Bitcoin transfer

  • Al-Qaïda appelle à tuer des policiers occidentaux

    Imprimer

    L'Armée électronique d'al-Malahem (Cyber ​​Army d'al-Malahem), affiliée à al-Qaïda, a publié son nouveau numéro du magazine intitulé «Les loups de Manhattan», qui soutient le terrorisme.

    Il est publié en arabe, français et anglais. Le magazine est décrit comme «un guide pour les loups solitaires aux pays des croisés».

    Les numéros précédents contenaient des conseils sur la façon d'exploiter les mesures COVID-19 pour obtenir des opportunités d'attaques, etc.

    Dans ce dernier numéro, entre autres, il appelle à des actions terroristes.

    Il offre une récompense à quiconque tuera un policier dans un pays occidental.
    Il n'est valable que pour la première personne qui mène l'attaque terroriste, et n'est disponible que si les cibles sont «des chrétiens, des juifs et des athées».

    Le magazine n'indique pas le montant de la prime, sans doute afin de maintenir la sécurité et la confidentialité. Il peut également s'agir d'une tromperie des individus en leur faisant croire que s'ils se livrent à des attaques de ce type, ils pourraient recevoir une récompense.

    L'individu doit fournir des preuves sous forme d'images. Ces images ne seraient pas partagées, mais uniquement utilisées pour prouver que l'opération a bien été menée.

    Les groupes cyber-terroristes sont devenus tristement célèbres récemment, lorsqu'une entité liée à Al-Qaïda et un groupe en ligne pro-al-Qaïda ont récemment conné des cours de formation sur les crypto-monnaies sur Telegram et Rocket.

    Les prix du Bitcoin et d'autres crypto-monnaies atteignent des sommets sans précédent. Bien que ces cours aient été commercialisés comme informatifs et non spécifiques à la collecte de fonds, ils soulignent l'intérêt croissant des djihadistes pour les crypto-monnaies pour un éventuel financement du terrorisme et la collecte de fonds via le trading de crypto-monnaie.

    Bitcoin Transfer est un bureau d'échange de crypto-monnaie basé à Edleb qui facilite le transfert de fonds vers des groupes affiliés à al-Qaïda en Syrie. La province d'Edleb est largement contrôlée par Hayat Tahrir al-Sham (HTS) - que les États-Unis ont désigné comme groupe terroriste - et abrite d'autres groupes liés à Al-Qaïda.

    Des recherches récentes de Chainalysis indiquent que Bitcoin Transfer fait partie d'une «infrastructure basée sur la crypto-monnaie pour permettre à al-Qaïda de recevoir et blanchir des dons». Cette infrastructure, et en particulier Bitcoin Transfer, fait partie de la campagne de financement du terrorisme interrompue par le ministère américain de la Justice. Bitcoin Transfer facilite également le transfert légitime de fonds à n'importe qui à Edelb, moyennant des frais allant de 1,5% à 12%, selon la méthode de transfert.

    Ainsi, l'activité cyber-terroriste, ainsi que le commerce des crypto-monnaies terroristes, est apparemment en plein essor.