Colonel Sayyad Khodaye (tué le 22/05/2022)

  • L'Iran dit avoir démantelé un réseau d'espions travaillant pour Israël

    Imprimer

    Des membres d'un réseau de services de renseignement travaillant pour Israël ont été identifiés et arrêtés par le corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), rapporte dimanche 22 mai 2022 l'agence de presse semi-officielle iranienne ISNA.

    "Sous la supervision des services de renseignement du régime sioniste, le réseau a tenté de s'emparer et de détruire des biens personnels et publics, d'enlever et d'obtenir des aveux fabriqués par le biais d'un réseau de malfrats", écrit le service des relations publiques du corps des Gardiens de la révolution islamique dans un communiqué.

    colonel Sayyad Khodaye (tué 22:05:2022).jpegUn colonel de la force al-Quds, l'unité spéciale des CGRI, qui était en charge de la "direction syrienne", a été abattu
    Dans l'un des quartiers centraux de Téhéran, un officier des forces al-Quds, qui était en charge de la "direction syrienne", a été abattu par des inconnus. 

    Le message du Corps des gardiens de la révolution islamique a donné le nom et le grade du défunt. Il s'agit du colonel Sayyad Khodayari (photo). Il avait le surnom de "protecteur des sanctuaires". L'expression est utilisée par la République islamique pour désigner les Iraniens combattant l'Etat islamique en Syrie et en Irak et « protégeant les lieux saints chiites » à l'extérieur du pays contre les militants sunnites.

    Selon des sources israéliennes, le colonel Sayyed Khodayari était le commandant adjoint de l'unité 840 de la force al-Qods du CGRI, dont la mission était censée nuire aux intérêts d'Israël et attaquer les citoyens israéliens.

    Pour l'analyste isralien,  Zvi Yehezkeli, ce colonel iranien était responsable du transfert de technologies avancées pour les missiles du Hezbollah. 

    La Force al-Quds est une branche du Corps des gardiens de la révolution. Elle est considérée comme la principale organisation iranienne chargée de soutenir les groupes terroristes à l'étranger. L'Iran utilise le groupe al-Quds, en particulier, pour mener des opérations de renseignement. 

    Le site Internet Press TV a écrit que l'agression a eu lieu vers 16 heures, heure locale, dans la rue Mojehedin-e-Eslam, non loin de la résidence du colonel.

    Selon les médias, deux motocyclistes se sont approchés de la voiture, ont tiré au moins cinq coups de feu, dont trois ont touché la tête, puis se sont enfuis. Le corps ceinturé de Sayyad Hodaye, penché de côté, a été découvert par sa femme.

    Le communiqué du CGRI, cité par l' agence de presse Mehr , a déclaré que l'assassinat avait été perpétré par des "éléments anti-révolutionnaires".

    colonel Sayyad Khodaye 2 (tué 22:05:2022).jpeg