques visant les forces de l'ordre s'y produisent encore.

  • Tchétchénie : Deux membres de la sécurité tués lors d'une opération spéciale à Grozny

    Imprimer

    Deux membres des forces de l'ordre ont été tués lors d'une opération spéciale à Grozny , selon le centre d'information du Comité national antiterroriste ( NAC ).
    La veille, un groupe de militants armés avait été découvert dans le district d'Oktyabrsky et un régime de KTO (régime juridique approprié) a été mis en place.
    Les autorités de sécurité, ainsi que les forces spéciales Rosgvardia et la police ont alors encerclé la maison où se trouvaient les terroristes. Les deux morts appartenaient à la Rovsgvardia.
    "Les forces du quartier général opérationnel ont bloqué les bandits dans une maison privée. À la suggestion des forces de l'ordre de se rendre aux autorités, les bandits ont ouvert le feu avec des armes automatiques. Pendant la fusillade, quatre bandits ont été neutralisés", indique le communiqué.
    Le chef de la Tchétchénie, Ramzan Kadyrov, a déclaré que les criminels tués venaient de l'étranger et planifiaient des attaques dans la région.
    Le 11 octobre, deux militants avaient été liquidés en Tchétchénie lors d'une opération antiterroriste dans la région de Sernovodsk. Fin août, trois militants de l'Etat étaient blessés.
    Comme l'a rapporté le directeur du FSB , Alexander Bortnikov à la mi-juin, près de 160 attaques terroristes ont été déjouées en Russie au cours des dix dernières années, 43 en 2019 et plus de 20 cette année.

  • Attentat en Russie : le FSB prône un contrôle plus strict de l'immigration

    Imprimer

    Le FSB prône un contrôle plus strict des immigrés en provenance d'Asie centrale
    Les services secrets russes ont appelé mardi à un contrôle plus strict des immigrés en provenance d'Asie centrale, soulignant que les complices présumés de l'auteur de l'attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg sont tous originaires de cette région.

    Lire la suite