Brigades Ezzedine al-Qassam

  • Turquie : Les Arabes disparus en Turquie étaient membres d'une cellule du Hamas, dont un commandant des Brigades Ezzdine al-Qassam, travaillant pour le Mossad

    Imprimer

    L'activiste des médias sociaux Muhammad Munther al-Batta a révélé, avec des preuves, que les Palestiniens disparus en Turquie étaient détenus par les services de renseignement turcs. Ils sont accusés d'espionnage des industries militaires turques pour le compte du Mossad israélien. 

    Al-Batta a réfuté les allégations et les mensonges des médias du Hamas selon lesquels les services de sécurité officiels palestiniens, en particulier le directeur du renseignement, le major Majid Faraj, étaient impliqués dans l'affaire.

    L'affaire a commencé en septembre dernier avec la disparition d'un certain nombre de Palestiniens en Turquie. L'ambassade palestinienne a contacté le ministère des Affaires étrangères, de la Sécurité et le ministère de la Santé, mais elle n'a pas reçu de réponses satisfaisantes sur leur sort ou leur liquidation 

    L'activiste al-Batta, citant le journal turc Al-Sabah, a déclaré que les services de renseignement avaient surveillé un groupe d'Arabes pendant une année entière (sans mentionner qu'ils étaient Palestiniens). Ils ont démantelé un réseau de 5 cellules, chaque cellule contenant 3 individus, dont la mission était d'espionner les industries de défense turques, ainsi que les associations turques qui fournissent de l'aide aux Palestiniens.Les membres du groupe avaient rencontré les dirigeants du Mossad en Europe et en Afrique.

    La presse a révélé le travail des espions et l'argent qu'ils ont reçu. Ankara a fourni au ministère palestinien des Affaires étrangères des photos, des informations, des passeports et des documents turcs des espions palestiniens, précisant qu'ils étaient affiliés au Hamas.

    La plupart des membres du réseau d'espionnage sont membres du Hamas et sont originaires de Cisjordanie et de Gaza. L'un des espions est un des chefs des Brigades Al-Qassam, la branche armée du Hamas dans la bande de Gaza. Il s'agit de  Raed Awad Ashour (Abu Ahmed)(photo ci-dessus), le fils de l'imam de la mosquée Al-Hedaya à Beit Hanoun.

    Le mouvement palestinien Hamas  a révélé les noms des espions membres du Hamas, les attribuant à l'Autorité palestinienne. L'affaire est grave car elle va altérer l'image des Palestiniens en Turquie et notamment les sentiments populaires turcs de solidarité avec le peuple palestinien.

    Pour Muhammad Munther al-Batta, le Hamas est l'organisation palestinienne la plus infiltrée par le Mossad, ce qui explique le grand nombre de dirigeants et de membres  assassinés, vraisemblablement par le Mossad. 

     

     

  • Cisjordanie : Affrontements nocturnes près de Jénine et Ramallah entre forces israéliennes  et Palestiniens : 5 Palestiniens tués

    Imprimer

    Cinq Palestiniens auraient été tués lors d'un affrontement nocturne avec les troupes israéliennes à Burqin près de Jénine. Vidéo.

    La radio publique israélienne a fait état, dimanche matin 26 septembre 2021, d'affrontements armés entre des soldats israéliens et des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie suite à une opération militaire destinée à arrêter des suspects du Hamas dans la zone proche de Jénine.

    Il y a une grande contradiction sur les évènements et le nombre des victimes, d'autant plus que plusieurs événements ont eu lieu à des endroits séparés.

    Dimanche matin, les forces israéliennes ont lancé une campagne d'arrestations dans les villes de Biddou et Beit 'Anan, à l'ouest de Ramallah, ce qui a conduit à des affrontements avec les Palestiniens, en plus d'incursions et d'affrontements nocturnes à Burqin, à l'ouest de Jénine.

    Des sources locales à Burqin ont confirmé que l'armée israélienne avait encerclé une maison et exigé que ceux qui s'y trouvaient se rendent sans résistance, mais les occupants de la maison ont ouvert le feu sur les soldats. Des tirs ont également eu lieu depuis le maisons voisines. Des renforts de Tsahal sont vite arrivés sur place et ont riposté sur les tireurs.

    Dans le même temps, les forces spéciales de l'armée israélienne ont arrêté deux suspects dans la ville de Jénine. Un autre suspect a été détenu à Kafr Dan, où un résident local a été blessé alors qu'il résistait.

    Tsahal a confirmé qu'une opération de grande envergure avait été menée dans les régions de Ramallah et de Jénine, dont le but était de neutraliser l'infrastructure de l'organisation Hamas, qui était surveillée depuis plusieurs jours.

    Le rapport de Tsahal a indiqué que cinq combattants palestiniens ont été tués et un quatrième blessé lors d'opérations dans la région de Jénine et le village de Biddou (sud de Ramallah) menées par les forces spéciales de Tsahal Duvdevan et les forces spéciales de la police des frontières YAMAM.

    Les opérations sont terminées, les forces spéciales se sont retirées du territoire de l'Autorité palestinienne. Au total, des opérations simultanées ont été menées dans cinq endroits différents.

    Oussama Sabah 2.jpegLes médias palestiniens ont publié les noms de militants de l'organisation Hamas, mis hors de combat par l'armée israélienne lors de l'opération spéciale des forces israéliennes. Il s'agit de :
    1) Ahmad Zahran - l'un des commandants des "Brigades Ezzedine al-Qassam (la branche armée du Hamas). Il a été tué lors d'un échange de tirs avec des militaires dans la région de Beit 'Anan, près du village de Biddou (sud de Ramallah).
    2) Oussama Sabah (22 ans) (photo ci-dessus et ci-contre) est un combattant du Jihad islamique (pas du Hamas, comme on le pensait auparavant). Tué à Burkin (ouest de Jénine).
    3) Ahmad Adnan Abd (30 ans) est un combattant du Hamas. Abattu près du village de Kafr Dan, à l'ouest de Jénine, alors qu'il tentait de s'enfuir en voiture après une fusillade.
    4) Mahmoud Hamidan est un militant du Hamas qui a passé six ans dans une prison israélienne pour activités terroristes (il avait été libéré il y a trois mois). Il se trouvait avec Zahran lorsqu'il a été tué dans la région de Beit Anan.
    5) Zakaria Baduan est un combattant du Hamas. Il a été tué dans la région de Beit Anan.
    Muhammad al-Zaraini a également été blessé à Burkin.
    Deux combattants palestiniens ont également été capturés : Ahmad Abu Ramila et Mazen Saadi.

    Deux militaires israéliens blessés lors des affrontements à Burkin
    Dimanche vers midi, le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que lors des affrontements dans le village de Burkin, deux militaires israéliens ont été blessés. Il s'agit d'un officier et d'un soldat. Les blessés ont été transportés par hélicoptère à l'hôpital. Les informations sur leur état n'ont pas encore été publiées.

     

     

  • Gaza : Une vingtaine de blessés lors de heurts avec l'armée israélienne

    Imprimer

    Une vingtaine de Palestiniens ont été blessés, mercredi 25 août 2021, dans des affrontements avec l'armée israélienne en marge d'une manifestation rassemblant environ 3000 personnes près de la barrière frontalière séparant la bande de Gaza et l'Etat hébreu, selon des secouristes. Parmi les blessés, se trouvent un enfant blessé par le tir d'une grenade lacrymogène à la tête et une personne âgée.

    Plus tôt dans la journée, un Palestinien a succombé à des blessures provoquées cinq jours auparavant lors de heurts similaires le long de la barrière, lourdement gardée par l'armée israélienne. 

    "Environ 20 Palestiniens ont été blessés, dont certains à balles réelles tirées" par l'armée israélienne, ont indiqué des secouristes palestiniens. "Ils ont été transportés vers un hôpital de campagne à l'ouest de Khan Younès", dans le sud de la bande de Gaza.

    A l'appel de plusieurs factions de l'enclave palestinienne, dont le Hamas islamiste au pouvoir, quelque 3.000 manifestants s'étaient de nouveau rassemblés mercredi après-midi pour protester notamment contre le blocus imposé par Israël à Gaza depuis près de 15 ans. Selon des sources palestiniennes, des dizaines de militants d'une unité spéciale créée pour endommager la barrière, ont tenté de la franchir.

    L'armée a répliqué en tirant des balles en caoutchouc, des balles réelles et des grenades de gaz lacrymogène, selon une équipe de l'AFP sur place. Les dirigeants du blog Gaza Report ont rapporté que Tsahal avait employé de nouvelles tactiques pour empêcher quiconque de s'approcher de la barrière. 

    E9oGi4WWEAQcwu5.pngSamedi, une quarantaine de personnes avaient été blessées par des tirs israéliens, selon les autorités de Gaza, dont Ossama Khaled Daiah, 32 ans, qui est décédé mercredi. Une foule s'est rassemblée dans l'après-midi dans le camp de réfugiés de Jabalia (nord) dont il était originaire pour assister aux funérailles. Les forces de sécurité affirment qu'Ossama Khaled Daiah avait été observé peu de temps avant d'être neutralisé par un tir, tenant une grenade à la main. (Photo ci-contre). Il était membre des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche militaire du Hamas, .

    Un membre des forces de sécurité israéliennes, touché samedi par des tirs provenant de Gaza lors des heurts, est lui toujours dans un état critique.

    "Nous ne permettrons pas à ces émeutes violentes de recommencer", avait affirmé mercredi Amnon Shefler, le porte-parole de l'armée, qui avait envoyé des renforts le long de la barrière en prévision du nouveau rassemblement.

    Mercredi 25 août, le ministre de la Défense Benny Gantz a visité le district militaire sud et a tenu une réunion pour évaluer la situation actuelle à la frontière avec la bande de Gaza. "Israël n'a aucun intérêt à Gaza, sauf que nous sommes intéressés par la paix et le retour des Israéliens détenus là-bas. Le principal obstacle à cela est le Hamas. Nous répondrons à toute tentative d'attaquer nos citoyens, nos soldats ou de créer des menaces à notre souveraineté , a-t-il déclaré à l'issue de la rencontre.

    Le chef d'état-major Aviv Kochavi, commentant la situation à Gaza, a déclaré que Tsahal envisageait la possibilité d'une autre opération militaire, peut-être dans un avenir très proche.

    De son côté, le secrétaire général du mouvement Ahrar, Khaled Abu Hilal, a publié une déclaration  : « Le message de Gaza à l'ennemi est de lever le siège ou d'exploser, et notre peuple ne peut pas être soumis au chantage et accepter les restrictions et le renforcement du siège, et nous continuerons notre lutte jusqu'à ce que le siège soit rompu."

    Pendant plus d'un an, à partir de mars 2018, des rassemblements hebdomadaires avaient eu lieu près de la barrière frontalière pour réclamer la fin du blocus et "le droit au retour" des Palestiniens poussés à l'exil lors de la création d'Israël en 1948. Environ 350 Palestiniens avaient à l'époque été tués par des tirs de soldats israéliens.

    Après les affrontements du samedi 21 août, l'Etat hébreu a mené des raids aériens contre "quatre sites de fabrication d'armes et de stockage" du Hamas. D'autres frappes, qui n'ont pas fait de victime, ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi, en représailles à des lancers de ballons incendiaires ayant causé des feux de brousse côté israélien.

    Critiques au sein du Hamas
    Muhammad Ghazi Hamad, le fils d'un éminent dirigeant du Hamas, a critiqué l'appel à se rassembler près de la barrière frontalière  et a déclaré dans un tweet que certains partisans de la ligne dure répétaient inlassablement les expériences ratées, faisant référence à la chute de dizaines de martyrs et des milliers de blessés dans les manifestations qui ont éclaté chaque semaine depuis deux ans. Des centaines de personnes se sont retrouvées handicapées, en particulier celles qui ont été amputées, tandis que le Hamas n'a rien obtenu de ces actions.

     

     

     

  • Gaza/Israël : Rapport de situation du mercredi 19 mai 2021 - Gaza webcam

    Imprimer

    Les. "Brigades Ezzedine al-Qassam" lancent des dizaines de roquettes sur Israël - des obus tombent sur Acre depuis le sud du Liban
    Mercredi 19 mai, les "Brigades Ezzedine al-Qassam" ont annoncé avoir tiré des dizaines de roquettes sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba "en réponse au ciblage de civils et de refuges".
    Les "Brigades Ezzedine al-Qassam", la branche militaire du mouvement "Hamas", ont confirmé avoir bombardé les bases terrestres "Tselem" et les bases aériennes "Hatzerim" à coups de roquettes.
    Les sirènes ont effectivement retenti à Ashkelon, Beer Sheva et Sderot. 8 roquettes ont atteint Beer Sheva et 5 autres ont explosé dans des zones ouvertes à l'extérieur de la ville.
    Les services de sécurité israéliens ont également signalé que les sirènes avaient été déclenchées à Kiryat Malachi et Bir Tuvia.

    Roquettes en provenance du Liban
    D'autre part, les médias israéliens ont rapporté que des roquettes avaient été tirées sur Acre à partir du territoire libanais.
    La chaîne libanaise Al-Jadid a également publié un clip vidéo montrant le lancement d'un certain nombre de roquettes depuis la ville de Siddiqin au sud du Liban vers Israël.
    L'armée israélienne a confirmé que «4 roquettes avaient été tirées du Liban vers Acre (Akko) et Haïfa, mais affirme qu'elle pense que les roquettes ont atterri à l'intérieur du territoire libanais»

    Israël a poursuivi ses opérations militaires mercredi 19 mai
    De son côté, entre les 10 et 18 mai, le Hamas, le Jihad islamique et d'autres groupes ont tiré environ 3 500 roquettes sur le territoire israélien. Les bombardements ont eu lieu non seulement dans les zones voisines de Gaza et les villes du sud du pays, mais également à Jérusalem, Tel Aviv et d'autres villes du centre d'Israël. Une tentative a été faite pour bombarder l'aéroport de Ramon, au nord d'Eilat.

    17h00
    À 17 h 47, bombardement de Sderot et d'autres localités frontalières.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que la veille, à la suite d'une opération conjointe de Tsahal et du Shabak, les activités de trois militants de la cyber-unité du Hamas ont été arrêtées. Après avoir reçu des informations du renseignement, une frappe a été lancée contre le bâtiment de la ville de Gaza, où était basée la cyberunité.

    À 17 h 16, Ashkelon a de nouveau été bombardé depuis Gaza. Les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues dans la ville et ses environs. À 17 h 26, les militants palestiniens ont tiré sur le poste de contrôle de Kisufim.
    17h00 bombardements du Néguev occidental et central.

    16h00
    À 16: 46-16: 48 sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été confirmés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    À 16 h 47, Alarmes à Sufa et Holit.
    À 16h33, Alarmes à Sufa.
    À 16h16, Alarmes à Nativ Ha-Asara.
    A 16h09 "Enfer de Tseva" à Sderot et au checkpoint "Erez". A Sderot, une roquette a frappé une maison sans faire de victimes.

    15h00
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que Tsahal a détruit deux lance-missiles - à Beit Hanoun dans le nord de la bande de Gaza et à Khan Younes dans le sud. Le service de presse de l'armée a déclaré que les lance-missiles avaient été utilisés par les militants lors du récent bombardement de Beer Sheva.
    À 15h49, une alarme retentit au point de contrôle d'Erez.
    À 15: 28-15: 29 sirènes "Enfer de Tseva" à Kiryat Malakhi, Beer Tuvia et dans d'autres localités du district sud. Des lancements de missiles depuis Gaza ont été enregistrés.
    À 15: 07-15: 08 sirènes à nouveau à Ashdod.
    À 15h00-15h00, des sirènes se sont déclenchées à Beer Sheva.
    À Ashdod, au moins deux roquettes sont tombées dans des zones résidentielles, provoquant des dégats.  Il n'y a aucune information sur d'éventuelles victimes. Une fusée a explosé près d'une autoroute près d'Ashdod.

    14h00
    À 14H58 -14H59 sirènes "Enfer de Tseva" à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant la destruction d'un poste d'observation du Hamas caché dans un bunker souterrain. La publication de Tsahal note que ce bunker au centre de la bande de Gaza faisait partie de l'infrastructure des tunnels des Brigades Ezzedine al-Qassam.

    A 14h14 alarme dans le village de Reim.

    13h00
    À 13 h 58-13 h 59, les sirènes "Enfer de Tseva" ont été entendues à Ashdod, Yavne et dans d'autres localités du district de Shfela. Des lancements de missiles depuis la bande de Gaza ont été enregistrés. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé. Plusieurs missiles ont été abattus.
    Tsahal a annoncé l'élimination de trois militants du Jihad islamique qui se préparaient à tirer des roquettes sur le territoire israélien.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a publié une vidéo montrant l'élimination d'un combattant du Hamas après qu'il ait été établi qu'il était impliqué dans une attaque à la roquette sur le territoire israélien. Selon la vidéo publiée, après le bombardement, effectué depuis une position cachée près d'un immeuble résidentiel à Khan Younes (dans le sud-est de la bande de Gaza), le militant a tenté de s'échapper. Mais pendant tout ce temps, ses actions ont été surveillées depuis un avion, et à la fin, il a été éliminé par une frappe de missile ponctuelle. Dans le même temps, aucun dommage n'a été causé à un immeuble résidentiel situé à côté de l'endroit frappé par la roquette.

    A 13h19, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti  à Ashkelon et dans les environs. Des lancements de missiles depuis la partie nord de la bande de Gaza ont été enregistrés.

    12h00
    A 12h10, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. A 12h11, alarme à Nahal Oz. À 12 h 27, alarme à Nahal Oz.

    11h00
    A 11h58, alarme près de la frontière de Gaza, au sud d'Ashkelon.

    219 morts à Gaza 
    Le ministère de la Santé de la bande de Gaza, contrôlé par le Hamas, a rapporté que depuis le début des affrontements (10 mai), 219 habitants du secteur ont été tués par l'armée israélienne et environ 1530 blessés. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, 63 sont des mineurs et 36 sont des femmes. 
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté dans la matinée du 18 mai, qu'environ 160 militants avaient été tués à Gaza (130  du Hamas, 30 du Jihad islamique). Au cours de la dernière journée, des dizaines de militants ont été éliminés  par les attaques de Tsahal.

    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte une attaque contre le complexe militaire du département technologique du Hamas dans un bâtiment de la région de Jabaliya, au nord de la bande de Gaza.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que l'armée de l'air de Tsahal a frappé un lance-missiles qui a tiré sur le territoire israélien depuis la ville de Gaza. La cible a été détruite.

    À 11 h 12,alarme à Nir Oz.

    10h00
    A 10h42, alarme au checkpoint de Kerem Shalom. Plusieurs bâtiments ont été endommagés par des bombardements au mortier. Il n'y a pas de victimes.
    A 10h36, alarme au checkpoint de Kisufim.
    À 10 h 02, alarme à Nir Oz.

    Des sources dans la bande de Gaza rapportent qu'un UAV israélien a tiré deux missiles sur le toit ou sur une cible au dernier étage de la tour Al-Andalus dans l'ouest de la ville de Gaza. Peut-être parlons-nous d'un bombardement d'avertissement, suivi d'une frappe sur le bâtiment. Il y a quelques jours, les FDI ont déjà attaqué l'une des cibles de cette tour. Des informations sur la nouvelle attaque sont apparues sur Twitter du Centre d'information palestinien du Hamas et sur la chaîne Telegram du blogueur israélien Abu Ali.

    09h00
    À 9h57, alarme à Nir Oz.
    A 09h41, les sirènes "Enfer de Tseva" retentissent dans les villages de Sufa et Kholit (conseil de district d'Eshkol).
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que dans la ville de Khan Younes (dans le sud de la bande de Gaza), les FDI ont attaqué  la maison du chef du service de renseignement militaire du Hamas, Oussama Tabash.

    L'agence de presse Maan rapporte qu'à la suite des frappes des FDI dans la bande de Gaza, une dizaine de maisons ont été détruites cette nuit et ce matin. Quatre décès sont signalés.

    06h00 - 09h00
    Aucune attaque depuis Gaza n'a été enregistrée.

    07h00
    50 roquettes tirées depuis Gaza entre 19H, le 18 mai et 07H le 19 mai
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 18 mai à 07h00 le 19 mai, environ 50 roquettes ont été tirées de la bande de Gaza vers le territoire israélien. Les bombardements nocturnes du territoire israélien n'ont causé aucun dommage significatif. Aucune victime n'a été rapportée.

    De leur côté, les FDI ont largué 120 bombes de précision sur des cibles situées dans le territoire de Gaza. L'armée israélienne affirme avoir achevé la cinquième phase de la destruction du «projet métro», nom donné à l'opération de destruction des tunnels du Hamas. En particulier, les infrastructures souterraines à Khan Younes et Rafah (dans le sud de la bande de Gaza) ont été détruites. Une quarantaine de cibles souterraines ont été frappées lors d'une attaque de 25 minutes. L'attaque a été menée avec la participation de 52 avions de combat israéliens. En outre, les FDI ont frappé un certain nombre de cibles terrestres du Hamas à Khan Younes et Rafah, en particulier les postes de commandement et des avant-postes des militants, ainsi qu'un  dépôt d'armes situé au siège du service de sécurité intérieure du Hamas. Les FDI ont également attaqué des cibles du Jihad islamique dans la bande de Gaza, notamment un lance-missiles.


    05:00
    Alarme au kibboutz Ein HaShlosha.

    04:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    03:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.
    Vers 3 heures du matin, la chaîne de télévision par satellite Al-Aqsa, diffusée depuis Gaza, a rapporté que l'artillerie israélienne s'était jointe aux frappes de l'armée de l'air israélienne et tirait sur des cibles à l'est de Khan Younis.

    02:00
    L'alarme a retenti à Sderot, à la ferme Shikma, kibboutzim Erez, Nir Am, Meflasim.

    01:00
    Il n'y a aucun rapport d'attaques à la roquette.

    00:00
    Des sources palestiniennes rapportent que l'armée de l'air de Tsahal continue de frapper dans la région de Khan Younes. Un mort et huit blessés sont signalés.
    Le Hamas avoir tiré des roquettes contre les bases de l'armée de l'air de Tsahal: Hatzor, Hatzerim, Nevatim, Tel Nof, Palmachim et Ramon. Le Hamas a déclaré qu'il s'agissait d'une réponse aux frappes aériennes dans le sud de la bande de Gaza. Aucun des missiles n'a atteint sa cible.

    Gaza Webcam

     

     

     

  • Gaza/Israël : Rapport de situation au cours de la nuit du 17 au 18 mai (webcam à la fin du blog)

    Imprimer

    90 roquettes ont été tirées depuis Gaza du soir au 18 mai au matin, plus de 20% sont tombées dans le secteur, selon l'armée israélienne
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que de 19h00 le 17 mai à 7h00 le 18 mai, environ 90 missiles ont été lancés depuis la bande de Gaza, dont environ 20 (22%) sont tombés sur le territoire du secteur.
    Le système de défense antimissile Iron Dome a intercepté des missiles volant dans des zones résidentielles. La nuit dernière, aucun dommage significatif n’a été causé par des attaques à la roquette.
    L'intensité des bombardements nocturnes de Gaza était inférieure à celle des jours précédents de l'opération Wall Sentinel. Les FDI ont continué de frapper des cibles dans la bande de Gaza pendant la nuit.

    L'armée israélienne publie un rapport sur ses frappes aériennes contre des cibles à Gaza
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que du soir du 17 au matin du 18 mai, environ 65 cibles ont été attaquées dans la bande de Gaza dans le cadre de l'opération militaire "Wall Guard". 62 avions ont participé à l'opération, larguant 110 bombes de précision.
    En particulier, des frappes aériennes ont été menées contre des cibles du Hamas dans la région de Ramal, à l’ouest de la ville de Gaza.
    Des bombes ont été larguées dans le cadre de la quatrième phase de la destruction des tunnels militaires du Hamas (opération "Métro Gaza").
    E1mHmNWWQAQs8tR.jpeg20H04 : L'armée israélienne a attaqué les domiciles de cinq commandants du Hamas
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes rapporte que des attaques ont été menées contre les domiciles de cinq commandants du Hamas, où se trouvaient le quartier général  et l'infrastructure de l'oganisation.
    Le service de presse de Tsahal a déclaré que les maisons attaquées d'Izaddin Haddad (un membre de l'état-major des Brigades Ezzedine al-Qasam), d'Amjad Abu Naji (le commandant du bataillon Nukhba), d'Ibrahim Muhammad Mustafa (le commandant du Khan du Sud) (Bataillon Younis) Ahmad Shamali (commandant du régiment Nuhab à Shajaya), Nishim Abu Ajuna (commandant du bataillon de Beit Lahiya).
    Ces bâtiments étaient utilisés pour coordonner les hostilités et comme dépôts d'armes, a déclaré l'armée israélienne.
    C'est après les frappes sur ces maisons que le Hamas a menacé de soumettre à nouveau Tel Aviv à des tirs de roquettes.

    20H34 : Un soldat israélien blessé près de la frontière de Gaza
    Lundi 17 mai, un soldat israélien de 23 ans a été blessé à la suite de bombardements au mortier dans les régions limitrophes de Gaza.
    Selon les médecins, l'état de la victime est de gravité modérée.

    21H11 : Netivot subit à nouveau des tirs de roquettes
    À 21 h 11, les alarmes ont retenti à Netivot et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    21H39 : Sderot est sous le feu, une des roquettes tombe sur un jardin d'enfants
    A 21h39, les sirènes d'alarme ont retenti à Sderot et dans les localités des conseils régionaux d'Eshkol et Shaar HaNegev.
    Selon la station de radio de Tsahal de Galei, un missile a explosé dans la ville de Sderot.
    Selon la chaîne de télévision Keshet-12, deux missiles sont tombés dans la ville, l'un d'eux est tombé dans un jardin d'enfants. Le bâtiment a subi des dommages, mais aucune des personnes n'a été blessée. Depuis le début de l'opération Wall Guard, les établissements d'enseignement ne fonctionnaient pas dans la zone frontalière, il n'y avait donc pas d'enfants dans le jardin d'enfants.
    Une autre roquette est tombée sur un terrain vague.

    22H42 : Netanyahu a ordonné de continuer à frapper le Hamas
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le ministre de la Défense Beni Gantz, le chef d'état-major de Tsahal Aviv Kohavi, le chef du Service général de sécurité (Shabak) Nadav Aogaman, le chef du Mossad Yossi Cohen et le chef du Conseil de sécurité nationale Meir Ben Shabat.
    Selon les informations publiées, le Premier ministre a ordonné de continuer à frapper les cibles des militants dans la bande de Gaza. "Nous y parvenons avec beaucoup de succès: aujourd'hui un autre commandant de haut rang du Jihad islamique a été éliminé, une frappe a été lancée contre les unités navales du Hamas et a également continué de frapper les fortifications souterraines du Hamas", a déclaré Netanyahu.
    Il a ajouté que l'armée israélienne continuerait d'agir aussi longtemps que nécessaire pour redonner une vie calme et pacifique aux citoyens d'Israël.

    23H02 : Sderot et les colonies frontalières sont à nouveau sous les tirs de roquettes
    À 23 h 02, les alarmes ont retenti à Sderot et dans les localités adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    23H15 : Tentative d'attaque à la roquette depuis le Liban: six missiles lancés - Aucun atteint Israël
    À 23 h 15, l'alarme a retenti au kibboutz Misgav Am, situé près de la frontière avec le Liban.
    Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que six missiles avaient été tirés depuis le territoire libanais. 
    Le chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hidaya Zilberman, a déclaré dans la matinée du 18 mai que, apparemment, l'un des six missiles tirés la veille au sud du Liban est tombé sur le territoire israélien. Le reste des missiles, selon Tsahal, a explosé au Liban.
    Selon les renseignements israéliens, un groupe d'Arabes sunnites parmi les réfugiés palestiniens, et non le Hezbollah chiite, a été impliqué dans le bombardement.
    Les représentants de la FINUL ont signalé que le bombardement du territoire israélien avait été effectué à partir de la zone du village de Rachaya al-Fukhar.En réponse aux tirs de roquettes, l'artillerie israélienne a tiré sur des cibles dans le sud du Liban.
    Selon la chaîne de télévision Keshet-12, le Département de la logistique a ordonné aux autorités locales d'ouvrir les abris anti-bombes dans un rayon de quatre kilomètres de la frontière avec le Liban.
    La chaîne de télévision libanaise a publié une vidéo montrant le lancement de missiles vers Israël.

    23H15 : Ashkelon, Sderot et les kibboutzim frontaliers sous les tirs de roquettes
    À 23 h 15, les alarmes ont retenti à Ashklon, Sderot et les colonies adjacentes à la frontière de la bande de Gaza.

    05H32 : Les attaques à la roquette contre la zone frontalière depuis la bande de Gaza ont repris. Sirènes d'alarme à Netivot
    À 5 h 32, les attaques à la roquette depuis la bande de Gaza ont repris dans les colonies situées dans la zone frontalière. Les sirènes ont retenti à Netivot, Tukma, Kfar Meymon.
    Les résidents locaux rapportent que plusieurs missiles ont été interceptés par le Dôme de fer.
    Les Brigades Isaddin al-Qassam (la branche militaire du Hamas) ont annoncé avoir tiré des roquettes sur le territoire israélien en réponse aux attaques contre la bande de Gaza pendant la nuit.

    06H37 L'armée de l'air israélienne poursuit ses frappes dans la bande de Gaza
    Aux petites heures de la matinée du mardi 18 mai, l'armée de l'air israélienne a continué de frapper des cibles dans la bande de Gaza.
    Le centre d'information palestinien (CIP) du Hamas rapporte que des cibles proches de l'Université islamique et du siège de l'UNRWA dans la partie ouest de la ville de Gaza ont été prises pour cible. En particulier, un coup a été porté au bâtiment Kakhil.
    Le CIP rapporte que le bâtiment Kakhil a été complètement détruit.
    1861684.jpeg08H03 : Une roquette touche une maison à Shaar HaNegev, pas de victimes
    Dans la matinée du 18 mai, une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé une maison dans la région de Shaar HaNegev sans faire de victimes, mais des dommages ont été occasionnés. 

    Au moins 160 militants palestiniens tués à Gaza depuis le début des affrontements, selon l'armée israélienne
    Le chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hidaya Zilberman, a déclaré dans la matinée du 18 mai qu'au moins 160 militants avaient été tués dans la bande de Gaza au cours de la première semaine de l'opération antiterroriste "Wall Guard" - 130 du Hamas, 30 du Jihad islamique.

    Gasa webcam

  • Gaza/Israël : Évènements de la journée du 16 mai 2021 - Mis à jour au fur et à mesure - Webcams

    Imprimer

    12H15 : Sirènes d'alarme à Netivot et dans d'autres localités à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 15, les sirènes Enfer de Tseva Tseva ont retenti à nouveau à Netivot et dans d'autres localités à la frontière avec la bande de Gaza, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Il y a des informations qu'un coup direct a atteint un centre commercial près de Netivot. Aucune victime n'a été signalée.

    L'armée de l'air israélienne a attaqué le quartier général du renseignement des brigades Ezzedine al-Qassam
    L'armée de l'air de Tsahal a attaqué le complexe du quartier général du renseignement des brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas.
    Selon les informations, des militants de l'unité de renseignement des Brigades Ezzedine al-Qassam  travaillaient en permanence au quartier général afin de fournir une image opérationnelle de la situation à Gaza.


    12H25 : Sirènes d'alarme à Ashkelon, Ashdod, Kiryat Malakhi et à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 25 à Ashkelon, Ashdod, Kiryat Malakhi et les colonies à la frontière avec la bande de Gaza, les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.

    12H36 : Rapport de deux roquettes sur Netivot
    Deux roquettes sont tombées à Netivot sans faire de victimes Le service de presse de la police israélienne rapporte que lors du bombardement de Netivot depuis la bande de Gaza, deux roquettes sont tombées sur le territoire de la ville.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes n'a été rapportée.
    Les sapeurs de la police travaillent sur le site de la chute des missiles.

    12H47 : Sirènes d'alarme à Sderot et dans d'autres localités à la frontière avec Gaza
    Vers 12 h 47, les sirènes «Enfer de Tseva» ont retenti à Sderot et dans d'autres colonies à la frontière avec la bande de Gaza, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    Aucune victime ni dommage n'a été signalé.

    13H22 Après une courte pause, les tirs de roquettes ont repris dans les zones bordant la bande de Gaza
    Après une pause d'une demi-heure, les attaques à la roquette ont repris sur les localités situées à la frontière avec la bande de Gaza.
    Une fusée a explosé sur le territoire de l'une des localités sans faire de victimes ni dégâts. 

    14H05 : Netivot subit à nouveau des tirs de roquettes
    Ls alarmes ont retenti à 14 h 05 à Netivot et dans les localités adjacentes à la frontière avec la bande de Gaza.

    14H09 : Tsahal prend pour cible trois opérateurs de lance-missiles 
    Le service de presse de Tsahal a rapporté que l'armée de l'air avait attaqué trois lance-missiles du Hamas.

    15H29 : L'armée israélienne a attaqué des dépôts de munitions à Gaza
    L'armée de l'air israélienne a attaqué des dépôts de munitions situés dans les maisons de militants du Hamas.
    Selon les informations publiées par le service de presse, un premier entrepôt était situé au centre de la bande de Gaza et le second, où des munitions navales étaient produites et stockées, au sud du secteur.

    15H55 Sirènes d’alarme à Ashkelon, Ashdod, Beer Sheva et les zones frontalières
    Vers 15 h 55, les sirènes d'alarme «Enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir à Ashkelon, Ashdod, Gan Yavn, Beer Sheva et les zones frontalières.
    À Ashkelon, une roquette a frappé un bâtiment. Aucune victime n'a été signalée.

    16H05 Coup direct dans une maison à Ashdod et dans une synagogue à Ashkelon, pas de victimes
    À 16 h 05, des informations ont été reçues concernant des tirs de missiles directs à Ashkelon, Ashdod et l'un des kibboutzim du conseil de district de Shaar HaNegev.
    À Ashkelon, une roquette a frappé une voiture, une autre a touché une maison et une troisième est tombée près d'une synagogue. Une autre roquette a frappé un immeuble résidentiel à Ashdod.
    Dans un kibboutz, une roquette a frappé un centre de jeunesse vide.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes n'a été reçue.
    Un bombardement massif du territoire israélien depuis la bande de Gaza est actuellement en cours.

    16H10 Tirs en provenance de Gaza sur les villages bédouins du Néguev et de Beer Sheva
    A 16 h 10, les sirènes «Enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir dans les villages bédouins du Néguev et de Beer Sheva.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes ou des destructions.

    16H36 Tsahal détruit trois autres lanceurs de missiles du Hamas
    Le bureau de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué trois lanceurs de missiles du Hamas dans le nord de la bande de Gaza.
    On signale également l'élimination de six militants palestiniens en train de préparer des rampes de lancement de missiles.
    Plus tard, le service de presse de Tsahal a également signalé la destruction d'un lance-missiles anti-char (ATGM) situé dans la maison d'un officier du renseignement militaire du Hamas.

    16H53 le Hamas a tiré des dizaines de roquettes en direction des plates-formes gazières
    Dimanche 16 mai, les autorités israéliennes ont autorisé la publication d'informations selon lesquelles le Hamas aurait tiré plusieurs dizaines de roquettes en direction des plates-formes de production de gaz, situées à 20 kilomètres de la côte de la bande de Gaza.
    Aucun des missiles n’aurait atteint sa cible.
    Il est également rapporté que les forces de Tsahal ont éliminé le commandant de la marine du Hamas.

    17H50 Les sirènes rugissent à la frontière avec Gaza
    Vers 17 h 50, les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette , ont été déclenchées dans les colonies à la frontière avec la bande de Gaza.
    Aucune information sur d'éventuelles victimes ou dommages.

    Nouveau bilan des victimes à Gaza 
    Le bilan des frappes israéliennes sur la bande de Gaza est passé à 188 morts, dont 52 enfants et 31 femmes, tandis que 1225 personnes étaient blessées à divers degrés de gravité.
    Dimanche, les avions de combat israéliens ont détruit le bâtiment Anas bin Malik dans la rue Yarmouk à Gaza, après l'avoir visé avec un certain nombre de missiles.

    18H17 Sirènes d'alarme à Ashkelon, Ashdod et à la frontière avec Gaza
    Vers 18 h 17, le sirènes d'alarme "Enfer de Tseva", annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont retenti à Ashdod, Ashkelon et dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza.

    18H26 : L'armée israélienne a attaqué des cibles du Jihad islamique et le ministère de la Sécurité intérieure du Hamas
    Le service de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a détruit une installation souterraine de lancement de missiles du Jihad islamique dans le sud de la bande de Gaza, ainsi qu'une installation du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza.
    Plus tard, on a appris que les FDI avaient frappé le bâtiment où se trouvaient les bureaux du ministère de la Sécurité intérieure du Hamas.

    A la frontière libanaise, un manifestant escalade une clôture et vole un «dispositif de surveillance» placé au sommet d'un pylône
    A la frontière entre Israël et le Liban, un homme qui participait à une manifestation contre le bombardement israélien de la bande de Gaza a grimpé sur la barrière de séparation et a volé un "dispositif de surveillance" installé au sommet d'un pylône.
    Tsahal a ouvert le feu à titre d'avertissement.

    19H Restrictions imposées par le Home Front Office de Tsahal les 16 et 17 mai
    Le Home Front Office de Tsahal a publié de nouvelles restrictions qui s'appliqueront du dimanche soir 16 mai au lundi soir 17 mai.
    En raison des attaques à la roquette , le regroupement de plus de 10 personnes dans les zones ouvertes et de plus de 100 personnes (compte tenu des restrictions épidémiologiques) dans les espaces clos sont interdits à l'intérieur d'une zone de 80km des frontières de Gaza.
    Le travail des entreprises et des institutions est autorisé si elles disposent d'un abri conforme aux normes, accessible dans les délais impartis.
    Les restrictions s'appliquent à la zone adjacente à la bande de Gaza, à l'ouest de Lakish, à l'ouest du Néguev, à Lakish, au centre du Néguev, au sud de Shefela, à Dan, à Shefela, à Sharon et à Yarkon.
    Les activités éducatives sont interdites dans les zones adjacentes à la bande de Gaza.
    Le reste des districts ci-dessus offrira des cours d'éducation spéciale si la salle de classe est protégée.
    Il n'y a aucune restriction sur le reste du pays.

    19H Bombardements massifs d'Ashkelon et des localités frontalières
    Vers 19 heures, les sirènes d'alarme «enfer de Tseva», annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien, ont commencé à retentir à Ashkelon et dans les colonies à la frontière avec la bande de Gaza où des bombardements massifs sont enregistrés.

    19H55 : Les localités frontalières sous les tirs de roquettes
    A 19h55 les sirènes d'alarme ont été déclenchées dans les localités  frontalières: Kfar Aza, Nir Amm, dans la zone industrielle sud d'Ashkelon.

    Gaza webcam

    Tel Aviv Webcam

  • Gaza/Israël : Évènements de la nuit

    Imprimer

    L'armée israélienne frappe une succursale de la Banque centrale à Rimal (Gaza)
    Dans la soirée du 15 mai, l'armée de l'air israélienne a frappé une succursale de la banque centrale dans la région de Rimal (Gaza), où se trouvaient les fonds du Hamas, à partir desquels des salaires étaient versés aux Brigades Ezzedine al-Qassam.
    Des munitions de haute précision ont été utilisées contre le bâtiment, celui-ci étant situé entre deux bâtiments civils. L'armée israélienne a informé à l'avance les civils des préparatifs de la frappe afin de minimiser les dommages qu'ils auraient pu subir.


    Peu après minuit, e centre et le sud d'Israël ciblés par des salves de missiles
    A 00h09, les sirènes d'alarme "Enfer de Tseva" sont déclenchées à Tel Aviv et dans les environs. Le système de défense antimissile Iron Dome entre en action.
    De 00H1 à 00H13, les sirènes d'alarme retentissent à nouveau.
    A 00H15 A nouveau les sirènes retentissent au centre d'Israël. Des dizaines d'explosions sont entendues dans le centre d'Israël.
    Au même moment, des villes et villages du sud du pays sont bombardés.
    00H21 sirènes à nouveau dans le centre d'Israël. Au moins dix explosions sont rapportées. Au même moment, Ashdod, Yavne et d'autres localités sont sous le tir de roquettes à partir de Gaza.
    Une roquette s'écrase près de Gan Yavne sans faire de victimes. D'autres zones reçoivent  des fragments de missiles et d'anti-missiles, causant des dégâts.
    A 00H22, Ashkelon, Ashdod et les localités près de la frontière de Gaza sont de nouveau bombardées depuis Gaza.
    1859369.jpeg
    01H34 L'armée israélienne frappe le domicile du chef du Hamas à Gaza
    Sinouar .jpegL'armée israélienne a indiqué avoir mené dimanche une frappe sur le domicile du chef du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinouar, sans préciser s'il s'y trouvait.
    L'armée "a attaqué le domicile de Yahya Sinouar et de son frère, un militant terroriste", a écrit l'institution militaire sur Twitter, où elle a publié une vidéo montrant une maison pulvérisée dans un nuage de poussière.
    Des témoins à proximité ont confirmé à l'AFP qu'une frappe avait eu lieu sur le domicile de M. Sinouar.
    On ignore si Yahya Sinouar lui-même a été touché par la frappe.  L'agence palestinienne Maan affirme que dans les circonstances actuelles, Yahya Sanuar était probablement dans un bunker.
    Yahya Sinouar est né en 1962 à Khan Younes et est diplômé de l'Université islamique de Gaza. Il a été arrêté pour la première fois pour activités terroristes en 1982. En 1988, il faisait partie des fondateurs des Brigades Ezzedine al-Qassam, l'aile militaire du Hamas. Il est responsable de nombreuses attaques terroristes et exécutions de dizaines de Gazaouis accusés de collaborer avec les services de renseignement israéliens. Sinouar a été condamné à 450 ans de prison, mais a passé 22 ans en prison et a été libéré en 2011 dans le cadre de l'accord Shalit concluant à un échange de prisonniers.
    Auparavant, Sinouar n'occupait pas de postes politiques, mais était responsable de la coordination entre les ailes politiques et militaires du groupe. Il était considéré comme le chef informel des militants du Hamas, presque aussi populaire que Muhammad Deif.
    Comme Deif, Sinouar a survécu à plusieurs tentatives d'assassinat. En juillet 2014, lors de l'opération Unbreakable Rock, sa maison a été complètement détruite par l'armée de l'air israélienne. Cependant, Yahya Sinouar lui-même a survécu.
    Son jeune frère Muhammad Sinouar est l'un des chefs des Brigades Ezzedine al-Qassam. Il a également survécu à plusieurs tentatives d'assassinat.
    Les frères Sinouar ont participé activement à l'élaboration de la stratégie  des tunnels de guerre et des missiles contre Israël. La nomination de Yahya Sinouar en février 2017 à la tête du gouvernement du Hamas à Gaza allait à l'encontre des tentatives d'établir un dialogue entre le Mouvement de la résistance islamique et l'Organisation de libération de la Palestine. De nombreux membres de l’Autorité palestinienne ont associé ce choix à l’inévitabilité d’une guerre imminente entre le Hamas et Israël.
    En mars 2021, Yahya Sinouar a été réélu à la tête du Hamas à Gaza. Il a battu au quatrième tour par une marge de plusieurs voix son principal rival Nizar Audallu, ancien conseiller de l'idéologue du groupe, Cheikh Ahmad Yassin. Il devrait rester à la tête du Hamas  jusqu'en 2025, s'il survit. 

    02H22 Attaque à la roquette sur Beer Sheva et ses environs
    Les sirènes "Enfer de Tseva" ont retenti entre 02H22 et 02H24 à Beer Sheva et dans les localités environnantes. Le système de défense antimissile Iron Dome a été activé.
    Cinq missiles ont été abattus par le système de défense antimissile, sept sont tombés dans des zones non construites sans faire de victimes.

    05H58 : Les attaques à la roquette sur les zones frontalières de Gaza ont repris
    À 5 h 58, les sirènes d'alarme Enfer de Tseva Tseva ont été déclenchées dans le village de Nahal Oz, près de la frontière avec Gaza où un lancement de missile a été enregistré.
    Il s'agit du premier bombardement depuis la bande de Gaza après trois heures et demie d'accalmie.
    Des missiles seraient tombés sur le territoire des conseils locaux de Shaar HaNegev et de Hof Ashkelon.

    06H19 : Les sirènes d'alarme sont déclenchées au nord-est d'Ashkelon
    A 6h19, les sirènes «Enfer de Tseva» ont été déclenchées dans plusieurs localités au nord-est d'Ashkelon (à l'ouest du district de Lakish).

    1859519.jpeg

    07H04 : Tsahal a achevé son "projet métro" à Gaza et promet d'autres "cadeaux" au Hamas pendant le fête juive de  Chavouot
    Zilberman Hidaya.jpegLe chef du service de presse des Forces de défense israéliennes, le général de brigade Hidaya Zilberman (photo), a annoncé vers 7 heures du matin, le dimanche 16 mai,  que 55 missiles avaient été tirés de la bande de Gaza sur le territoire israélien la nuit dernière. La plupart d’entre eux ont été interceptés par le Système de défense antimissile Iron Dome.
    Ainsi, Zilberman a nié l'affirmation du Hamas selon laquelle des centaines de roquettes auraient été tirées de Gaza au cours de la nuit.
    Rappelons que vers minuit, Tel Aviv et d'autres villes de la bande côtière du centre d'Israël ont été bombardées depuis Gaza, des dizaines d'explosions ont été entendues. Au même moment, les militants palestiniens ont tiré sur Ashdod et d'autres villes du sud, et quelques heures plus tard, une dizaine de roquettes ont été tirées sur Beer Sheva. Aucun dommage majeur n'a été subi à la suite de cette vague de bombardements. Dix personnes ont été blessées sur le chemin des abris anti-bombes.
    Zilberman a déclaré que la nuit dernière, non seulement les maisons de Yahya Sanuar et de son frère Muhammad à Khan Younis ont été attaquées, mais également les maisons de l'un des commandants militants du Hamas à Zeytun et d'un autre haut responsable du Hamas.
    "Projet Métro"
    En outre, selon Zilberman, "la deuxième phase du projet de métro dans le nord et le centre de la bande de Gaza a été achevée", lorsque des dizaines d'avions israéliens ont largué une centaine de bombes sur l'infrastructure souterraine du Hamas.
    Pas de trêve pendant la fête juive de Chavouot
    Khiday Zilberman a assuré que Tsahal remettra au Hamas d'autres "cadeaux" pendant la fête juive de Chavouot (16-17 mai), continuant de frapper des cibles dans la bande de Gaza.

    Tsahal: du samedi 19h00 au dimanche 07h00, environ 120 roquettes ont été tirées depuis Gaza, 11 d'entre elles sont tombées dans le secteur
    Le bureau de presse de Tsahal a rapporté le 16 mai que de 19h00 samedi à 07h00 dimanche, environ 120 missiles ont été tirés depuis la bande de Gaza vers le territoire israélien.
    Environ 11 roquettes sont tombées sur le territoire du secteur. Des dizaines ont été abattues par le système de défense antimissile Iron Dome.

    Al Jazeera: Tsahal a infligé plus de 150 attaques de nuit à des cibles à Gaza
    La chaîne de télévision qatarie Al-Jazeera rapporte que dans la nuit du 15 au 16 mai, l'armée de l'air israélienne a infligé plus de 150 frappes sur des cibles dans la bande de Gaza, causant des dommages importants aux bâtiments et aux moyens de transport.
    Al Jazeera rapporte que l'entrée de l'hôpital de Shifa a été endommagée par les bombardements.

    Royal Caribbean annule des croisières au départ de Haïfa
    Royal Caribbean a annoncé qu'elle annulait les croisières précédemment annoncées au départ de Haïfa par l'Odyssey of the Seas en raison de "conditions turbulentes en Israël et dans la région".
    Au lieu de croisières au départ de Haïfa, qui étaient prévues de juin à octobre 2021, Odyssey of the Seas partira de Floride.
    "En raison de la situation mouvementée en Israël et dans la région, l'équipage de l'Odyssey n'a pas été en mesure de terminer tous les préparatifs nécessaires pour les croisières au départ de Haïfa", a déclaré la compagnie dans un communiqué.
    La classe Odyssey of the Seas Quantum Ultra appartient à la toute dernière gamme de paquebots Royal Caribbean, dispose de 16 ponts passagers, dont 8 sont équipés de cabines avec balcon donnant sur l'océan. Le paquebot peut embarquer jusqu'à 4905 passagers
    1859684.jpeg
    10H18 : Sirènes d'alarme dans les régions frontalières de Gaza
    À 10 h 18, après une accalmie de quatre heures, les sirènes d'alarme ont de nouveau retenti dans les localités à la frontière avec la bande de Gaza, annonçant des attaques à la roquette sur le territoire israélien.
    A 11H : A nouveau les sirènes d'alarme dans les régions frontalières de Gaza annonçant des tirs de roquettes. 

    Ministère de la Santé de Gaza: sept personnes tuées dans le secteur pendant la nuit suite aux frappes israéliennes
    Dans la matinée du dimanche 16 mai, le ministère de la Santé de Gaza a annoncé que sept personnes avaient été tuées et une quarantaine d'autres blessées à la suite des frappes nocturnes de l'armée de l'air israélienne sur le secteur.
    Ainsi, selon le ministère de la Santé de Gaza, depuis le début du dernier affrontement (10 mai), 154 personnes ont été tuées, et environ 1150 blessées. Parmi les personnes tuées, selon la partie palestinienne, plus de 40 mineurs et au moins 23 femmes.

    11H16 : L'armée israélienne frappe un immeuble de six étages au centre de la bande de Gaza
    Les Forces de défense israéliennes ont attaqué un bâtiment de six étages au centre de la bande de Gaza. Selon la partie palestinienne, il s'agit d'un immeuble résidentiel.
    Le service de presse de Tsahal rapporte que l'armée de l'air israélienne a attaqué un dépôt d'armes situé au domicile d'un activiste du Hamas.

    Gaza Webcam


    Tel Aviv webcam