Chiites d'Arabie saoudite

  • Arabie saoudite : Sept personnes liées à Daech condamnées à mort pour une attaque antichiite

    Imprimer

    Une cour pénale saoudienne a condamné à mort sept hommes et trois autres ont reçu une peine d'emprisonnement pour une attaque en 2014 contre un lieu de culte chiite lors des commémorations d'Achoura, a annoncé mercredi la télévision d'Etat.

    Le 3 novembre 2014, des hommes armés tuent sept personnes et en blessent plusieurs autres dans le village d'Al-Dalwa, dans l'Est saoudien où se concentre la population chiite, à la veille de la plus grande commémoration religieuse de cette communauté musulmane minoritaire dans le royaume sunnite. Les assaillants sont d'anciens prisonniers liés au groupe Etat islamique (EI), selon les autorités.

    La cour pénale de Ryad a rendu "un premier verdict contre les accusés de l'opération terroriste d'Al-Dalwa", condamnant sept d'entre eux à la peine de mort et trois autres à 25 ans d'emprisonnement, a annoncé mercredi la chaîne de télévision gouvernementale Al-Ekhbariya. La juridiction a par ailleurs fixé une date ultérieure pour le procès de deux autres accusés, précise la télévision d'Etat. Les condamnés peuvent faire appel de la décision.

    L'Arabie saoudite a été le théâtre depuis 2014 d'une série d'attaques, revendiquées notamment par l'Etat islamique, visant principalement les chiites, que l'organisation extrémiste considère comme hérétiques. L'attentat avait ouvert la voie à de nouvelles attaques dans le royaume et à des tensions avec les chiites, qui constituent la majorité de la population de la région orientale, riche en pétrole.

    En mai 2015, au moins 21 personnes ont été tuées à Qatif (est) dans un attentat revendiqué par l'Etat islamique visant une mosquée chiite. En octobre de la même année, un homme a ouvert le feu sur des chiites, tuant cinq personnes.

    Cette minorité musulmane, qui représente entre 10 et 15% des 33 millions d'habitants du royaume, se plaint de marginalisation et se dit victime de la montée des tensions entre l'Arabie saoudite et l'Iran, le grand rival régional chiite.