CANADA

  • Etats-Unis : Un canadien d'origine saoudienne accusé d'être "la voix" des vidéos de propagande de l'Etat-islamique

    Imprimer

    Mohammed Khalifa, d'origine saoudienne, est accusé d'être "la voix derrière la violence" en fournissant une narration en anglais sur une quinzaine de vidéos.

    Beaucoup d'entre elles ont encouragé les partisans à rejoindre l'Etat islamique, tandis que d'autres montraient "l'exécution brutale" de prisonniers et d'otages.

    S'il est reconnu coupable, l'homme de 38 ans pourrait être condamné à la prison à vie.

    M. Khalifa comparaîtra devant un tribunal américain la semaine prochaine pour avoir fourni "un soutien matériel à une organisation terroriste, entraînant la mort". Il nie les accusations.

    Les procureurs ont déclaré qu'il était également un combattant de l'Etat islamique et qu'au cours d'un affrontement, peu de temps avant d'être capturé, il a lancé une grenade sur les forces opposées.

    "Grâce à son rôle présumé de premier plan dans la traduction, la narration et la promotion de la propagande en ligne de l'Etat islamique, Khalifa a fait la promotion du groupe terroriste... et a élargi la portée des vidéos qui glorifiaient les meurtres horribles et la cruauté aveugle de l'Etat islamique", a déclaré Raj Parekh, procureur américain par intérim du district oriental de Virginie, dans un communiqué .

    Parmi les vidéos figurent deux productions de l'Etat islamique que le ministère américain de la justice a décrites comme "les vidéos les plus influentes et les plus violentes" qui encourageaient la violence contre les citoyens étrangers, montraient diverses attaques de l'Etat islamique et la mort de prisonniers non armés.

    Une autre vidéo comprend un enregistrement vocal d'Omar Mateen, qui a tué 49 personnes lors de l'attaque du Pulse Nightclub en Floride en 2016, jurant allégeance à l'Etat islamique.

    M. Khalifa a quitté le Canada en 2013 pour rejoindre l'Etat islamique en Syrie, où il est devenu un membre clé de l'équipe de propagande du groupe, a déclaré le ministère américain de la Justice.

    Il aurait occupé plusieurs postes de premier plan avant de devenir son traducteur principal en raison de ses compétences linguistiques en anglais et en arabe.

    En traduisant les vidéos en anglais, il a joué un rôle essentiel dans le recrutement et la radicalisation des Occidentaux qui ont causé la mort de nombreuses personnes aux mains de l'Etat islamique, selon les procureurs.

    Mohammed Khalifa a été capturé en janvier 2019 lors d'un échange de tirs entre l'Etat islamique et les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) - une milice dirigée par les Kurdes et soutenue par les États-Unis qui mène la lutte contre l'Etat islamique dans le nord-ouest de la Syrie.

    Il a ensuite été remis au FBI.

    Dans une interview à un journal après sa capture, il a déclaré qu'il avait été un combattant de bas niveau et "juste la voix" de l'Etat islamique. Il a insisté sur le fait qu'il n'avait joué aucun rôle dans le tournage ou la réalisation des scènes horribles qu'il a racontées.

    Des vidéos en ligne montrant des décapitations et d'autres atrocités ont été un élément clé de la campagne de recrutement mondiale de l'Etat islamique alors que le groupe étendait son contrôle sur la Syrie et l'Irak.

    Mais l'effort de propagande a diminué alors que les militants ont commencé à perdre du territoire à partir de 2017.

     

  • Canada : Deux terroristes islamiques récemment libérés à nouveau arrêtés pour préparation d'attentats

    Imprimer

    Canada : Deux individus arrêtés avec des manuels de fabrication de bombes et de la littérature d'Al-Qaïda sur leurs téléphones
    Six mois après être sorti de prison après avoir purgé une peine pour terrorisme, Kevin Omar Mohamed était étroitement surveillé par une équipe de sécurité nationale O-INSET de la GRC à Toronto.

    L'équipe d'O-INSET a vite été mise en alerte.

    Non seulement Kevin Omar Mohamed violait sa probation en utilisant un smartphone, mais il avait téléchargé de la littérature d' al-Qaïda, des manuels pour la fabrication de bombes ou la préparation de poisons et un tract justifiant le meurtre de femmes et d'enfants, selon des accusations déposées devant le tribunal.

    Il a également été observé en train de rencontrer Daniel Khoshnood, un autre ancien détenu qui avait des antécédents de violence et dont le téléphone contenait plus de 200 vidéos des talibans, de l' Etat islamique et d'al-Qaïda, ainsi que des guides de fabrication de bombes, selon les allégations. (photo ci-dessous prise par les services de sécurité, montrant montrant les deux islamistes en conversation).
    Screen-Shot-2021-09-17-at-8.37.51-AM.png

    Tous deux ont été arrêtés en tant que menaces potentielles pour la sécurité nationale.

    Les deux rapports de l'Équipe intégrée d'application de la loi sur la sécurité nationale de l'Ontario (O-INSET) donnent un aperçu des raisons pour lesquelles les présumés associés ont été arrêtés au motif qu'ils pourraient commettre des infractions terroristes.

    Le téléphone de Mohamed contenait "une grande quantité d'informations qui pourraient être utilisées pour mener une attaque terroriste, y compris plusieurs guides de fabrication de bombes et du matériel idéologique extrémiste", selon les rapports O-INSET.

    De même, une recherche du téléphone de Khoshnood a révélé bon nombre des mêmes guides pratiques, ont-ils allégué.

    O-INSET a également écrit que Khoshnood semblait s'aligner sur les talibans, en utilisant les termes "nous" et "nous" lorsqu'il a écrit sur le groupe militant sur YouTube.

    « Nous continuerons à envoyer des kamikazes », aurait-il écrit. « Les talibans sont la véritable force islamique. ».

    Lien permanent Catégories : CANADA, GRC, O-INSET, Toronto 0 commentaire
  • Canada : Attaque à la voiture bélier contre des musulmans - Quatre morts

    Imprimer

    Trois adultes et un adolescent ont été mortellement percutés par un véhicule à London, dans l’Ontario (Canada) dimanche 6 juin 2021, vers 20H40. Un enfant de 9 ans a également été blessé. L’auteur présumé des faits, un homme de 20 ans a été interpellé et inculpé.

    Les personnes décédées sont deux femmes de 74 et 44 ans, un homme de 46 ans et une adolescente de 15 ans. En outre, un enfant de 9 ans a été blessé. Il est toujours hospitalisé mais son pronostic vital n’est pas engagé.

    Les victimes semblent avoir été « ciblées en raison de leur foi islamique » a déclaré le porte-parole de la police, Paul Waight, ce lundi lors d’une conférence de presse. « Il existe des preuves qu’il s’agissait d’un acte planifié et prémédité », a-t-il ajouté.

    Un homme âgé de 20 ans a été arrêté. Nathanial Veltman, habitant de London, a été inculpé de quatre chefs d’accusation, de meurtre au premier degré et d’un chef de tentative de meurtre. Il est accusé d’avoir foncé délibérément avec sa fourgonnette sur les victimes. L’homme s’est rendu de lui-même aux forces de l’ordre peu après les faits, après avoir composé le 911 (le numéro d’urgence). Il n’avait pas de casier judiciaire jusqu’ici.

  • Une journée du 8 février 2018 très riche en évènements dont vous trouverez les détails sur Frontlive-Chrono

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Jeudi 8 février 2018 

    De nouveaux articles ont été mis sur le site Frontlive-Chrono,
    ce jeudi 8 février 2018 :   
    Voilà bientôt deux mois que la formule newsletter, débutée en juillet 2015,  a fait place au site web Frontlive-Chrono.
    Un rappel :  
    Si, en cliquant sur le lien Frontlive-Chrono ci-dessous, vous ne retrouvez par les articles listés et qui vous intéressent, c'est que vous n'êtes pas abonné. Cliquez sur "s'abonner" dans la barre Frontlive-Chrono et laissez vous guider. Vous pourrez ainsi bénéficier des toutes dernières informations géostratégiques qui vous seront utiles.
     
    Une journée du 8 février 2018 très riche en évènements dont vous trouverez les détails sur Frontlive-Chrono.

    Syrie    
    - Le principal évènement concerne le violent affrontement entre l'armée syrienne et les forces américaines  sur la rive orientale de l'Euphrate et qui a coûté la vie à une centaine de soldats syriens. 
    Afghanistan   
    - L'armée de l'air américaine a pilonné plusieurs bases du Mouvement Islamique du Turkestan Oriental (MITO), une organisation islamique ouïghour en lutte ouverte contre le  gouvernement chinois. 
    Egypte :
    L'armée égyptienne est à la veille de lancer une offensive de grande envergure contre les maquis de l'Etat islamique dans le Sinaï. L'état-major égyptien s'attend à un conflit sanglant. 
    Jihadisme
    - Une intéressante étude des services de renseignement permettant d'identifier les signes de radicalisation et ceux annonçant un passage à l'acte. A lire absolument.
    Maldives
    - Une alerte sécuritaire est en cours pour ce pays.
    Turquie
    - Une communication très intéressante sur le déploiement des troupes turques dans plusieurs pays, preuve que la Turquie aspire à jouer le rôle d'une grande puissance régionale.

    ...et beaucoup d'autres informations préparées  en quatre langues (français, anglais, russe et arabe) par nos équipes de seize correspondants. 

    Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux articles  :
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350 

     

  • Comprendre l'après Daech (Suite N°2 - Etat d'avancement de la campagne de Mossoul)

    Imprimer

    Comprendre l'après-Daech 
    Nous publions depuis deux jours un document publié par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et le cercle de réflexion de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française (DGSE). En raison de sa longueur, nous publions ce document par morceaux.
    Il ne s'agit pas d'un document analytique et il ne représente la position officielle d'aucun des organismes participants. Il s'agit des résultats de réflexions partagées par plusieurs spécialistes.
    L'objectif est de favoriser un dialogue entre des professionnels du renseignement et des experts qui œuvrent dans différentes disciplines au sein d'universités, de groupes de réflexion, d'entreprises privées ou d'autres établissements de recherche, en France, au Canada et ailleurs. Il se peut que certains spécialistes qui ont participé à ce groupe de réflexion défendent des idées ou tirent des conclusions qui ne concordent pas avec les points de vue du SCRS ou de la DGSE, mais c'est précisément ce qui rendait utile la tenue d'un tel dialogue.
    Le document a été publié en mai 2017 et adapté par nos soins compte tenu de l'évolution récente de la situation.

    Lire la suite

  • Comprendre l'après-Daech (Etat actuel du conflit en Irak) - Suite N°1 de la note de réflexion des SCRS et DGSE

    Imprimer

    Comprendre l'après-Daech (Suite N°1 - Etat actuel du conflit en Irak) 

    Nous publions, pendant plusieurs jours compte-tenu de sa longueur, un document rédigé par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et le cercle de réflexion de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française (DGSE).

    Il ne s'agit pas d'un document analytique et il ne représente la position officielle d'aucun des organismes participants. Il s'agit des résultats de réflexions partagées par plusieurs spécialistes.
    L'objectif est de favoriser un dialogue entre des professionnels du renseignement et des experts qui œuvrent dans différentes disciplines au sein d'universités, de groupes de réflexion, d'entreprises privées ou d'autres établissements de recherche, en France, au Canada et ailleurs. Il se peut que certains spécialistes qui ont participé à ce groupe de réflexion défendent des idées ou tirent des conclusions qui ne concordent pas avec les points de vue du SCRS ou de la DGSE, mais c'est précisément ce qui rendait utile la tenue d'un tel dialogue.
    Le document a été publié en mai 2017 et mis à jour par nos soins compte tenu des derniers évènements

    Lire la suite

  • Comprendre l'après-Daech

    Imprimer

    Comprendre l'après-Daech
    Nous allons publier, sur plusieurs jours, compte-tenu de sa longueur, un document rédigé par le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et le cercle de réflexion de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure française (DGSE).
    Il ne s'agit pas d'un document analytique et il ne représente la position officielle d'aucun des organismes participants. Il s'agit des résultats de réflexions partagées par plusieurs spécialistes.
    L'objectif est de favoriser un dialogue entre des professionnels du renseignement et des experts qui œuvrent dans différentes disciplines au sein d'universités, de groupes de réflexion, d'entreprises privées ou d'autres établissements de recherche, en France, au Canada et ailleurs. Il se peut que certains spécialistes qui ont participé à ce groupe de réflexion défendent des idées ou tirent des conclusions qui ne concordent pas avec les points de vue du SCRS ou de la DGSE, mais c'est précisément ce qui rendait utile la tenue d'un tel dialogue.
    Le document a été publié en mai 2017. Il a été mis à jour par nos soins lorsque cela s'avérait nécessaire en raison de l'évolution des évènements depuis sa parution.

    Lire la suite