Bethléem

  • Cisjordanie : Un Palestinien tué lors d'incidents avec l'armée israélienne près de Bethléem

    Imprimer

    Zayd Ghnaïm.jpegSelon les médias palestiniens, dont Maan, Zayd Ghnaïm (photo), un palestinien de 15 ans, a été tué dans le village d'Al-Khader à la suite d'opérations de Tsahal près de Bethléem.

    Selon des données préliminaires, un groupe de Palestiniens a lancé des bouteilles de cocktails Molotov contre des soldats israéliens avant de prendre la fuite.

    Au cours de la poursuite, les militaires sont entrés dans le village d'El-Khader, où des pierres et des cocktails Molotov leur ont à nouveau été lancés. Les forces de Tsahal ont riposté et tiré sur l'adolescent. Il a reçu une balle dans le dos et une balle dans la nuque.

    "Ghanim" (15 ans), est le deuxième adolescent tué après Ghaith Rafiq Yamin (16 ans) tué à l'aube mercredi 25 mai d'une balle dans la tête dans la zone du tombeau de Joseph à Naplouse.

    Lien permanent Catégories : Bethléem, CISJORDANIE, Naplouse 0 commentaire
  • Cisjordanie : Un Israélien poignardé par un Palestinien dans un bus. L'agresseur abattu par un civil armé

    Imprimer

    Un Palestinien d'une trentaine d'années a été abattu jeudi matin 31 mars 2022 par un Israélien, à l'intérieur d'un bus "israélien" circulant sur une route de contournement près de la localité israélienne de Neve Daniel, au sud de Bethléem en Cisjordanie. Le Palestinien venait de poignarder un civil israélien, le blessant gravement.

    Le ministère palestinien de la Santé a confirmé la mort de l'agresseur, Nidal Juma'a Ja'fara (30 ans), de la ville de Tarqumiya à Hébron.

  • Cisjordanie : Un adolescent palestinien tué par les forces israéliennes

    Imprimer

    Muhammad Shehadeh.jpegUn adolescent palestinien a été tué mardi par les forces israéliennes en Cisjordanie, a annoncé le ministère de la Santé à Ramallah.

    "Mohammad Shehadé (photo), 14 ans, a été tué par des tirs des forces israéliennes à Al Khader, au sud de Bethléem", selon un communiqué du ministère. L'armée israélienne a confirmé dans un communiqué la mort d'un Palestinien à Al Khader, disant avoir tiré après avoir "identifié un suspect qui était en train de jeter une bouteille incendiaire". "Durant une activité militaire de routine près du village d'Al Khader, des soldats ont identifié trois suspects à l'endroit où des bouteilles incendiaires ont été jetées vers des voitures israéliennes", affirme l'armée israélienne. Les soldats "ont tiré en direction de l'un d'eux, le touchant", a-t-elle poursuivi, précisant que le suspect est décédé des suites de ses blessures.

  • Cisjordanie : manifestations à Qalqilya, près de Naplouse et Betlehem ; des dizaines de personnes intoxiquées par les gaz lacrymogènes

    Imprimer

    Vendredi 26 novembre 2021, dans l'après-midi, des affrontements entre des manifestants palestiniens et des soldats israéliens ont été signalés à Qalqilya, dans le village de Beit Dajan (à l'est de Naplouse) et dans un camp de réfugiés palestiniens au nord de Betlehem.

    Les manifestants ont lancé des pierres et des cocktails Molotov en direction des forces de Tsahal. Les militaires ont riposté avec des moyens anti-émeute. Des dizaines de "militants" ont été intoxiqués par les gaz lacrymogènes, selon Wafa .

     

  • Cisjordanie/Gaza : Les médias palestiniens annoncent des manifestations à partir de 20H30 à Gaza et en Cisjordanie

    Imprimer

    Selon les médias palestiniens, des manifestations auront lieu samedi 8 mai dans la soirée, à la frontière orientale de la bande de Gaza. Le but des manifestations est de "faire pression" sur les Forces de défense israéliennes en lançant des pierres, des pétards et en brûlant des pneus.

    Un certain nombre de groupes palestiniens ont annoncé que des manifestations auraient également lieu à Naplouse, Ramallah, Jénine, Hébron, Qalqiliya et Bethléem. Les manifestations sont prévues entre 20h30 et 22h00.

    Selon le Centre d'information palestinien du Hamas , la raison de ces "marches" est "la violation des droits des Palestiniens sur l'esplanade des Mosquées (Mont du Temple) et le quartier de Jérusalem-est de Sheikh Jarah".

  • Cisjordanie : Tentative d'attaque terroriste au carrefour d'Efrat - L'attaquant neutralisé

    Imprimer

    Un homme armé d'un objet pointu a tenté d'attaquer un policier israélien et un soldat des FDI au carrefour d'Efrat, au niveau du poste de contrôle connu sous le nom d'«Al-Nashash», au sud de la ville de Bethléem entre Jérusalem et Hébron.

    Le policier a été blessé, mais a réussi à réagir à l'attaque en ouvrant le feu avec son pistolet de service. L'attaquant a été neutralisé. Les ambulanciers du MADA ont donné les premiers soins au policier et à l'agresseur.
    2021:04:30-2.jpeg

    Lien permanent Catégories : Bethléem, CISJORDANIE, Efrat 0 commentaire
  • Cisjordanie/ Israël : "Jour de colère" - Émeutes près de la tombe de Rachel (Bethléem), du checkpoint de Kalandia et du quartier Silouan de Jérusalem

    Imprimer

    Vendredi 23 avril, vers 21h00, des dizaines de Palestiniens ont manifesté dans la zone adjacente à la tombe de Rachel. Les émeutiers ont lancé des pierres, des pétards et des cocktails Molotov sur les membres de la police des frontières (MAGAV). En réponse, le MAGAV a utilisé les moyens prévus par la loi pour disperser la foule.

    Des émeutes ont également été enregistrées dans le quartier arabe de Siluan (Silvan) à Jérusalem. Des pierres et des pétards ont été lancés sur les policiers. L'un d'eux a été blessé à la tête et a nécessité des soins médicaux. Plusieurs manifestants ont été arrêtés.

    Vers 22h00, des émeutes ont éclaté au poste frontière de Kalandia. Les membres de MAGAV qui se trouvaient au checkpoint ont du appeler des renforts. La police a déclaré que des centaines de Palestiniens étaient impliqués dans les émeutes.

    La veille, près de la porte de Naplouse de la vieille ville de Jérusalem, des centaines de jeunes musulmans  ont attaqué des policiers après la prière du soir, lançant des pierres, des pétards et des cocktails Molotov. La police a utilisé des grenades de choc et des canons à eau pour disperser les manifestants. 

    Vendredi matin, les groupes palestiniens Hamas et Jihad islamique ont déclaré une "journée de colère" après que la police israélienne ait réprimé les émeutes dans la ville de Jérusalem. L'appel a été soutenu par le Fatah et d'autres mouvements politiques de l'Autorité palestinienne.