CISJORDANIE

  • Cisjordanie : L'un des dirigeants du "Djihad islamique" arrêté près de Betlehem

    Imprimer

    Mercredi 10 août, à la périphérie est de Betlehem, l'armée israélienne a arrêté Faras Hassan, l'un des dirigeants du Jihad islamique dans la région.

    Sa détention a été rapportée par le "Palestinian Information Center" (PIC) et d'autres sources.

    L'armée israélienne n'a pas encore commenté cette information.

    A en juger par les reportages des médias palestiniens, après l'achèvement de l'opération anti-terroriste "A l'aube" à Gaza, les services secrets et militaires israéliens ont poursuivi leurs actions pour neutraliser les activités du "Djihad islamique" en Cisjordanie.

  • Cisjordanie : nombreux incidents - Un Palestinien tué à Hébron

    Imprimer

    Ramallah
    Des sources palestiniennes font état d'affrontements entre des résidents locaux et des soldats de Tsahal à Ramallah. Selon ces sources, le personnel militaire israélien a utilisé des balles réelles.

    Le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne a signalé que six blessés avaient été transportés de Ramallah vers des hôpitaux locaux, dont deux dans un état grave.

    Les médias palestiniens font état de morts et de blessés lors d'affrontements avec Tsahal à Hébron
    L'agence palestinienne Shehab a rapporté que le mardi 9 août, à la suite d'affrontements avec des soldats israéliens à Hébron, Muamen Yamin Jaber, 17 ans, a été grièvement blessé. Il est décédé des suites de ses blessures à l'hôpital.

    Des médecins palestiniens ont rapporté que des balles réelles ont été tirées sur le jeune homme : une balle a touché la poitrine, l'autre a atteint l'artère fémorale. Pendant l'opération, le cœur du patient s'est arrêté plusieurs fois et une réanimation a été effectuée. Mais les médecins n'ont pas réussi à le sauver.

    L'agence de presse Shehab écrit que plusieurs autres personnes ont été blessées lors des affrontements à Hébron.

    Incidents également à Jérusalem
    Les médias palestiniens rapportent que des affrontements avec des soldats israéliens ont lieu dans les quartiers arabes de Jérusalem, à un poste de contrôle près de l'entrée de Jérusalem, Shuafat.

    Lien permanent Catégories : CISJORDANIE, Hébron, JERUSALEM, Ramallah 0 commentaire
  • Cisjordanie : Opération spéciale à Naplouse : un membre des "Brigades des Martyrs d'al-Aqsa" éliminé - La partie palestinienne fait état de dizaines de blessés

    Imprimer

    Tôt dans la matinée du mardi 9 août, lors d'une opération visant à arrêter un terroriste présumé à Naplouse, l'armée israélienne s'est heurtée à une résistance armée, une fusillade s'en est suivie, a rapporté le service de presse de Tsahal.

    L' agence Maan affirme que 30 "civils" ont été blessés lors de l'affrontement armé à Naplouse, dont quatre grièvement.

    Ibrahim al-Nabulsi.jpegLes affrontements ont eu lieu lors d'une autre opération visant à arrêter Ibrahim al-Nabulsi (photo), le seul militant des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa (Fatah) qui a pu s'évader le 8 février 2022, lorsque les combattants de l'unité spéciale de la police des frontières YAMAM à Naplouse ont éliminé des militants impliqués dans des tirs sur des Israéliens près du Tombeau de Joseph.

    Cette fois, l'opération a de nouveau été menée par des combattants du YAMAM avec le soutien de Tsahal.

    Au cours de l'opération, Ibrahim al-Nabulsi a été éliminé, a indiqué le service de presse de Tsahal. On rapporte qu'un autre militant qui s'était barricadé dans la maison a été tué avec lui. Une vidéo le montre s'acharner à tirer sur les forces israéliennes alors que ses compagnons tentent de le convaincre de prendre la fuite

    Aucune victime israélienne n'a été signalée.

  • Gaza/Israël : L'opération antiterroriste "L'aube " durera au moins une semaine, assure Tsahal - Vidéo en direct

    Imprimer

    Vidéo en direct du conflit entre Israël et le Jihad islamique


    10H00

    Le service de presse de Tsahal a rapporté qu'à partir de 10h00, les Forces de défense israéliennes ont poursuivi leurs attaques contre des cibles du Jihad islamique.

    Le chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, Ran Kokhav, a déclaré que l'opération anti-terroriste "L'aube véridique", dirigée contre le "Djihad islamique", durera au moins une semaine. Dans le même temps, l'opération peut être prolongée ou réduite plus tôt.

    Il n'y a pas de négociations de cessez-le-feu avec le Jihad islamique.

    Selon le service de presse des Forces de défense israéliennes, depuis le début de l'opération antiterroriste, au moins 30 frappes ont été menées contre des installations du Jihad islamique dans la bande de Gaza, au cours desquelles environ 40 cibles ont été détruites, dont 5 lanceurs de missiles, 6 ateliers de production d'armes, deux ou trois dépôts d'armes et 6 postes d'observation.

    12H00
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'unité Egoz a attaqué des positions du Jihad islamique vers 12h00. Environ une demi-heure plus tard, des hélicoptères de Tsahal ont attaqué trois autres positions du Jihad islamique.

    13H00
    Vers 13h00, les forces de Tsahal ont de nouveau attaqué les positions du Jihad islamique dans toute la bande de Gaza. Vidéo.

    14H00
    Au cours des dernières heures, le bombardement des localités bordant la bande de Gaza n'a pratiquement pas cessé. Le Jihad islamique a tiré plus de 160 roquettes depuis le début des affrontements, le 5 août. Samedi 6 août, à 14h00, une information est apparue concernant la chute d'une roquette dans la ville de Sderot. Selon des données actualisées, la roquette a touché une maison d'habitation, lui causant des dommages. La famille vivant dans la maison se trouvait dans un abri anti-aérien à ce moment-là. Il n'y a pas eu de victimes.

    Deux soldats israéliens ont été blessés sur le territoire du conseil régional d'Eshkol à la suite d'une attaque au mortier menée par les combattants palestiniens. Les deux soldats ont été hospitalisés. 

    Par ailleurs, une entreprise d'Eshkol a été endommagée par un bombardement depuis la bande de Gaza. Un incendie s'est déclaré. En outre, une roquette aurait atterri dans une zone dégagée de la région de Beit Uziel à Schfele.
    2082106.jpeg

    15H30 : L'unité "Maglan" a attaqué des positions du "Djihad islamique"
    La subdivision de reconnaissance profonde "Maglan" avec l'appui d'hélicoptères a attaqué vers 15h30, le samedi 6 août, 4 positions de combat du "Djihad islamique". Vidéo.

    Des combattants palestiniens auraient pu infiltrer la localité d'Elazar
    Selon le service logistique, on soupçonne que "des terroristes pourraient pénétrer dans la localité" d'Elazar (Gush Etzion).

    Les habitants sont sommés de fermer leurs portes et de ne pas sortir de chez eux jusqu'à nouvel ordre. L'entrée et la sortie du village sont interdites. Des soldats de Tsahal ratissent la zone.
    2082126.jpeg

    Tsahal déploie des unités de chars pour attaquer des cibles du Jihad islamique
    Selon le service de presse des Forces de défense israéliennes, Tsahal utilisera des unités blindées pour attaquer les installations du Jihad islamique.

    Depuis samedi matin 6 août, au moins 7 positions de combattants palestiniens ont été détruites. Dans le même temps, l'armée de l'air de Tsahal poursuit ses attaques contre les infrastructures du Jihad islamique : un centre d'entraînement de militants, un dépôt d'armes à Khan Yunes et un complexe militaire dans la ville de Gaza, qui a été utilisé par les forces navales du Jihad islamique pour former des « recrues ». et stocker des armes.

    Un autre complexe militaire attaqué par Tsahal a été utilisé par le Jihad islamique comme dépôt d'armes et lieu de rassemblement de masse pour les militants.
    2082122.jpeg

    Dans le cadre de son opération anti-terroriste "Aube", l'armée de l'air de Tsahal a attaqué deux entrepôts appartenant aux forces navales du Jihad islamique. Les deux entrepôts étaient situés dans les maisons de combattants du Jihad islamique.
    2082132.jpeg

    Vidéos :




    16H00 Les attaques à la roquette depuis Gaza se poursuivent. Alarmes à Ashkelon et Netivot
    Les attaques à la roquette sur le territoire israélien depuis la bande de Gaza se poursuivent. Les sirènes d'alarme ont retenti à Ashkelon, Netivot, Sderot, ainsi que dans des localités à la frontière avec le secteur.

    Il n'y a aucune information sur d'éventuels dommages ou des victimes.

    Rassemblement de soutien au peuple de Gaza à Umm al-Fahm
    A l'entrée de la ville arabe israélienne d'Umm al-Fahm, du district de Haifa (Jaffa), un rassemblement a lieu en soutien aux habitants de la bande de Gaza.

    Plusieurs dizaines de personnes participent à l'événement. Les manifestants brandissent des drapeaux palestiniens.

    Pour le moment, il n'y a pas de rapports de violations de l'ordre public par les manifestants ou d'affrontements avec la police.

  • Cisjordanie : Dix-neuf membres du Jihad islamique arrêtés lors de raids

    Imprimer

    Les forces israéliennes ont élargi leur offensive contre le Jihad islamique samedi 6 août 2022 en annonçant l'arrestation de 19 membres de cette organisation armée en Cisjordanie et en lançant de nouvelles frappes contre elle à Gaza. Vingt personnes ont été arrêtées par des soldats et des agents des services de sécurité du Shin Bet lors d'opérations menées samedi matin, "dont 19 sont des membres associés au Jihad islamique", a affirmé l'armée israélienne dans un communiqué. Vidéo.

    Israël mène des frappes sur la bande de Gaza depuis vendredi après-midi, et le Jihad islamique a envoyé des roquettes sur l'Etat hébreu. 

    Israël a présenté ces raids comme une "attaque préventive" contre le Jihad islamique, quelques jours après l'arrestation d'un chef de l'organisation en Cisjordanie occupée qui avait fait craindre des actions en représailles, a indiqué un porte-parole militaire israélien, Richard Hecht.

    Le Jihad islamique, un groupe islamiste soutenu par l'Iran, est très présent à Gaza et en Cisjordanie.

    L'armée israélienne a estimé avoir tué 15 combattants du Jihad islamique dans ses frappes ayant commencé vendredi après-midi, ciblant notamment des sites de fabrication d'armes, selon elle. Le ministère de la Santé à Gaza a lui fait état de dix morts, "dont une fillette de cinq ans", et de 79 blessés. 

    Les brigades Al-Qods, branche armée du Jihad islamique, ont dit avoir lancé vendredi "plus de cent roquettes" vers le sol israélien en guise de "première réponse" aux frappes israéliennes ayant notamment tué un des chefs du groupe, Tayssir Al-Jabari. 

    En Israël, aucune victime ni dégât n'ont été identifiés par les tirs de roquettes, a rapporté l'armée. Celle-ci a fait état de 70 projectiles tirés depuis Gaza, dont onze ont atterri à l'intérieur de l'enclave palestinienne.

    Il s'agit de la pire confrontation entre l'Etat hébreu et des organisations armées de Gaza depuis la guerre de onze jours en mai 2021, qui avait fait 260 morts côté palestinien, parmi lesquels des combattants, et 14 morts en Israël, incluant un soldat, d'après les autorités locales.

  • Cisjordanie : Opération de Tsahal à Jénine

    Imprimer

    Des sources palestiniennes rapportent que tard dans la soirée du lundi 1er août 2022, les forces de sécurité israéliennes sont entrées à Jénine. Les "pseudo-arabes" de l'unité Yamas, de la police des frontières, des combattants de l'unité des forces spéciales de la brigade Nahal, ainsi que le Service général de sécurité (SHABAK) ont participé à l'opération.

    Selon des informations reçues, les soldats ont encerclé une maison. L'opération a aussitôt provoqué des affrontements avec des membres armés du Jihad islamique. Les soldats israéliens ont riposté en direction des éléments armés, enregistrant plusieurs coups au but", a indiqué le service de presse dans un communiqué.

    L'agence "Shehab" a rapporté un blessé dans un état grave parmi les membres du Jihad islamique. Plus tard, le ministère de la Santé de l'autonomie a signalé que le blessé était décédé.

    Les médias associés au Jihad islamique affirment que des combattants du Jihad islamique avaient participé aux affrontements avec les soldats israéliens. Il n'y a aucun blessé parmi les soldats israéliens.

    L'armée israélienne a capturé un dirigeant du Jihad islamique en Cisjordanie
    Au cours de l'opération israélienne, l'un des dirigeants du Jihad islamique en Cisjordanie, Basam al-Saadi, 62 ans, a été arrêté. Bassam al-Saadi a été détenu par les forces de sécurité israéliennes à plusieurs reprises dans le passé. Au total, il a passé environ 15 ans dans les prisons israéliennes.

  • Cisjordanie : Deux Palestiniens tués dans un raid israélien à Naplouse

    Imprimer

    Dans la nuit du samedi 23 au dimanche 24 juillet, lors d'une opération dans la vieille ville de Naplouse (Kasbah), une fusillade a éclaté entre l'armée israélienne et des militants palestiniens.

    Selon les rapports des agences palestiniennes, la fusillade a été longue et intense. Des dégâts importants ont été causés à plusieurs bâtiments. Plusieurs voitures ont été endommagées.

    L' agence Maan , citant le ministère de la Santé de l'Autorité palestinienne, rapporte que deux militants "locaux" ont été tués et 12 autres blessés lors de l'accrochage, dont un dans un état grave.

    Les militants décédés sont  Aboud Subah (28 ans - photo de gauche) et Muhammad al-Azizi (25 ans - photo de droite). Selon les informations disponibles, les deux personnes tuées étaient des militants qui ont participé aux échanges de tirs avec l'armée israélienne. Subah a été tué d'une balle dans la tête et Azizi d'une balle dans la poitrine.

    2022:07:24.jpeg

    FYbLqy_X0AYG7yQ.jpeg

    Plus tard, le site israélien Ynet a rapporté que quatre militants avaient été tués. Mais cette information n'a été confirmée ni par l'armée ni par l'Autorité palestinienne. Les informations sont en cours de spécification.

    Rapport de Tsahal
    Le rapport de Tsahal et du service frontalier indique qu'il s'agissait d'une opération anti-terroriste à grande échelle menée dans la Kasbah par des soldats de l'armée et des forces spéciales frontalières, ainsi que des membres du Service général de sécurité (SHABAK) . La maison où se cachaient les militants armés a été encerclée. Il y a eu une fusillade pendant plusieurs heures. D'autres militants sont arrivés plus tard sur le site de l'opération, essayant d'attaquer les Israéliens. Plusieurs militants ont été éliminés, de nombreux militants ont été blessés. Il n'y a pas de victimes parmi les Israéliens. Une fois l'opération terminée, un grand nombre d'armes ont été retrouvées dans la maison. Aucun Israélien n'a été blessé, selon Tsahal.

    A en juger par les publications des médias palestiniens, les services spéciaux israéliens recherchaient dans la Kasbah Ibrahim al-Nablussi, le seul militant des Brigades des martyrs d'Al-Aqsa (FATAH), qui avait réussi à s'enfuir, le 8 février 2022, alors que des militants palestiniens étaient liquidés à Naplouse par les forces spéciales de la police des frontières du YAMAM. Ces Palestiniens étaient impliqués dans le bombardement des Israéliens près de la tombe de Joseph.

    Autre opération de l'armée israélienne au sud de Jénine
    Le matin du 24 juillet, des informations ont également été reçues selon lesquelles des soldats de l'unité spéciale Duvdevan menaient une opération antiterroriste dans le village de Kabatia, au sud de Jénine. Selon des informations non confirmées, une recherche est en cours à Kabatia pour rechercher des militants palestiniens qui ont attaqué l'armée israélienne à Naplouse. Entre Kabatia et Naplouse (30-40 km).