Brigade al-Asifah (Sud)

  • Yémen : Informations sur les forces sudistes

    Imprimer

    (Réservé aux professionnels du dossier yéménite)

    Alors que le conflit au Yémen entame sa sixième année, le rôle des "Brigades de soutien et de renforcement" (SRB) a évolué. Les SRB sont une force pro-"Conseil de Transition du Sud" (CTS) qui fonctionne traditionnellement comme des unités de soutien pour les Forces de la "Ceinture de Sécurité" (SBF) dans les gouvernorats d'Aden et de Lahij. Mais depuis les SRB jouent un rôle plus axé sur le combat. Dans les médias, SRB et SBF sont désignés de manière interchangeable. Cependant, les SRB semblent exister en tant qu'entité distincte du SBF, bien que probablement sous sa supervision. Cela est démontré par le fait qu'il existe cinq brigades SRB différentes, commandées par cinq généraux différents, qui ne sont pas géographiquement liés. Ceci est différent de la chaîne de commandement de la SBF, qui semble être organisée géographiquement.

    La preuve que les SRB et le SBF sont des entités distinctes est démontré par le fait que les SRB et le SBF de Lahij ont deux commandants différents. Les SRB sont déployés à Lahij (Radfan) sous les ordres du général de brigade Mukhtar Al Nubi, commandant de la 5e brigade des SRB, tandis que le commandant en exercice du SBF à Lahij est Jalal ar Rubai. Grâce à une salle opérationnelle commune flexible, les deux forces semblent coordonner leurs activités dans la zone l'une avec l'autre, le SBF conservant le commandement de facto.

    Les SRB sont historiquement déployés dans des zones une fois qu'elles ont été conquises par le SBF, comme cela a été le cas dans le gouvernorat d'Abyan. L'objectif est de contrer les activités d'"Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique" (AQPA) et d'améliorer la sécurité locale. À l'occasion, les SRB peuvent fonctionner en tant qu'unités de première ligne, comme en témoigne le déploiement de la 3e brigade sur les lignes de front dans le gouvernorat de Hodeidah. D'autres brigades étaient présentes dans les gouvernorats d'Ad Dali et de Shabwah. Récemment, les SRB ont été déployés plus fréquemment sur les lignes de front, comme en témoignent les déploiements d'unités des 1re, 3e, 4e et 5e brigades sur les lignes de front dans le gouvernorat d'Abyan. Les combattants de la 5e brigade sont également actifs sur le front de Kirsh à Lahij. Les récents déploiements sur les lignes de front à Abyan et ailleurs représentent le changement le plus important pour les SRB depuis leur création.

    Les SRB ont été initialement créées par décret du président Abdrabbuh Mansur Hadi en mars 2016 sous le commandement du ministère de la Défense dans le cadre de la 4e zone militaire de Hadi. Selon le décret, les forces du SRB se composaient initialement de quatre brigades. S'adressant à Aden Time, Hani Bin Braik, aujourd'hui vice-président du CTS, a expliqué que les SBF ne comptaient au départ, en 2016, qu'une brigade. Cependant, cela a changé au fil des ans, car les SRB ont développé une structure de commandement liée au commandement du SBF, mais autonome par rapport à celui-ci.

    Le SBF et les SRB sont souvent désignés de manière interchangeable par les médias yéménites, avec une fréquence plus élevée pour SBF. En fait, la plupart des articles se bornent à mentionner «forces du Conseil de transition du Sud (CTS)». Comme le CTS n'est pas une force de combat en soi, mais l'organisation politique d'un groupe indépendantiste, ses objectifs militaires sont poursuivis par différentes forces, y compris le SBF, le sSRB et la Brigade d'al-Asifah, entre autres forces. Le SBF est la force la plus active dans la plupart des affrontements, c'est pourquoi on utilise SBF pour les mentions génériques des «forces du Conseil de transition du Sud».

    Un décret présidentiel distinct de mai 2016 a nommé Munir Al Yafai, alias Abu Al Yamamah, au poste de général de brigade et commandant de la 1re brigade du SRB. Il a été remplacé par Nasr Al Mashushi après sa mort le 1er août 2019. Muhammad Ali Mahdi Al Fadhli (Suqrat) a été nommé commandant de la 2e brigade, Nabil Al Mashushi commandant de la 3e brigade et Hidar Al Shawhati commandant de la 4e brigade. Une 5e brigade dirigée par Muhktar Al Nubi a été créée sous la structure des SRB en novembre 2017. Le commandant en chef des SRB est Salafi Sheikh Muhsin Al Wali.

    Quatre des six commandants, Muhsin Al Wali (commandant en chef), Nasr Atif Al Mashushi (1re brigade), Nabil Al Mashushi (3e brigade) et Hidar Ash Shawhati (4e brigade), sont de la région de Yafa sur le Frontière Abyan-Lahij. Un cinquième commandant, Mukhtar Al Nubi (5e brigade), est originaire de la région de Radfan à l'ouest de Yafa, qui est également considérée comme faisant partie de la zone plus large de Yafa. Seul le commandant de la 2e brigade, Muhammad Ali Mahdi (Suqrat), est probablement originaire d'Aden ou a été élevé à Aden, comme en témoignent ses liens personnels avec le club de football d'Aden United.

    La première mention dzs SRB comme distincts du SBF n'est apparue qu'en juillet 2017. Par la suite, une vague de rapports a été publiée sur les brigades, en particulier la 1re brigade sous le commandement de Munir Al Yafai (alias Abu Al Yamamah), qui a été tué le 1er août 2019. Il a été remplacé par Nasr Atif Al Mashushi. Un total de cinq brigades numérotées (1 à 5) feraient partie des SRB, en plus d'autres unités, telles que la Force de protection des installations. Ce groupe semble avoir été créé en tant que brigade des SRB, mais est devenu indépendant depuis sa création.

    Avec le déclenchement des combats entre pro-CTS et les forces pro-Hadi en Août 2019, et la mise en place de la Brigade al-Asifah, plusieurs unités des SRB ont été déployées sur les lignes de front dans le gouvernorat d' Abyan. La 1re brigade, sous le commandement de Nasr Atif Al Mashushi, participe activement aux affrontements entre les forces pro-CTS et pro-Hadi sur les fronts d'At Tariyah, Ash Shaykh Salim et Shuqrah dans le gouvernorat d'Abyan. Elle était auparavant active aux côtés de la brigade al-Asifah dans les districts d'Ash Shaykh Uthman et de Dar Saad à Aden.

    La 2e brigade, commandée par Muhammad Ali Mahdi, alias `` Suqrat '', a été déployée dans la région de Shuqrah fin mars. Cependant, aucune information sur son activité n'a été publiée depuis le début des hostilités dans la région. Malgré le manque d'informations précises sur le déploiement actuel de la 2e brigade, celle-ci semble être déployée à Aden dans le cadre de la Garde présidentielle .

    La 3e brigade, sous le commandement de Nabil Al Mashushi, a été retirée des lignes de front de Hodeidah et redéployée à At Tariyah, au nord de la ville de Zinjibar, après le déclenchement d'affrontements entre les forces pro-CTS et pro-Hadi. À la fin du mois d'août, des unités de la 3e brigade auraient été redéployées d'Abyan vers Tawr Al Bahah à Lahij, où elles se seraient heurtées aux forces pro-Islah (Frères Musulmans).

    La 4e brigade, commandée par Hidar Ash Shawhati, semble être déployée principalement à Aden et Lahij. En avril 2020, la 4e brigade s'est mêlée au groupe tribal As Subayhi dans une série d'enlèvements. En mai 2020, des unités de la 4e brigade ont mené une opération de sécurité contre une force de police locale à Kabuta, Aden. Au même moment, un officier d'état-major de la 4e brigade aurait été tué à Abyan La taille et le statut des forces de la 4e brigade à Abyan ne sont actuellement pas clairs.

    Enfin, la 5e brigade, commandée par Mukhtar Al Nubi, a principalement assuré la sécurité et l'assistance dans les gouvernorats d'Aden et de Lahij, mais a récemment été déployée sur les lignes de front actives à Abyan et Lahij. De mi-août 2019 à fin mars 2020, la brigade a opéré dans le district de Craiter et avait sa base au Camp 20 jusqu'à ce qu'elle soit remplacée par la Brigade d' al-Asifah. Elle a ensuite déménagé dans le gouvernorat de Lahij et a été déployée pour sur le front de Kirsh et assurer la sécurité dans le district de Radfan. Récemment, des unités de la 5e brigade sont arrivées sur les lignes de front près de la ville de Zinjibar. Cependant, la majorité de la 5e brigade est toujours active sur la ligne de front de Kirsh, à la frontière Lahij-Taizz ( Al Mandeb,

    Ces déploiements des SRB en première ligne - au lieu de leur devoir traditionnel de maintien de la sécurité - peuvent indiquer un changement dans la façon dont ils sont perçus par les dirigeants du CTS. La brigade al-Asifah semble avoir supplanté le SRB en assurant la sécurité à Aden, le chef de la brigade mettant l'accent sur l'état de droit et l'imposition de l'ordre, ce qui implique que les SRB n'avaient pas réussi à atteindre ces objectifs . Cependant, le remplacement des SRB par la Brigade al-Asifah à Aden ne doit pas être considéré comme une disgrâce des SRB auprès des dirigeants du CTS. Les commandants des SRB ont une longue histoire d'activité pour les forces affiliées du CTS. Par exemple, tous les commandants des SRB ont reçu leur commandement après avoir servi comme commandants dans la Résistance du Sud ou le SBF, ou les deux. Les responsabilités accrues en matière de sécurité de la brigade d'al-Asifa en remplacement des SRB devraient être considérées comme le début de la transition possible des SRB d'une force axée sur la sécurité vers une force plus apte au combat.

    Le développement des SRB d'unités auxiliaires vers des unités capables de combattre en première ligne dans différents gouvernorats doit être étroitement surveillé. Bien qu'ils soient souvent désignés de manière interchangeable avec le SBF, et donc difficiles à suivre de manière adéquate, la structure des SRB indique qu'ils sont en effet une force de combat unique, bien qu'intimement liée au SBF et géographiquement lié. Il reste à voir si le récent déploiement sur les lignes de front à Abyan et Lahij représente une nouvelle direction pour les SRB - dans le contexte de son remplacement par la Brigade al-Asifah en tant que force de sécurité à Aden - ou s'il s'agit d'un signal que les forces de combat du CTS sont épuisées et ont de plus en plus de mal à combattre le gouvernement internationalement reconnu de Hadi et les forces chiites Houthi.

    Lien permanent Catégories : Brigade al-Asifah (Sud) 0 commentaire