Colonel Gharib Abdel Hafez (porte-parole de l'armé

  • Egypte : 10 éléments armés tués lors d'affrontements au Sinaï

    Imprimer

    L'armée égyptienne a annoncé, dimanche, que 10 éléments armés avaient été tués lors d'affrontements dans le Sinaï, dans le nord-est de l'Égypte.

    Dans un communiqué, le colonel Gharib Abdel Hafez, porte-parole de l'armée, a déclaré qu'"un foyer terroriste avait été découvert dans le nord du Sinaï (sans préciser son emplacement) dans lequel certains éléments terroristes étaient retranchés. Ils ont été encerclés et attaqués".

    Il a ajouté que des hommes armés se sont attaqués aux soldats égyptiens. Ces derniers ont riposté, tuant 10 éléments d'entre eux, sans préciser leur nombre total.

    "Ces éléments étaient en possession d'armes, de munitions, de bombes, de ceintures d'explosifs, de quantités de TNT hautement explosif et d'un certain nombre d'appareils sans fil", a-t-il précisé.

    Il a expliqué que "les corps de ces éléments ont été gardés en attendant de prendre les mesures légales nécessaires qui s'imposent".

    Le porte-parole de l'armée égyptienne a indiqué que "l'un des éléments terroristes blessés a été arrêté avant qu'il ne puisse s'enfuir".

    A noter que ce mois de mai est marqué par la reprise des attaques armées dans le Sinaï après la fin d'une opération militaire globale lancée il y a des années, et l'annonce récente de l'Égypte de se reconstruire et de ramener les citoyens de la région dans leurs foyers.

    Le 11 mai, l'armée égyptienne a annoncé la mort de 5 militaires, dont un officier, et de 23 éléments armés dans des affrontements dans le Sinaï, dans le nord-est du pays, 4 jours après une précédente annonce de la mort de 11 militaires, après avoir « déjoué un attentat terroriste" dans l'ouest du Sinaï, revendiqué par l'organisation terroriste Daech.