Bulo Xaaji

  • Somalie: l'explosion d'une mine tue 4 civils dans le sud du pays

    Imprimer

    L’explosion d'une mine a tué au moins 4 civils et fait plusieurs blessés, jeudi 2 décembre 2021 dans la ville de Bulo Xaaji près de Kismayo, dans la région de Jubbada Hoose, de l'Etat de Jubaland, dans le sud de la Somalie.

    Un responsable local a déclaré qu'une mine avait explosé au bord de la route, dans la ville de Bulo Xaaji dans la région, au moment du passage d’un camion citerne transportant des civils.

    Le responsable, qui a préféré garder l’anonymat, a ajouté que l'explosion a tué 4 civils et en a blessé plusieurs autres, à des degrés divers.

    Un habitant de la commune a déclaré que des bergers étaient à bord du camion citerne ciblé qui transportait de l'eau pour le bétail.

    Les habitants des zones touchées par la sécheresse utilisent souvent des voitures pour transporter l'eau depuis des zones reculées, vers leurs villages.

    L'explosion est survenue à un moment où la ville a été le théâtre d'opérations sécuritaires, au matin de ce jeudi, menées par les forces gouvernementales afin de débusquer les sjihadistes d'al-Chabab.

    Aucune partie n'a revendiqué l’attentat, mais le mouvement islamique al-Chabab pose souvent des explosifs sur les routes menant à la ville, pour cibler les véhicules militaires gouvernementaux.

    Dans un autre contexte, les services du renseignement somaliens ont annoncé, ce jeudi, que 12 éléments du mouvement islamique al-Chabab ont été tués lors d'une opération menée dans la capitale, Mogadiscio.

    Selon un bref communiqué publié sur la page officielle Twitter des services du renseignement, une opération menée par les services somaliens du renseignement, hier soir, a visé un réseau de 15 membres du mouvement al-Chabab, qui menaçait la sécurité de la capitale.

    Le communiqué a fait savoir que l'opération a fait 12 morts parmi les éléments de la cellule ciblée. Le sort des trois éléments restants n'a pas été annoncé.

    Les services du renseignement somaliens mènent souvent des opérations spécifiques dans les quartiers de Mogadiscio, afin de traquer les combattants du mouvement islamique al-Chabab.