Berlin

  • Allemagne : Un réfugié afghan attaque une femme au couteau "parce qu'elle travaillait"

    Imprimer

    Un Afghan de 29 ans  a attaqué et grièvement blessé une femme jardinier paysagiste de 58 ans qui travaillait dans un parc à Berlin, prétendument parce qu'il n'aimait pas le fait qu'elle travaillait en tant que femme , a annoncé la police dimanche.

    L'attaque dans le quartier Wilmersdorf a eu lieu samedi après-midi, et un passant de 66 ans, qui a tenté de venir au secours de la femme, a également été grièvement blessé.

    La police a déclaré que l'agresseur, dont l'identité n'a pas été donnée conformément aux lois allemandes sur la protection de la vie privée, aurait approché la femme et lui aurait parlé. Puis il a soudainement sorti un couteau et l'a poignardée plusieurs fois dans le cou. Il a également attaqué l'homme qui a essayé d'aider la femme. L'identité des victimes n'a pas non plus été divulguée.

    Le parquet général de Berlin a déclaré dimanche que l'agresseur avait été arrêté pour tentative de meurtre et voies de fait graves.

  • Allemagne : Un groupe islamiste radical interdit

    Imprimer

    Les autorités sécuritaires allemandes prennent la menace au sérieux et ont décidé de d'interdire, jeudi 24 février, l'association salafiste  Jama'atu Berlin, également connue sous le nom de Tawhid Berlin. Selon le ministre régional de l'Intérieur Andreas Geisel, l'organisation ciblée est le successeur de l'association des mosquées salafistes «Fussilet 33», qui avait été fermée en 2017 en raison de liens avec Anis Amri, un demandeur d'asile tunisien débouté qui avait détourné un camion et utilisé comme véhicule bélier sur un marché de Noël à Berlin, tuant 12 personnes et en blessant plus de 50 autres en 2016.

    Suite à cette interdiction, des descentes de police ont été menées le même jour dans plusieurs endroits. Plus de 800 policiers ont été utilisés pour fouiller 24 localités à Berlin et deux dans l'état voisin de Brandebourg. 

    Le journal allemand Tagesspiegel a déclaré que le groupe glorifiait  "l'État islamique" sur Internet et appelait à tuer les Juifs, ajoutant que des poursuites pénales étaient en cours contre certains de ses membres.

    Le journal ajoute que le groupe avait également eu des contacts avec Anis Amri.

    Les islamistes radicaux cherchant à appliquer la charia et prônent la violence pour établir des États où serait pratiqué le véritable islam.

    Le nombre d'islamistes radicaux a augmenté en Allemagne pour atteindre un niveau record de 12150 en 2019, ont indiqué les services de renseignements intérieurs allemands dans leur rapport annuel de 2020.

    Ils ont ajouté que le nombre de salafistes avait plus que triplé depuis 2011 et que la scène islamiste radicale en Allemagne traversait une phase de consolidation, précisant que les islamistes faisaient pour l'instant profil bas en public.

  • Allemagne : Chasse à l'homme à Berlin pour retrouver un islamiste

    Imprimer

    La police berlinoise a perquisitionné mardi matin l'appartement d'un islamiste présumé dans le quartier Marzahn de Berlin. La suspicion de préparation d'un crime grave n'a pas encore été confirmée ni étayée, a indiqué le parquet, Martin Steltner. Selon ses informations, il l'homme est soupçonné d'avoir préparé une attaque à l'explosif. Mais l'enquête se poursuit.
     
    La police a tweeté qu'environ 190 policiers sont engagés depuis 6 heures du matin. La personne qui appartiendrait à la mouvance islamiste radicale a été retrouvée lors de la perquisition.  Selon un rapport d'un témoin oculaire, l'action à Marzahn s'est terminée dans la matinée.
     
    Le Sénat a récemment déclaré qu'il fallait s'attendre à tout moment à une autre attaque à Berlin . Il persiste une "situation de risque élevé". Les autorités sont particulièrement concernées par les islamistes radicalisés susceptibles d'agir seuls.

    Lien permanent Catégories : ALLEMAGNE, Berlin 0 commentaire
  • Allemagne : attaques à la voiture bélier sur l'autoroute urbain de Berlin

    Imprimer

    Un homme a provoqué délibérément trois accidents sur l'autoroute de la ville de Berlin et blessé gravement plusieurs personnes. Puis il est sorti de la voiture, une Open Astra noire,  en criant "Allahu Akbar" et a mis une boîte en métal sur le toit de son véhicule en menaçant : «Personne ne s'approche ou vous mourez tous». La police a réussi à maîtriser l'individu. 

    L'incident survenu sur l'autoroute de la ville de Berlin, qui a fait plusieurs blessés, est une attaque islamiste, selon les conclusions actuelles du ministère public. "Selon les connaissances actuelles, il s'agit d'une attaque à motivation islamiste", a déclaré un porte-parole mercredi 19 août. L'auteur est un Irakien de 30 ans. Selon les informations actuelles, les enquêteurs ne savent pas encore si le suspect est membre d'une organisation terroriste. L'Irakien de 30 ans devrait être présenté devant un juge pour se voir délivrer un mandat d'arrêt pour plusieurs tentatives de meurtre. "Dans ces circonstances, nous ne considérons pas cela comme un accident fortuit", a déclaré le procureur. 

    L'auteur présumé de l'attaque de l'autoroute berlinoise avait publié sur Internet des indices prouvant qu'il avait planifié son crime avant de l'exécuter. Sur sa page Facebook, l'Irakien a publié des photos de la voiture avec laquelle il allait ensuite percuter intentionnellement plusieurs véhicules. Il a également publié des slogans religieux.

    Un motocycliste gravement blessé
    Selon des sources du journal allemand Bild, l'auteur a foncé sur un conducteur de scooter près d'Innsbrucker Platz, pus sur un motocycliste sur Detmolder Strasse et deux autres motocyclistes sur Alboinstrasse." Le conducteur de scooter a été gravement blessé. Il a dû être réanimé après avoir été renversé par le terroriste.

    La police enquête également pour savoir si l'auteur de l'attentat est sain d'esprit, a déclaré un porte-parole.

    2020:08:19-2.jpg

  • https://www.frontlive-chrono.com du mardi 18 décembre 2018

    Imprimer

    Allemagne: Financement du jihadisme – perquisition dans une mosquée à Berlin

     

    Libye: Poursuite du blocage d’un des plus grands sites pétroliers

     

    Yémen: Trêve fragile à Hodeida

     
     
    Abonnement nécessaire pour lire les articles de Frontlive-Chrono 
    Trois options : 100€ pour un an / 60€ pour six mois ou 12€ par mois