Brigades de la promesse juste [Alwiyat Al Wa'ad Al

  • Emirats Arabes Unis : Destruction de trois drones hostiles lancés par un groupe chiite irakien

    Imprimer

    Les Emirats arabes unis ont intercepté et détruit "trois drones hostiles" ayant pénétré leur espace aérien mercredi, après plusieurs attaques des rebelles houthis du Yémen ces dernières semaines, a annoncé le ministère de la Défense.

    "Le ministère de la Défense annonce l'interception et la destruction, loin des zones habitées, de trois drones hostiles ayant pénétré l'espace aérien (émirati) à l'aube ce jour", dans un communiqué publié sur Twitter mercredi soir, disant "être prêt pour faire face à toute menace" et "prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger l'Etat et son territoire".

    Une milice irakienne revendique l'attaque de drones contre les Émirats arabes unis
    Les Émirats arabes unis ont annoncé avoir intercepté et détruit trois drones hostiles qui ont pénétré mercredi 2 février 2022 à l'aube dans l'espace aérien du pays, tandis que le groupe irakien "Brigades de la Promesse Juste" a revendiqué l'attaque qui visait, selon lui, la capitale Abu Dhabi.

    Le groupe a déclaré dans le communiqué via l'application "Telegram", que "le peuple de la péninsule arabique avait porté un coup à l'état diabolique des Émirats, avec quatre drones qui ont ciblé des installations vitales à Abu Dhabi". 

    Les "Brigades de la promesse juste" entretiennent des relations étroites avec le "Kataeb Hezbollah" et sont sous le contrôle direct de la Force Al-Qods des Gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI). Il s'agit donc d'une extension dangereuse du conflit yéménite.

    Brigades de la Promesse Juste
    Selon le Washington Institute, cette organisation est classée comme un groupe de façade, qui mène des opérations militaires cinétiques et des opérations étrangères contre l'Arabie saoudite et les Emirats Arabes Unis.

    Selon les données et les photos qu'elle publie, les Brigades de la Promesse Juste mènent une campagne de propagande et des attaques visant l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. Elle n'a revendiqué aucune attaque à l'intérieur du territoire irakien.

    Le 23 janvier 2021, le compte nouvellement créé "The Promise of Truth Brigades" sur la chaîne Telegram avait revendiqué une première attaque de drone sur Riyad en Arabie Saoudite.

    Lors d'un entretien avec l'Associated Press, un responsable de la milice avait affirmé que 3 drones avaient été lancés depuis les zones frontalières irako-saoudiennes par une faction soutenue par l'Iran en Irak (faisant référence aux "Brigades de la promesse de vérité"). Les drones se seraient écrasés dans l'enceinte royale de Riyad, a-t-il précisé.

    Le même responsable a affirmé que les drones avaient été fournis "sous la forme de pièces détachées d'Iran, assemblées en Irak et lancées depuis l'Irak".

    Le 27 janvier 2021, les Brigades de la Promesse Juste ont publié une photo d'un drone ciblant le Burj Khalifa à Dubaï.

    Certaines chaînes médiatiques affiliées à la "résistance" affirment que le nom "Brigades de la Promesse Juste" n'était peut-être pas à l'origine en arabe.

    Le groupe a cessé de publier le 27 janvier 2021. Il est possible que le nom Brigades de la Promesse Juste et le compte qui lui était associé aient existé uniquement dans le but de revendiquer l'attentat du 23 janvier et de menacer l'Arabie saoudite.

    Les preuves abondent pour montrer que les Brigades de la Promesse Juste ont des liens uniques avec le Kataeb Hezbollah (basé sur l'analyse des liens médiatiques entre les chaînes gérées par les Brigades de la Promesse Juste et le Kataeb Hezbollah).

    On pense que le groupe est sous le contrôle direct de la Force Al-Quds du CGRI.

    Les médias, la musique et les photos du Kataib Hezbollah font régulièrement référence et font l'éloge des Brigades de la Promesse Juste.

    Les Brigades de la Promesse Juste disposent d'un canal médiatique. Ses rares publications ont tendance à fournir un contenu original, qui est ensuite diffusé par les canaux médiatiques du Kataeb Hezbollah.

     

     

     

  • Emirats Arabes Unis : Un groupe mystérieux revendique une attaque d'installations vitales des EAU à l'aide de drones

    Imprimer

    Mercredi 2 février 2022, un groupe revendiquant le nom de "Brigades de la Promesse juste"  a annoncé avoir attaqué des « installations vitales » dans la capitale des Émirats arabes unis (EAU), Abu Dhabi, avec quatre drones suicides.

    Un communiqué publié par le groupe indique que l'attaque a été menée en soutien aux Houthis du Yémen, où les forces soutenues par les Émirats arabes unis ont récemment intensifié leurs opérations militaires.

    "Brigades de la Promesse juste" continueront d'infliger des coups douloureux jusqu'à ce que le mini-État des Émirats arabes unis cesse de s'ingérer dans les affaires des pays de la région, en particulier le Yémen et l'Irak... Les prochains coups seront plus puissants et douloureux", affirme le groupe. 

    Jusqu'à présent, les médias n'ont fait état d'aucune attaque contre les Émirats arabes unis. Le pays n'a pas encore confirmé ou infirmé officiellement les affirmations du groupe.

    Les "Brigades de la Promesse juste", qui se présentent comme une force originaire de la péninsule arabique, serait soutenus par l'Iran et basé en Irak.

    Le 23 janvier 2021, le groupe mystérieux a attaqué la capitale saoudienne, Riyad, avec un certain nombre de drones suicides. L'attaque visait plusieurs positions, dont le palais Al Yamamah, la résidence officielle et le bureau du roi d'Arabie saoudite et le siège de la cour royale.

    Quatre jours après l'attaque du drone sur Riyad, les "Brigades de la Promesse juste" ont publié une affiche montrant un drone attaquant Burj Khalifa dans l'émirat de Dubaï.

    Si elle est confirmée, la frappe de drone des "Brigades de la Promesse juste" serait la deuxième attaque à viser les Émirats arabes unis en moins de trois jours. Le 31 janvier 2022, les Houthis avaient lancé un certain nombre de missiles balistiques et de drones suicides sur des cibles à Abu Dhabi et Dubaï.

    Les États-Unis s'apprêtent à soutenir les Émirats arabes unis, où ils maintiennent une importante présence militaire. Selon des informations récentes, Washington déploiera bientôt un destroyer lance-missiles et des avions de chasse de cinquième génération dans le pays. Il convient de noter que des systèmes de défense antimissile américains y sont déjà déployés.

  • Arabie saoudite : Un groupe mystérieux revendique la responsabilité de la récente attaque contre Riyad. 

    Imprimer
    Un groupe armé se faisant appeler les Brigades de la promesse juste [Alwiyat Al Wa'ad Al Haq] a revendiqué la responsabilité de la récente attaque contre la capitale saoudienne, Riyad.
     
    Dans un communiqué publié le 23 janvier, le groupe a déclaré qu'il avait attaqué Riyad avec un certain nombre de drones kamikazes. Selon le groupe, l'attaque visait plusieurs positions dans la capitale saoudienne, notamment le palais Al Yamamah, la résidence officielle et le bureau du roi d'Arabie saoudite et le siège de la cour royale.
     
    Tôt le 23 janvier, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé l'interception d'un objet aérien hostile au-dessus de Riyad, tenant les Houthis pour responsables. Le groupe yéménite a cependant nié la responsabilité de l'attaque.
     
    Les Brigades de la promesse juste ont déclaré que l'attaque de Riyad était une réponse aux attentats à la bombe du 21 janvier à Bagdad, qui ont coûté la vie à 34 personnes. L'attaque a été menée par l'Etat islamique, qui reçoit le soutien de l'Arabie saoudite, selon le groupe.
     
    "Le deuxième coup sera porté aux tanières du mal à Dubaï, avec l'aide du Tout-Puissant, si les crimes de Bin Salman [prince héritier saoudien] et de Bin Zayed [prince héritier des EAU] se répètent", a déclaré le groupe dans son communiqué. .
     
    Le groupe nouvellement formé peut être affilié à l'Iran. Selon un rapport récent du Koweït al-Qbas, le Corps des gardiens de la révolution islamique a déployé des roquettes et des drones à guidage de précision dans le sud de l'Irak.
     
    L'Arabie saoudite n'a pas encore commenté l'annonce des Brigades de la promesse juste. L'attaque de Riyad entraînera probablement davantage de tensions au Moyen-Orient.

    EsciR9xW8AAK86H.jpeg