Brigade al-Golani

  • Cisjordanie :  Trois Palestiniens armés tués au cours d'affrontements avec des soldats israéliens à Jénine

    Imprimer

    Trois Palestiniens armés ont été tués dans le secteur de Jénine, vendredi matin 17 juin 2022 au cours d'affrontements avec les forces israéliennes qui menaient une opération baptisée "Breakwater" destinée à interpeller des personnes soupçonnées de terrorisme. .  Dix autres Palestiniens ont été blessés. Le secteur de Jénine concerné est un bastion des factions armées palestiniennes en Cisjordanie, ont indiqué des responsables israéliens. Au cours des affrontements, les militants palestiniens ont utilisé des armes à feu et des engins explosifs. 

    L'opération Breakwater impliquait des militaires de la brigade Golani, des membres de la police des frontières (MAGAV)et du Service général de sécurité (SHABAK).
    2073284.jpeg

    Selon l'agence officielle palestinienne, les trois Palestiniens, tous âgés dans la vingtaine, ont été tués par des tirs de riposte alors qu'ils venaient d'ouvrir le feu sur les soldats israéliens à partir de leur voiture Mazda blanche.
    FVb3k23XwAEy7Ro.jpeg

    Dans la voiture, ont été retrouvés deux fusils M-16, une mitraillette "Carlo" ("Karl Gustav"), un gilet pare-balles et des munitions.
    2073283.jpeg

    Les trois hommes tués sont Baraa Kamal Lahlouh (24 ans), Youssef Nasser Salah (23 ans) et Laith Salah Abou Srour (24 ans), ces deux derniers ayant chacun un frère ayant été tué par le passé dans des affrontements avec les forces israéliennes à Jénine, selon des responsables locaux et l'agence Wafa.

    Certaines sources rapportent qu'une autre personne est décédée des suites de ses blessures. Les informations sont en cours de spécification.

    La direction du mouvement de résistance islamique Hamas a confirmé que trois de ses militants avaient été tués lors de l'échange de tirs avec l'armée israélienne à Jénine : le commandant de terrain des Brigades Ezzedine al-Qassam, Baraa Lahlouh (surnommé "le Tchétchène" ) et deux de ses subordonnés Yusuf Salah et Laith Abu Surur. 

    Dans le même temps, le "Djihad islamique" a déclaré que Lahluh - "le Tchétchène" était un militant de cette organisation. Pour preuve, un instantané de la casquette tchétchène avec les symboles des Brigades Al-Qods, la branche militaire du Dhihad islamique, est fourni.

    Les trois militants étaient recherchés non seulement par les services secrets israéliens, mais aussi par les services spéciaux de l'Autorité palestinienne.

  • Cisjordanie : L'armée israélienne poursuit ses "opérations anti-terroristes" à Jenine

    Imprimer

    Dans la matinée du mardi 12 avril, une unité de la brigade Golani opérant dans la périphérie est de Jénine a été contrainte d'engager un échange de tirs avec des militants palestiniens. Aucune victime n'a été signalée.

    L'armée poursuit ses opérations en Cisjordanie pour détenir des personnes impliquées dans des activités terroristes.

    Le 11 avril, 14 suspects d'implication dans des activités terroristes ont été arrêtés en Cisjordanie. Des opérations ont été menées dans les villages de Burqa (à l'est de Ramallah) et de Kafr Kalil (au sud de Naplouse), où huit suspects ont été arrêtés, quatre voitures et deux pistolets confisqués. Les habitants  ont tenté d'entraver les actions des militaires, incendié des pneus et jeté des pierres sur les soldats. Des coups de feu ont été entendus. Aucun soldat israélien n'a été blessé. Il a également été rapporté la détention de deux militants de l'organisation palestinienne Hamas dans la ville d'Hébron. En outre, deux suspects impliqués dans des attaques aux "cocktails Molotov" ont été arrêtés. Deux autres suspects d'activités terroristes ont été arrêtés dans les villages de Burqin (ouest de Jénine) et Meytalun (sud de Jénine).

    L'opération antiterroriste de grande envergure en Cisjordanie a été lancée après l'attentat de la rue Dizengoff à Tel-Aviv, commis le soir du 7 avril, au cours duquel trois Israéliens ont été tués.

  • Cisjordanie : L'armée israélienne est entrée dans le camp de réfugiés de Jénine déclenchant une fusillade avec des militants palestiniens

    Imprimer

    Samedi 9 avril, les forces spéciales "Duvdevan" et la brigade "Golani" de l'armée israélienne sont entrées dans le camp de réfugiés de Jénine à la recherche des proches du terroriste impliqué dans l'attentat de Tel-Aviv. Au cours de l'opération, une fusillade a éclaté entre Tsahal et des militants armés.

    L'armée israélienne et la police des frontières ont encerclé la maison de Fathi Hazem, le père du terroriste Raed Hazem qui a perpétré l'attaque à Ramat Gan. Elles l'ont appelé par haut-parleurs à quitter la maison et à se rendre. mais celui-ci a refusé et les forces israéliennes n'ont pas réussi à l'interpeller.

    Les médias palestiniens ont rapporté qu'un militant du Jihad islamique, Ahmad al-Saadi, avait été tué dans la fusillade. 13 militants palestiniens ont été blessés dont deux par balles à l'abdomen et un par des éclats à la tête. Il n'y a pas eu de victimes parmi les militaires israéliens.

  • Cisjordanie : Un Israélien tué et deux autres blessés dans une attaque 

    Imprimer

    Un Israélien d'une vingtaine d'années est décédé des suites de ses blessures et deux autres ont été blessés, jeudi 16 décembre 2021 en Cisjordanie, lors d'une attaque contre leur voiture, a indiqué un médecin. Vidéo.

    L'armée israélienne a annoncé qu'elle était à la recherche de l'assaillant. Un médecin travaillant pour le service d'urgence Magen David Adom a expliqué avoir tenté de réanimer une personne qui était inconsciente à l'arrière d'une voiture après avoir été blessée par balles, ajoutant: "on a été obligé de la déclarer morte". "Le conducteur du véhicule et un autre passager étaient conscients (...) et souffrent de blessures légères dues aux bris de verre" des fenêtres, a-t-il ajouté.

    Selon des médecins, l'attaque a eu lieu près de la colonie Shavei Shomron et du village de Homesh, dans le nord de la Cisjordanie. Le ministre de la Défense Benny Gantz a présenté ses condoléances "à la famille de la victime du terrorisme, tué en Judée Samarie", nom donné par Israël à la Cisjordanie. "Nous allons redoubler de vigilance et nous nous tenons prêts à mettre en échec le terrorisme en Judée Samarie. Nous continuerons à prendre toutes les mesures nécessaires face aux groupes terroristes dans le secteur", a-t-il ajouté.

    Le nom de la victime, un étudiant de yeshiva a été approuvé pour publication. Il s'agit de Yehuda Dimentman, un habitant de Shavei-Shomron. Il laisse dans le deuil une femme et un enfant.

    Un suspect arrêté
    Depuis les premières heures du vendredi matin, les forces de sécurité israéliennes ont fermé un certain nombre de routes à proximité de la localité de Homesh à la recherche des suspects. De sources palestiniennes, on rapporte qu'une campagne d'arrestation massive est en cours en Cisjordanie. Des caméras de vidéosurveillance ont été confisquées dans de nombreuses rues et magasins palestiniens par les forces israéliennes. Des centaines de combattants du 890e bataillon de parachutistes, la brigade de reconnaissance Golani, le "Dafdofan", et un certain nombre de réservistes ont été transférés en Cisjordanie. 

    Au dernières nouvelles, un suspect aurait été arrêté.

    Cette attaque fait suite à plusieurs autres perpétrées en Cisjordanie ou à Jérusalem. La semaine dernière, une adolescente palestinienne, dont la famille est menacée d'éviction, avait été arrêtée à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé, après une attaque présumée au couteau visant une Israélienne vivant dans une colonie de son quartier. Le 22 novembre, un Israélien avait été tué et trois autres personnes blessées lors d'une attaque à l'arme à feu menée par un Palestinien membre du mouvement islamiste Hamas dans la Vieille Ville de Jérusalem.

    Jérusalem, la Cisjordanie occupée et Israël ont été le théâtre à partir d'octobre 2015 et pendant des mois d'attaques anti-israéliennes commises le plus souvent par de jeunes palestiniens isolés. Ces violences ont depuis diminué d'intensité, mais persistent de manière sporadique. 

  • Frontlive-Chrono du 12 mai 2020

    Imprimer

    Irak : première action d’al-Kazimi, le nouveau premier ministre irakien, contre les milices pro-iraniennes

    Les forces de sécurité irakiennes ont arrêté au moins cinq membres d’une milice pro-iranienne à Bassora, dans le sud de l’Irak. Ils sont accusés d’avoir tiré sur des manifestants qui étaient descendus dans la rue le 10 mai, causant des pertes humaines. Le bureau de presse du gouvernement a rapporté que l’opération, menée à l’aube…Abonnés


    Syrie : l’armée russe envoie des miliciens « pro-Assad » dans le désert syrien pour réduire l’influence de l’Iran

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte que cette semaine, l’armée russe a transporté des miliciens fidèles au régime de Bachar al-Assad du sud vers le nord dans le désert syrien. Selon l’OSDH, il s’agit de réduire l’influence iranienne dans ce secteur. En particulier, un groupe d’anciens fidèles du régime al-Assad se serait installé…Abonnés


    Irak: 5 soldats irakiens et 3 civils ont été tués dans des attaques de l’Etat islamique

    Cinq soldats irakiens et trois civils ont été tués dans des attaques de « l’Etat islamique », selon la cellule des médias de sécurité du gouvernement irakien, aujourd’hui mardi. La cellule a déclaré dans un communiqué de presse qu’ »un poste de garde de la 16e division d’infanterie a été attaqué par un groupe terroriste de l’Etat islamique…Abonnés


    Afghanistan : 24 personnes tuées lors d’un attentat suicide visant des funérailles dans la province de Nangarhar

    24 personnes ont été tuées par un kamikaze qui s’est fait exploser lors d’un enterrement dans la province de Nangarhar, dans l’est de l’Afghanistan. C’est la deuxième attaque terroriste en un jour. Le kamikaze s’est fait exploser le 12 mai au milieu d’une cérémonie funéraire dans le district de Khewa, selon Atahullah Khogyani, porte-parole du…Abonnés


    Afghanistan : L’Etat islamique attaque une clinique dans un quartier chiite de Kaboul : 13 morts dont deux nourrissons

    Des hommes armés ont attaqué un hôpital dans la capitale afghane Kaboul mardi matin, ont indiqué une source officielle et un médecin qui a pu fuir les lieux. « Vers 10h plusieurs hommes armés ont attaqué un hôpital dans le district de police 13 », a déclaré une porte-parole du ministère de l’Intérieur, Marwa Amini, précisant que…Abonnés


    Cisjordanie : Un membre de la Brigade Golani tué par un jet de pierre

    Mardi 12 mai, au cours d’une opération dans le village de Yabad (à l’ouest de Jénine), Amit Ben Igal, 21 ans, de la brigade Golani, originaire de Ramat Gan, a été gravement blessé par une pierre jetée à la tête. Il est mort de ses blessures. Des recherches sont en cours pour retrouver les personnes…Abonnés