Cohen Meir (ministre des affaires sociales)

  • Israël : Appel au calme après des heurts entre Bédouins et policiers israéliens

    Imprimer

    Le gouvernement israélien tentait mercredi 12 janvier 2022 d'apaiser les tensions avec la minorité bédouine, après de nouveaux heurts, à propos d'un projet controversé de boisement dans le désert du Néguev, qui s'impose comme un test clé pour la fragile coalition au pouvoir.

    Quelque 200 manifestants bédouins ont affronté mercredi les forces de l'ordre qui ont tenté de les disperser avec des grenades assourdissantes dans le Néguev, a constaté un journaliste de l'AFP sur place. "Seize suspects qui ont jeté des pierres vers les policiers ont été arrêtés et sont interrogés", a plus tard indiqué la police israélienne ajoutant que cinq policiers avaient été légèrement blessés.

    Plus de 250.000 Bédouins vivent dans le désert du Néguev (sud), et une partie d'entre eux sont installés de longue date dans des villages non reconnus par l'Etat hébreu. Les Bédouins s'opposent au boisement de terrains par le Fond national juif (FNJ), un organisme relevant de l'Organisation sioniste mondiale et qui gère notamment les forêts en Israël. Ce projet, dénoncent-ils, revient à une prise de contrôle par le gouvernement de terres qu'ils estiment être les leurs, et constitue donc un obstacle à leur lutte pour une reconnaissance officielle de leurs villages par l'Etat.

    Le chef de file du parti arabe Raam, Mansour Abbas, grand défenseur de la cause bédouine et soutien essentiel de la coalition au pouvoir, a prévenu que son parti ne voterait pas avec le gouvernement sans l'arrêt des boisements et le début d'un processus de reconnaissance formelle des communautés bédouines.

    Devant la polémique et dans la foulée des heurts, le ministre des Affaires sociales Meir Cohen a annoncé un "compromis" sur la question. "Les travaux de boisement se termineront aujourd'hui (mercredi) comme prévu et des négociations poussées se dérouleront à partir de demain (jeudi) en vue d'un règlement", a indiqué le ministre dans un communiqué.