Brigade Fatemiyoun (afghans pro-iraniens)

  • Syrie : l'armée de l'air israélienne attaque à nouveau des cibles dans l'est de la Syrie, au moins 10 tués

    Imprimer

    L''Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) rapporte que le 14 septembre, des avions de combat, probablement de l'armée de l'air israélienne, ont de nouveau attaqué les positions d'une milice pro-iranienne dans la région de Boukamal (province de Dir al-Zor, dans l'est de la Syrie, près de la frontière avec l'Irak.

    Selon des témoins oculaires, six violentes explosions ont été entendues dans la zone d'al-thulat, à la périphérie sud de la ville de Boukamal.

    L'OSDH indique qu'au moins une dizaine de personnes tuées (huit Irakiens et deux Syriens), et qu'un dépôts de munitions et de véhicules a été détruit.

    Conséquences des incessants raids aériens de l'armée israélienne, la brigade afghane pro-iranienne Fatimiyouun a évacué un certain nombre de ses positions dans la ville de Boukamal, près de l'aéroport de Hamdan, et les a remises à la milice libanaise du Hezbollah.

    Les autorités israéliennes ne commentent pas ces informations.

  • Syrie : Le groupe armé afghan Fatemiyoun, soutenu par l'Iran, redéploie ses combattants dans la province de Deir ez-Zor

    Imprimer

    La brigade Fatemiyoun (Liwa Fatemiyoun), une milice afghane soutenue par l'Iran opérant en Syrie, a redéployé ses combattants dans l'est de la province de Deir Ezzor, a rapporté le blog "Deir Ezzor 24" le 23 août.

    Selon le blog pro-opposition, Liwa Fatemiyoun a déployé ses forces dans les environs de la ville de Deir Ezzor. Dans le même temps, le groupe a évacué quelques postes dans la région, tout en conservant tous ses postes clés.

    "La milice s'est retirée d'un certain nombre de postes de la rue an-Nahr sur ordre du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI)", a déclaré le journaliste de "Deir Ezzor 24", ajoutant : "le village d'al-Malha, au sud de Deir Ezzor, a également connu un retrait complet des milices Fatemiyoun."

    "Deir Ezzor 24", qui dispose d'un réseau de sources dans tout Deir Ez-Zor, a déclaré que les motifs de ce redéploiement ne sont pas clairs.

    Liwa Fatemiyoun compte 10 000 à 20 000 combattants en Syrie. Le groupe afghan est financé, formé et équipé par le CGRI. Le groupe est actif à Alep, Homs et Deir Ez-Zor.

    Au début de ce mois, les combattants de Liwa Fatemiyoun ont mené une opération de ratissage dans le sud de la province de Deir Ezzor. L'opération visait les maquis de l'Etat islamique.

    Le groupe afghan se prépare peut-être à lancer une nouvelle opération de ratissage à Deir Ez-Zor, ou même à participer à une opération militaire très attendue de l'armée arabe syrienne contre les restes de l'Etat islamique dans le désert de Homs tout proche.