CENTCOM

  • Syrie : Une frappe d'un drone américain tue six responsables jihadistes

    Imprimer

    L'armée américaine a annoncé jeudi 22 octobre avoir mené une frappe contre des responsables d'el-Qaëda dans le nord-ouest de la Syrie, une opération qui selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait 14 morts dont cinq jihadistes étrangers et six commandants.

    "Les Forces américaines ont mené une frappe contre un groupe de hauts responsables d'el-Qaëda en Syrie qui s'étaient réunis près d'Idleb", a indiqué le commandant Beth Riordan, porte-parole du commandement central de l'armée américaine (Centcom). "L'élimination de ces dirigeants d'el-Qaëda en Syrie va réduire la capacité de l'organisation terroriste à planifier et à mener des attentats menaçant les citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents", a-t-elle ajouté dans un communiqué. La porte-parole américaine n'a pas précisé le nombre de morts.

    Selon l'OSDH, la frappe de drone a visé un rassemblement de jihadistes dans le village de Jakara dans la région de Salqin. La frappe a eu lieu dans la province d'Idleb, dernier bastion hostile au régime du président syrien Bachar el-Assad qui abrite des groupes jihadistes et rebelles menés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l'ex-branche syrienne d'el-Qaëda qui domine les zones insurgées.

    Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahman, cinq ressortissants étrangers figuraient parmi les jihadistes tués jeudi mais leur nationalité n'est pas établie. Parmi les six commandants tués dans la frappe jeudi, deux appartenaient au HTS, a-t-il dit.

    Ebaa, l'organe de propagande du HTS, a indiqué de son côté qu'une frappe avait visé "une tente appartenant à l'un des dignitaires" à Jakara, faisant plusieurs morts.

    Identité des dirigeants tués 
    L'opposition syrienne affirme que l'un des dirigeants de Hayat Tahrir al-Sham, Samir Saad (qui a récemment démissionné de la direction en raison de désaccords avec Abu Muhammad al-Julani), ses frères Amer et Ibrahim, l'un des idéologues de l'organisation Abu Talkha et 14 autres jihaistes ont été tués au cours du raid américain.

  • Syrie : L'armée américaine renforce son déploiement - un signal envoyé à la Russie

    Imprimer

    L'armée américaine a annoncé avoir renforcé son déploiement militaire dans le Nord-Est syrien, après plusieurs incidents ayant opposé les forces américaines à l'armée russe dans cette région où Washington maintient désormais une présence limitée.

    Le commandement central de l'armée américaine au Moyen-Orient (Centcom) a "déployé un radar Sentinel, accru la fréquence des patrouilles aériennes au dessus des zones contrôlées par les forces américaine et déployé des véhicules de combat M2A2 Bradley" dans cette zone contrôlée par les Etats-Unis et leurs alliés kurdes, a indiqué dans un communiqué le porte-parole du Centcom, le commandant Bill Urban. Les Bradley s'étaient retirés en octobre dernier de cette zone, sur décision du président américain Donald Trump qui a tenté début 2019 de rappeler l'ensemble des troupes américaines en Syrie, avant d'accepter d'en laisser quelques centaines pour y garder les puits de pétrole.

    Selon un responsable américain ayant requis l'anonymat, le nombre de blindés envoyés en renfort ne dépasse pas la demi-douzaine, et "moins d'une centaine" de troupes ont été envoyées pour les manœuvrer. Le porte-parole du Centcom a précisé que ces mesures étaient destinées à "défendre les forces de la coalition dans cette zone et à s'assurer qu'elles poursuivent leur mission (...) sans interférence".

    Il n'a pas mentionné la Russie mais le responsable américain a indiqué à l'AFP qu'il s'agissait d'un "signal clair envoyé à la Russie pour qu'elle respecte les processus de déconfliction dans le région, et pour que la Russie et d'autres acteurs s'abstiennent d'actes non professionnels et dangereux".

    Plusieurs incident ont opposé ces dernières semaines les militaires américains aux forces russes désormais déployées le long de la frontière turque, conformément à un accord avec Ankara. Fin août, sept soldats américains avaient été blessés au cours d'une collision avec un véhicule russe. Des vidéos mises en ligne sur Twitter, apparemment filmées par des témoins et les Russes eux-mêmes, montraient des blindés et des hélicoptères russes tentant de bloquer des véhicules américains, puis les forcer à quitter la zone. "Les Etats-Unis ne cherchent à entrer en conflit avec aucun autre pays en Syrie, mais ils défendront les forces de la coalition si nécessaire", a souligné le commandant Urban.

    Les blindés ont été aéroportés depuis une base du Koweit, a précisé dans un autre communiqué le porte-parole de la coalition antijihadiste, le colonel Wayne Marotto. Ils appartiennent à la 2e brigade de la 1ère division blindée de Fort Bliss, Texas.

    Réponse russe
    Samedi 19 septembre, les forces russes ont acheminé de nouveaux véhicules blindés et des renforts militaires à l'aéroport de Qamishli, dans le nord-est de la Syrie, moins de 12 heures après que le Pentagone ait annoncé l'envoi de véhicules blindés et de soldats en Syrie

    Bras de fer entre Américains et Russes en Syrie
    Les troupes américaines et les mercenaires russes sont souvent en contact en Syrie, mais les affrontements ont été rares. En février 2018, des mercenaires russes avaient attaqué un poste de commandement des Forces démocratiques syriennes (FDS), les alliés kurdes des Etats-Unis, près de Deir ez-Zor. Des soldats américains qui se trouvaient dans le bâtiment avaient alerté la coalition, qui avait répliqué par une frappe aérienne ayant fait entre 100 et 200 morts parmi les mercenaires russes.

  • Irak : La coalition est toujours prête à frapper l'Etat islamique si Bagdad le demande

    Imprimer

    Les forces de la coalition internationale en Irak se sont déclarées prêtes à mener des frappes aériennes contre des cibles de l'Etat islamique si on leur demandait de le faire, ajoutant que tous leurs mouvements sont effectués en coordination avec le gouvernement irakien.

    Hier, la cellule des médias de sécurité du commandement des opérations conjointes en Irak a annoncé qu '«une force conjointe de la brigade commando du commandement des opérations de Samarra et des brigades de la paix, ont réussi à tuer au cours d'une embuscade quatre des plus importants dirigeants des gangs terroristes de l'Etat islamique. Deux d'entre eux, parmi les morts, portaient des ceintures explosives. " L'opération a été menée dans la région d'Al-Farhateya, au sud de Samarra.

    Les forces irakiennes ont récemment intensifié leurs opérations dans plusieurs provinces contre les dirigeants et les membres de l'organisation.

    "La coalition internationale s'est engagée à vaincre l'Etat islamique et à empêcher les terroristes de mener leurs activités. Elle poursuit son engagement à soutenir les partenaires en Irak et en Syrie", a déclaré le porte-parole des forces de la coalition, le colonel Wayne Maruto, dans un communiqué diffusé par Radio Sawa du département d'État américain.

    "Nous continuerons à fournir des conseils sur la planification des opérations, le partage de renseignements, et quand on nous demandera de lancer des frappes aériennes, nous le faisons. Nous travaillons donc avec le gouvernement irakien, et toutes nos actions sont menées en coordination avec lui", a-t-il ajouté.

    Maruto a discuté du rôle que les attentats du 11 septembre ont joué dans le renforcement de la participation de la communauté internationale à la guerre contre le terrorisme.

    "Ces attaques ont eu un impact sur nous", a-t-il déclaré. "Environ 80 pays sont déterminés à lutter contre le terrorisme pour garantir que de telles attaques ne se reproduisent plus."

    Mercredi, le Commandement central américain a annoncé la réduction de moitié de ses forces en Irak, passant d'environ 5 200 à 3 000 soldats au cours du mois de septembre.

    "Après avoir reconnu les progrès réalisés par les forces irakiennes et consulté et s'être coordonné avec le gouvernement irakien et nos partenaires de la coalition, les États-Unis ont décidé de réduire leur présence militaire en Irak", a déclaré le commandant du CENTCOM, le général Kenneth McKinsey de Bagdad.

    À la fin de 2018, il y avait environ 5200 soldats américains en Irak, et ils constituaient l'essentiel des 7500 membres des forces de la coalition de l'époque, selon des responsables américains. Mais les États-Unis ont considérablement réduit la taille de leurs forces ces derniers mois.

    Les responsables américains confirment que la réduction était prévue depuis longtemps après la défaite de l'Etat islamique, mais ils ont admis que le calendrier avait été accéléré en raison des attaques de missiles lancées par des factions pro-iraniennes, et à la lumière de l'épidémie du virus Corona.

    Depuis le début de l'année, des dizaines d'attaques de missiles contre les forces de la coalition internationale et l'ambassade américaine dans la zone verte fortement fortifiée de Bagdad ont tué au moins trois soldats américains, un soldat britannique et un soldat irakien.

  • Etats-Unis: « Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés », déclare Donald Trump à propos du Moyen Orient

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Trump Donald.jpgLe président américain Donald Trump a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. À en juger par ses paroles, le gouvernement a l’intention de réduire considérablement la présence américaine dans la région du Moyen-Orient.
    « Nous partons. Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés. Être l’armée mondiale n’est pas la tâche de l’armée américaine », a-t-il déclaré, ajoutant qu’un petit nombre de soldats américains resterait au Moyen-Orient. Leur tâche sera de protéger les champs de pétrole.
    Il a également nié les allégations de trahison des alliés kurdes. Selon le président, le commandant des forces démocratiques syriennes, le général Mazlum, lui a exprimé sa gratitude et a déclaré que les combattants de l’État islamique avaient été arrêtés.
    Trump a déclaré que les Etats-Unis avaient dépensé 8 000 milliards de dollars pour des opérations militaires dans la région, mais que le Moyen-Orient n’était pas devenu plus sûr pour autant. Dans le même temps, il a déclaré que le groupe terroriste État islamique avait finalement été vaincu et a remercié les Kurdes pour leur contribution à la victoire.

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le jeudi 24 octobre 2019

     

    • Arabie saoudite: Riyad nomme un nouveau chef de la diplomatie, le deuxième en moins d’un an – Login
    • Etats-Unis: « Laissons les autres se battre pour ces sables ensanglantés », déclare Donald Trump à propos du Moyen Orient – Accès libre
    • Liban: Affrontements entre manifestants et partisans du Hezbollah au centre de Beyrouth – Login
    • Syrie : Une voiture piégée explose dans une ville occupée par des combattants soutenus par la Turquie – Login

     

  • Afghanistan : Officiels américains – Un soldat afghan tue 2 soldats américains

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    Des responsables américains ont révélé qu’un soldat afghan avait tué deux militaires américains en Afghanistan.
    L’incident aurait eu lieu lundi 29 juillet. Les fonctionnaires américains ont parlé sous le couvert de l’anonymat parce qu’ils ne sont pas autorisés à s’exprimer sur des détails qui n’ont pas encore été rendus publics.
    Le U.S. Central Command a confirmé que deux soldats américains avaient été tués, mais n’a fourni aucun détail. Les renseignements complémentaires sont retenus pendant 24 heures pour donner le temps d’aviser les familles proches.

    Lire la suite

  • Frontlive-Chrono – Lundi 8 avril 2019

    Imprimer

    Ces articles ont aussi été publiés en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe)

    • Afghanistan : au moins 12 policiers et soldats tués dans des combats avec les talibans – Abonnés
    • Afghanistan : attaque à la voiture piégée contre un convoi près d’une base américaine – Abonnés
    • Iran : les Gardiens de la Révolution classés organisation « terroriste par les USA – L’Iran classe l’armée US comme organisation terroriste – Abonnés
    • Libye: Près de cinquante personnes tuées dans les combats pour Tripoli – Abonnés

    Frontlive-Chrono est un site web totalement indépendant.
    Il ne vit que de ses abonnements:
    Trois options d’abonnement : 100€ pour un an / 60€ pour six mois / 12€ par mois


  • Frontlive-Chrono: Récapitulatif des principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du 29 mars 2019

    Imprimer

    Liste des articles publiés sur Frontlive-Chrono le vendredi 29 mars 2019.


    Les principales informations à suivre ce vendredi 29 mars sont les manifestations en Algérie contre l’extension du mandat de Bouteflika, devenues rejet du régime tout entier et la commémoration du premier anniversaire de la « marche du retour » à Gaza. 


     FRANÇAIS

    • Algérie: Vendredi 29 mars – journée de manifestations de masse – Abonnés
    • Etats-Unis: Un nouveau général à la tête des opérations du Pentagone au Moyen-Orient (Centcom) – Abonnés
    • Gaza : « Marche des millions » – Abonnés
    • Syrie : Plus de 50 jihadistes de l’État islamique tués par des frappes aériennes à Baghouz – Abonnés

     

    ENGLISH

    • Algérie: Vendredi 29 mars – journée de manifestations de masse – Abonnés
    • Etats-Unis: Un nouveau général à la tête des opérations du Pentagone au Moyen-Orient (Centcom) – Abonnés
    • Gaza : « Marche des millions » – Abonnés
    • Syrie : Plus de 50 jihadistes de l’État islamique tués par des frappes aériennes à Baghouz – Abonnés

     

    DEUTSCH

    • Algerien: Freitag, 29. März – Tag der Massendemonstrationen – Abonnenten
    • Gaza: „Millionenmarsch“ – Abonnenten
    • Syrien: Über 50 Kämpfer des islamischen Staates getötet durch US-geführte Luftangriffe in Baghouz – Abonnenten
    • US Marine Corps General McKenzie ersetzt den pensionierten General Votel als CENTCOM Commander – Abonnenten

     

    ESPAÑOL

    • Argelia: Viernes 29 de marzo – día de las manifestaciones masivas – Suscriptores
    • Estados Unidos: Un nuevo general al frente de las operaciones del Pentágono en Oriente Medio (Centcom) – Suscriptores
    • Gaza: ” Marcha de millones “ – Suscriptores
    • Siria: Más de 50 yihadistas del Estado Islámico muertos en ataques aéreos en Baghouz – Suscriptores

     

    ITALIANO

    • Algeria: Venerdì 29 marzo – giorno delle manifestazioni di massa – Abbonati
    • Gaza: “marcia di milioni” – Abbonati
    • Siria: Più di 50 jihadisti dello Stato islamico uccisi da attacchi aerei a Baghouz – Abbonati
    • Stati Uniti: un nuovo generale a capo delle operazioni del Pentagono in Medio Oriente (Centcom) – Abbonati

     

    NEDERLANDS

    • Algerije: Vrijdag 29 maart – dag van de massademonstraties – Abonnees
    • Gaza: “Miljoen mensenmars” – Abonnees
    • Syrië: Meer dan 50 islamitische staatsmilitanten gedood door Amerikaanse luchtaanvallen in Baghouz – Abonnees
    • US Marine Corps General McKenzie vervangt aftredend generaal Votel als CENTCOM-commandant – Abonnees

     

    POLSKI

    • Algieria: piątek 29 marca – dzień masowych demonstracji – Subskrybenci
    • Gaza: „Marsz milionów” – Subskrybenci
    • Syria: Ponad 50 bojowników Państwa Islamskiego zabitych w strajkach lotniczych w USA w Baghauz – Subskrybenci
    • USA: Generał Mackenzie zastępuje generała Votela na stanowisku dowódcy CENTCOM – Subskrybenci

     

    PORTUGUÊS

    • Argélia: Sexta-feira, 29 de Março – dia das manifestações de massas – Assinantes
    • Estados Unidos: Um novo general à frente das operações do Pentágono no Médio Oriente (Centcom) – Assinantes
    • Gaza: ” Marcha de milhões” – Assinantes
    • Síria: Mais de 50 jihadistas do Estado Islâmico mortos por ataques aéreos em Baghouz – Assinantes

     

    РУССКИЙ ЯЗЫК

    • Алжир: Пятница 29 марта — день массовых демонстраций — Подписчики
    • Газa: «марш миллионов» — Подписчики
    • США: Генерал морской пехоты США Маккензи заменяет генерала Votel на посту командующего ЦЕНТКОМа. — Подписчики
    • Сирия: Более 50 боевиков Исламского государства, убитых в результате авиаударов США в Багхаузе — Подписчики

    ptolemee@belliard74.com