Bira

  • Cisjordanie: 46 Palestiniens blessés par les balles de l'armée israélienne

    Imprimer

    Vendredi 17 septembre 2021, 46 Palestiniens ont été asphyxiés ou touchés par balles par les forces israéliennes qui essayaient de disperser les marches condamnant la colonisation en Cisjordanie.

    L'association du Croissant-Rouge palestinien a indiqué, dans un communiqué que ses équipes avaient pris en charge 46 blessés, lors des affrontements qui ont éclaté dans les villes de Beita et Beit Dajan, dans le gouvernorat de Naplouse (nord).

    Cinq manifestants ont été touchés par des balles métalliques et quarante et un autres ont été asphyxiés suite à l'inhalation de gaz lacrymogène à Kafr Qaddum, à l'est de Qalqilya (nord), à al-Mughayyir, à l'est de Ramallah et al-Bireh (centre) et à al-Tawana, au sud d'Hébron, selon le communiqué.

    Les Palestiniens organisaient vendredi des rassemblements dans plusieurs endroits de la Cisjordanie, pour protester contre les "colonies israéliennes".

    Les estimations israéliennes et palestiniennes indiquent qu'il y a environ 650 000 "colons" en Cisjordanie, y compris à Jérusalem.

  • Cisjordanie : Deux Palestiniens tués, tirs sur des soldats israéliens

    Imprimer

    Deux soldats israéliens ont été blessés par balles lors de heurts avec des manifestants palestiniens rassemblés par centaines en Cisjordanie, a annoncé l'armée qui a tué deux Palestiniens lors d'affrontements séparés, selon les autorités palestiniennes.

    Plusieurs rassemblements, qui ont dégénéré en affrontements avec l'armée, ont eu lieu à travers la Cisjordanie dans le cadre d'une journée de grève générale et de "manifestations de colère" contre l'occupation israélienne et en solidarité avec les habitants de Gaza.

    Près de Ramallah, des centaines de jeunes ont jeté pierres et cocktails molotov sur les soldats présents qui ont répliqué avec des gaz lacrymogènes et des tirs de balles en caoutchouc, selon des journalistes de l'AFP.

    "Plusieurs émeutiers ont tiré de nombreuses balles en direction de soldats ainsi que sur un commandant déployés en marge du rassemblement, blessant deux soldats aux jambes" a indiqué l'armée, ajoutant "avoir ouvert le feu en retour". Peu de temps après, le ministère de la Santé palestinien a annoncé la mort d'un Palestinien de 25 ans, Mohammad Hamid, à Al Bireh au nord-est de Ramallah.

    Ces différents affrontements ont fait mardi 70 blessés, dont cinq dans un état grave selon le ministère de la Santé palestinien. Dans le reste de la Cisjordanie, après un appel à la grève générale par le parti Fatah de Mahmoud Abbas, les commerces et les écoles de Ramallah et d'autres localités sont restés entièrement fermées mardi. 

    Plus tôt dans la journée, l'armée avait annoncé avoir "neutralisé" un Palestinien qui avait tenté d'attaquer des soldats près d'Hébron et des sources médicales palestiniennes ont confirmé à l'AFP que l'homme était mort. 

    Ces nouveaux morts s'ajoutent aux 20 Palestiniens tués par l'armée en Cisjordanie depuis le 10 mai, date à laquelle ont débuté les échanges de tirs entre Israël et le mouvement islamiste Hamas au pouvoir à Gaza, d'après des sources palestiniennes.

     

     

    Lien permanent Catégories : Bira, CISJORDANIE, Ramallah 0 commentaire