CISJORDANIE

  • Cisjordanie : Un Palestinien soupçonné d'une attaque à la voiture-bélier tué par la police israélienne

    Imprimer

    Un Palestinien soupçonné d'avoir mené une attaque à la voiture-bélier mercredi 25 novembre contre un point de contrôle israélien en Cisjordanie a été tué par balle par des policiers israéliens, a indiqué l'hôpital où il avait été transporté.

    Selon les autorités, l'homme a foncé dans l'après-midi sur le checkpoint de Ha-Zaïm, situé entre Jérusalem et la colonie de Maalé Adoumim, avant d'être blessé par balle par la police puis transporté à l'hôpital Hadassah, qui a annoncé son décès.

    Au point de contrôle, les policiers avaient demandé ses papiers d'identité à l'homme qui a ensuite tenté de s'enfuir à bord de son véhicule, fonçant au passage sur un officier qui a été blessé "légèrement", a indiqué la police israélienne. Un policier a alors ouvert le feu sur l'homme qui a été "grièvement" blessé, puis transporté à l'hôpital. Un photographe de l'AFP a vu une petite voiture blanche criblée d'impacts de balles et de nombreux policiers après l'incident.

    L'agence de presse palestinienne "Ma'an" a déclaré que le Palestinien abattu s'appelait Nour Jamal Shuqair de la ville de Silwan.

  • Cisjordanie : Le corps du soldat Ben David Sagi retrouvé près du village palestinien de Hizma

    Imprimer

    Le service de presse de l'armée israélienne a rendu compte de la découverte du corps du soldat Ben-David Sagi (photo), près du point de contrôle de Hizma. Le soldat était recherché depuis mardi 10 novembre. La famille du soldat a été informée de la triste nouvelle.

    Le 11 novembre, les parents du soldat Sagi Ben David, 21 ans, avaient appelé la population israélienne à les aider à le retrouver. Plus tard, L'armée et la police avaient lancé un appel au public mercredi soir afin de les aider à retrouver Sagi Ben David.

    Sagi avait quitté, le mardi 10 novembre, la base militaire d'Anatot, où il était stationné. Il s'est rendu au checkpoint de Hizma et c'est après qu'il a disparu.

    Les médias ont écrit que Ben David Sagi avait été vu pour la dernière fois près de Hizma.

    Le village arabe de Hizma est situé dans la "zone C" de l'Autorité palestinienne, c'est-à-dire dans la zone de responsabilité des services de sécurité israéliens.

    La police israélienne et la police militaire enquêtent désormais sur les circonstances de l'incident.

  • Cisjordanie : "Je suis venu pour mourir." Tentative d'attaque terroriste près d'Hébron - l'assaillant blessé et arrêté

    Imprimer

    EmTIWdkXcAERcmX.jpeg

    Dimanche matin du 8 novembre, près du camp de réfugiés d'Al-Fawar, non loin d'Hébron, une tentative d'attaque au couteau a eu lieu. Le terroriste a été neutralisé. Aucun des Israéliens n'a été blessé.

    Le service de presse de Tsahal note que l'attaque a été tentée dans la zone de responsabilité de la brigade territoriale de Yehuda.

    Selon l'agence palestinienne Maan , Ali Suleiman Abu Ali Amr, 40 ans, du village de Dura a tenté d'attaquer des militaires israéliens. Il a reçu une blessure par balle à la jambe et a été arrêté.

    L'armée israélienne rapporte que cet homme s'est rendu au poste de Tsahal dans une voiture, est sorti de la voiture avec un couteau à la main et n'a pas répondu aux sommations. Les soldats lui ont alors tiré trois fois dans les jambes, mais il a continué à se diriger vers eux, criant qu'il était venu mourir. ". Une autre balle a été tirée dans la poitrine de l'attaquant. Le terroriste blessé a été transporté à l'hôpital Soroka de Beer Sheva. Selon les médecins, son état est modéré.

  • Cisjordanie : Tentative d'attaque contre des soldats israéliens, l'assaillant palestinien tué

    Imprimer

    Un Palestinien a été tué mercredi par l'armée israélienne sur une place près du quartier général de la brigade régionale de Shomron, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, après avoir tiré sur des soldats israéliens, a indiqué l'armée.

    L’agence palestinienne Maan a rapporté que des soldats avaient ouvert le feu sur le conducteur d’une voiture alors qu’il s’arrêtait au point de contrôle de Howara. Le conducteur serait sorti de la voiture un pistolet à la main.

    Tsahal a confirmé: le terroriste est arrivé dans une voiture en provenance de Naplouse, est sorti un pistolet à la main et l'a pointé sur les soldats, qui ont riposté. L'assaillant a été neutralisé", a indiqué l'armée dans un communiqué, précisant à l'AFP qu'il avait été tué.

    Lien permanent Catégories : CISJORDANIE, Naplouse 1 commentaire
  • Cisjordanie : Un commandant du Fatah tué dans le camp de Balata par la police palestinienne

    Imprimer

    Un commandant de l'aile militaire du Fatah, les Brigades des Martyrs d'Al-Aqsa, Hatam Abu Rizk a été tué lors d'un affrontement avec la police palestinienne dans le camp de réfugiés de Balata près de Naplouse. Cinq autres personnes ont été blessées.

    Les circonstances de l'incident restent floues. On sait qu'Abu Rizk, 35 ans, était un partisan du chef disgracié du Fatah Muhammad Dahlan, qui a été expulsé du mouvement et a fui vers les Émirats arabes unis, mais compte toujours de nombreux partisans.

    Selon les médias, ces dernières semaines, les services de sécurité de l'Autorité palestinienne ont arrêté des partisans de Dahlan sur ordre du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Cela donne souvent lieu à des fusillades. Ainsi, il y a environ une semaine, des arrestations ont eu lieu dans le camp d'al-Amari près de Ramallah.

    Rappelons qu'en juillet 2020, lors des affrontements entre les habitants du camp de réfugiés de Balata et la police palestinienne, la police avait tué le secrétaire général de la branche locale du Fatah Imad al-Din Abu al-Amid. Il tentait d'empêcher la fermeture d'une entreprise qui violait les conditions des restrictions de la quarantaine dans le cadre de la lutte contre l'épidémie de Covid 19.

  • Cisjordanie : Un Palestinien meurt après une confrontation avec l'armée israélienne

    Imprimer

    Un Palestinien de 18 ans est décédé dimanche matin à la suite d'une confrontation avec les forces israéliennes en Cisjordanie, ont annoncé des responsables qui diffèrent toutefois sur les causes précises de cette mort.

    Selon le ministère palestinien de la Santé, Amer Abdel Rahim Sanouber, 18 ans, originaire du village de Yatme, avait été "sévèrement battu" avant d'être transporté dans la nuit de samedi à dimanche dans un hôpital de Ramallah, où siège l'Autorité palestinienne en Cisjordanie. Le directeur de l'hôpital, cité dans le communiqué du ministère, a précisé que le "corps du martyr (...) présentait des signes de coups, vraisemblablement de crosses de fusil, de la nuque au dos".

    Contacté par l'AFP, l'armée israélienne a reconnu que le jeune homme avait été impliqué dans un incident avec des soldats mais a nié que des militaires l'aient battu. Selon l'armée israélienne, des soldats avaient été envoyés au cours de la nuit à Turmus Ayya, un village au nord de Ramallah, après avoir reçu des informations selon lesquelles des personnes lançaient des pierres sur des véhicules portant des plaques d'immatriculation israéliennes. "Selon les premières informations, les deux suspects ont pris la fuite à pied à l'arrivée des troupes (...) mais alors qu'il fuyait, l'un des suspects a semble-t-il perdu conscience, s'est effondré et a heurté sa tête. Le suspect n'a pas été battu par les soldats", a soutenu l'armée israélienne précisant que des premiers soins avaient été prodigués sur place pour tenter, en vain, de le ranimer.

    L'incident survient alors que la coordination sécuritaire entre Israël et l'Autorité palestinienne est à l'arrêt depuis mai. Le président palestinien Mahmoud Abbas avait justifié cette décision pour protester contre le projet israélien aujourd'hui suspendu d'annexion de pans de la Cisjordanie, territoire occupé par l'armée israélienne depuis 1967.

  • Cisjordanie : Deux soldats israéliens blessés lors d'affrontements dans le nord de la Cisjordanie

    Imprimer

    Deux soldats israéliens ont été blessés, à l'aube du mercredi 14 octobre, lors d'une campagne d'arrestations qui a abouti à des affrontements en Cisjordanie.

    Des sources palestiniennes ont déclaré que les forces israéliennes étaient entrées dans le camp de Balata, à l'est de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie.

    Des affrontements ont éclaté entre les Palestiniens et les soldats israéliens qui ont tiré des bombes sonores et des grenades lacrymogènes, tandis que les Palestiniens répondaient en lançant des engins explosifs improvisés et des cocktails Molotov.

    L'armée israélienne a annoncé que deux soldats avaient été blessés par des engins explosifs "pipes". Ils ont été évacués vers un hôpital mais leurs blessures sont légères à modérées

    Les forces israéliennes ont arrêté un homme après avoir investi sa maison.

    Deux lanceurs de cocktail Molotov arrêtés suite à l'incident près de la colonie d'Enav
    La station de radio Kan Bet a rapporté que les soldats de la brigade Giv'ati ​​avaient arrêté deux suspects lors d'un incident survenu en Cisjordanie la semaine dernière.

    Le 5 octobre, près de la colonie d'Enav en Cisjordanie, un groupe de Palestiniens avait attaqué des membres de la brigade Giv'ati ​​avec des cocktails Molotov. Les militaires avaient riposté ouvrant le feu sur les assaillants. L'un d'eux avait été blessé à la poitrine et était décédé avant l'arrivée de l'ambulance. Ses complices avaient réussi à s'échapper.