Brigade du Nord (pro-turque)

  • Syrie : Trois rebelles syriens pro-turcs, dont un commandant, tués dans une attaque au nord d'Alep

    Imprimer

    FKuzlTvXIAATlsw.jpeg

    FKuzlIFXoAQ7iFv.jpeg

    FKuzldjWUAAoMq2.jpeg

     

    Tard le 3 février 2022, trois militants de la "Brigade du Nord" soutenue par la Turquie ont été tués lorsqu'une mystérieuse explosion a frappé leur véhicule alors qu'il passait près de la ville de Jarabulus dans la campagne nord d'Alep.

    Les trois militants ont été identifiés comme étant Mohammed Mustafa, Abdul Karim Alloush et Abdul Basit Nassif. Selon des militants de l'opposition syrienne, Mustafa était le chef de la salle d'opération de la Brigade du Nord.

    Alors que la plupart des sources ont attribué l'explosion du véhicule des militants à un engin explosif improvisé lourd, certaines ont émis l'hypothèse que le véhicule avait été ciblé par un missile guidé antichar tiré par les Forces Démocratiques Syriennes (SDF) contrôlées par les Kurdes.

    Les forces turques et les FDS échangent des coups dans le nord et le nord-est de la Syrie depuis quelques jours. Plus d'une douzaine de combattants des deux côtés ont été tués.

    Le 4 février, l'armée turque et ses alliés ont bombardé les villes de Mara'naz, Shawargha et al-Irshadiyah tenues par les FDS dans le nord de la province d'Alep. Des victimes et des pertes matérielles ont été rapportées.

    La situation dans le nord et le nord-est de la Syrie pourrait encore se détériorer dans les prochaines semaines, d'autant plus que la Turquie semble planifier une escalade.