Bima

  • Mali : une vingtaine de terroristes neutralisés

    Imprimer

    Une vingtaine de terroristes ont été neutralisés, jeudi dans le centre du Mali, ont annoncé les Forces armées maliennes (Fama) dans un communiqué rendu public sur leur dite officiel.

    L’opération toujours en cours se déroule « dans le secteur de Konna-Douentza entre Bima-Batouma dans la région de Mopti », au centre du pays, dans le même endroit où a eu lieu l’embuscade qui a coûté la vie à 4 soldats de la gendarmerie anti-braconnage, plus tôt dans la journée de jeudi.

    "Une vingtaine de GAT (Groupe Armé Terroriste) neutralisés suite à l'attaque complexe contre les FAMa, le 27 août 2020 à Douentza. L'aviation est arrivée sur zone. Ainsi une vingtaine de GAT ont été neutralisés", ont précisé les Fama.

    Après l’arrivée de l’aviation sur zone, les Fama avancent un bilan provisoire – outre les 20 terroristes neutralisés- de « deux pick-up récupérés et une dizaine de motos détruites ».

    Pour rappel, les opérations ont commencé dans la matinée du jeudi, après qu’une brigade anti-braconnage est tombée dans une embuscade "à environ 25 Km de Konna sur le tronçon Konna-Douentza, entre Bima et Batouma".

    Les Fama avaient déploré 4 morts et 12 blessés plus tôt dans la journée de jeudi.

     

  • Mali : 4 soldats tués dans une embuscade

    Imprimer

    Quatre soldats maliens appartenant à la section anti-braconnage ont été tués, jeudi vers 10H30, dans une embuscade "à environ 25 Km de Konna sur le tronçon Konna-Douentza, entre Bima et Batouma", dans le centre du pays, a indiqué l'armée malienne sur son site officiel.

    Les Forces armées maliennes (FAMa) déplorent également 12 autres blessés qui ont été évacués "avec le concours" de la mission onusienne au Mali (Minusma).

    La même source indique qu'un "renfort y a été dépêché", précisant que l'attaque a été menée "par des terroristes".

    Cette attaque intervient dans un contexte d'instabilité politique au Mali, marquée notamment par la démission forcée du président Ibrahim Boubaker Keita, suite à un coup d'Etat militaire.

    L'ancien président Keita remis en liberté par les militaires
    Keita qui avait été arrêté le 18 août courant, lors de ce coup d'Etat a été remis en liberté ce jeudi.