Beit El

  • Israël et les Émirats arabes unis annoncent la normalisation de leurs relations

    Imprimer

    Israël et les Émirats arabes unis annoncent la normalisation de leurs relations
    Les gouvernements d'Israël et des Émirats arabes unis ont annoncé la signature d'un traité de normalisation des relations. L'accord a été signé par téléphone avec la participation directe du président américain Donald Trump.
    Israël était représenté par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui, apparemment pour cette raison, a quitté la réunion du Cabinet des ministres sur la lutte contre le coronavirus pendant 16 minutes. Les EAU étaient représentés par le prince héritier Muhammad Bin Zayed.
    Les délégations d'Israël et des EAU se réuniront dans les prochains jours pour signer des accords de coopération dans le domaine de la défense, sur les vols directs, sur les investissements, sur la coopération dans les domaines de la culture et de la santé.
    Le communiqué indique également que l'ouverture mutuelle des ambassades est programmée. Cependant, la société de télévision saoudienne Al Arabiya affirme que les EAU n'ouvriront une ambassade en Israël qu'après la normalisation des relations israélo-palestiniennes.

    Report du plan d'annexion
    Le prix de la percée dans la normalisation des relations israélo-arabes a été l'accord d'Israël de reporter le plan d'annexion de la vallée du Jourdain et de certaines parties de la Cisjordanie.
    Une source politique de haut rang en Israël a déclaré dans un entretien avec Haaretz que le plan d'annexion avait été reporté à la demande du président américain, mais n'avait pas été retiré de l'ordre du jour par le gouvernement israélien.
    Un communiqué publié par la Maison Blanche salue la normalisation des relations entre les deux plus proches alliés américains au Moyen-Orient.
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait une déclaration spéciale sur la conclusion d'un accord sur la normalisation des relations avec les Émirats arabes unis.
    Selon Netanyahu, l'accord a été conclu après de longues négociations dirigées par l'administration du président américain Donald Trump.

    Un accord historique
    "Aujourd'hui est un jour historique. Aujourd'hui, une nouvelle ère a commencé dans les relations entre Israël et le monde arabe", a déclaré Netanyahu. Dans le même temps, il a souligné que, contrairement aux deux précédents traités de paix avec les pays arabes, cette fois les négociations se sont déroulées selon la formule paix contre paix, et non paix en échange de territoire.
    "Les EAU sont l'un des pays les plus progressistes au monde. L'accord signé prévoit une normalisation complète des relations, y compris l'échange d'ambassades, les investissements économiques, les vols directs, le partenariat dans la lutte contre l'épidémie, dans la protection de l'environnement, dans le secteur de l'énergie ..."
    Le chef du gouvernement a également déclaré qu'il s'attend à la signature de traités de paix avec d'autres pays arabes et musulmans qui actuellement ne reconnaissent pas Israël.
    Dans le même temps, Netanyahu a déclaré qu'il n'avait pas l'intention d'abandonner l'annexion de parties de la Judée et de la Samarie, mais il a souligné dès le début que l'annexion se ferait en coordination avec Washington.

    Réactions diverses
    Le président du conseil local de la colonie de Beit El a déclaré que le gouvernement israélien avait profité des colons pour les trahir à nouveau. "L'avenir d'Israël réside en Judée et en Samarie et dans les décisions audacieuses que nos dirigeants doivent prendre, et non dans les accords qui sont signés aujourd'hui, et demain ne valent pas le papier sur lequel ils ont été écrits. Nous avons été vendus", a-t-il dit.
    Le député Bezalel Smotrich ("Yamina") a déclaré que le traité de paix était sans aucun doute important et était dans l'intérêt des Emirats Arabes Unis tout autant que celui d'Israël, il n'est donc pas clair pourquoi Israël devrait payer un prix supplémentaire sous la forme d'un retard dans l'extension de la souveraineté aux colonies juives. de Judée et Samarie.
    Le chef de la faction du parti Meretz, Tamar Sandberg, a félicité Netanyahu pour son exploit et a déclaré que la prochaine étape devrait être la signature d'un accord de paix avec les Palestiniens.
    Le président égyptien Abd al-Fattah al-Sissi a commenté l'annonce de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, affirmant qu'il s'agissait d'un pas vers la stabilisation de la région et sa prospérité.
    "J'ai suivi de près la déclaration conjointe des États-Unis, des Émirats arabes unis et d'Israël, qui comprend l'arrêt de l'annexion des terres palestiniennes et les mesures prises pour parvenir à la paix au Moyen-Orient", a déclaré le président, soulignant qu'il appréciait hautement les efforts de tous ceux qui ont participé à la réalisation Contrat.

    Vive réaction des Palestiniens :
    L'annonce de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis a été accueillie avec indignation par les dirigeants de l'Autorité palestinienne et les dirigeants du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.
    Hanan Ashraoui, membre du Politburo de l'OLP, a déclaré qu'Israël avait reçu un prix des Émirats arabes unis pour ne pas avoir officiellement annoncé ce qu'il faisait avec la Palestine depuis le début de l'occupation.
    "Les EAU ont montré leur vraie nature avec des accords secrets et la normalisation des relations avec Israël. Ne nous rendez pas service, nous n'avons pas l'intention d'être votre feuille de vigne", a déclaré Ashraoui.
    Les responsables du Hamas ont déclaré que "ce coup de poignard dans le dos encouragera les occupants à commettre de nouveaux crimes contre le peuple palestinien et les lieux saints".

     

  • Israël accélère l'extension de ses colonies en Cisjordanie, profitant de l'installation au pouvoir de D. Trump

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 25 janvier 2017
    Extrait de la 564ème newsletter envoyée aux abonnés le 24 janvier 2017.
    Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite

  • L'intervention russe : le dernier espoir pour mettre un terme à la guerre civile syrienne ?

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 29 septembre 2015
    Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 29 septembre 2015.
    Pour vous abonner, demander des informations à
    ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite