Bouchart Natacha (maire de Calais)

  • France : Affrontement entre CRS et migrants à Calais - au moins 15 blessés chez les policiers

    Imprimer

    Un affrontement "d'une violence inouïe" entre des CRS, des gendarmes et des migrants a fait "au moins 15 blessés" ce jeudi matin à Calais. Les CRS disent avoir été attaqués par une centaine de personnes armées de pierres.

    L'évacuation d'un camp de migrants à proximité de l'hôpital de Calais, s'était passée dans le calme ce jeudi matin, mais vers 10h du matin, de l'autre côté de la ville, dans la Zone de la Turquerie où des exilés tentent de monter dans les camions pour rejoindre l'Angleterre, les affrontements ont éclaté. 

    60 CRS et gendarmes qui sécurisaient la zone disent avoir été attaqués par une centaine de migrants. Selon une source policière sur place, l'attaque était d'une "violence inouïe". Un CRS raconte que les migrants "avaient des sacs remplis de pierres et de ballast dans leurs tentes". La bagarre a duré une heure, des témoins décrivent "une scène de guerre" avec des migrants qui jetaient des pierres et des CRS qui répliquaient avec du gaz lacrymogène et des tirs de lanceurs de balles de défense (LBD).

    Au moins 15 CRS ont été hospitalisés selon une source policière pour des contusions, des plaies et un policier aurait une jambe cassée. Plusieurs migrants ont également été blessés dans l'affrontement. 

    Dans un communiqué, la préfecture du Pas-de-Calais "condamne fermement ces violences et apporte son soutien total aux policiers et gendarmes blessés". elle précise également qu'une "centaine de migrants faisant preuve d'une grande agressivité" auraient refusé de quitter les lieux au moment de l'opération d'évacuation lancée par les forces de l'ordre.

    Bouchart Natacha.jpegLa préfecture du Pas-de-Calais rappelle également que "ces opérations visent à mettre fin aux occupations illicites à Calais et ont pour objectifs d’éviter la reconstitution d’un important campement insalubre et de soustraire les personnes migrantes des réseaux mafieux de passeurs".

    La maire de Calais agressée par des migrants
    Par ailleurs, on a appris que la maire de Calais, Natacha Bouchart (photo), avait été agressée à Calais par des migrants.