Brigade Zubayr ibn al-Awwam (HTS)

  • Syrie : L'armée syrienne élimine 5 militants d'élite du groupe jihadiste Hayat Tahrir ash-Sham dans le Grand Edleb

    Imprimer

    Mardi 14 décembre 2021, au moins cinq militants de Hayat Tahrir ash-Sham (HTS), anciennement affilié à al-Qaïda, ont été tués lors d'une frappe d'artillerie ponctuelle qui a été menée par l'armée arabe syrienne (AAS).

    L'armée a ciblé les militants, qui étaient rassemblés près de la ville de Maarbalit dans le sud de la province d'Edleb, avec un tir d'artillerie guidé 2K25 Krasnopol de fabrication russe.

    Le 2K25 Krasnopol, qui est guidé par un laser semi-actif, peut être tiré par la plupart des canons d'artillerie de 152 mm. L'obus a une portée de 20 à 30 kilomètres et peut toucher ses cibles, qui peuvent être illuminées depuis le sol ou les airs, avec une précision maximale.

    Les militants tués ont été identifiés comme étant Abu Malik Hariji, Abu Hamza al-Shuhail, Abu al-Harith al-Shuhail, Abu Zubair Hasakah et Abu Huzaifa Kharitah. Selon des sources de l'opposition syrienne, les cinq militants étaient tous membres d'une unité d'élite des forces spéciales de la brigade Zubayr ibn al-Awwam de HTS.

    La frappe d'artillerie précise était très probablement une réponse aux récentes violations du cessez-le-feu dans le Grand Edleb par HTS et ses alliés.

    Selon le Centre de réconciliation russe en Syrie, qui est chargé de surveiller le cessez-le-feu dans le Grand Edleb, un soldat syrien a été tué lors d'une récente attaque de HTS contre des zones contrôlées par le gouvernement dans l'ouest de la province d'Alep.

    Le cessez-le-feu dans le Grand Edleb, négocié par la Russie et la Turquie il y a plus d'un an, tient avec difficulté. Malgré toutes les violations récentes, le cessez-le-feu ne s'effondrera probablement pas de sitôt, car toutes les parties tentent d'éviter une confrontation générale dans la région densément peuplée.