Baydah (gouvernorat)

  • Yémen : Les rebelles chiites Houthis progressent dans la province de Marib

    Imprimer

    Le groupe Ansar Ullah, bras armé des rebelles chiites Houthis, poursuit sa progression au détriment des forces gouvernementales soutenues par les Saoudiens dans les provinces yéménites de Marib et Baydaa. Récemment, les Houthis ont capturé les régions de Najd al-Majmaa, Habisah, Ajam al-Sud et les régions d'al-Atf dans le district de Rahbah.

     

  • Yémen : L'armée yéménite contrôle un site stratégique dans la province désertique d'Al-Bayda

    Imprimer

    Dimanche 30 août, les forces de l'armée yéménite, soutenues par des tribus, ont pris le contrôle d'un emplacement stratégique dans le gouvernorat d'Al-Bayda, dans le centre du pays, à la suite d'affrontements qui ont tué 5 militants houthis.
    C'est ce qu'a annoncé dans une déclaration le général de brigade Musaad Al-Salahi, directeur général du district de Nateh dans le gouvernorat d'Al-Bayda.
    Al-Salahi a déclaré: "Les forces de l'armée nationale, soutenues par les combattants tribaux, ont réussi aujourd'hui à contrôler le mont Soran (photo) stratégique sur le front de Nateh, après des affrontements avec les hommes armés houthis."
    Il a ajouté: "Le site est l'un des sites les plus importants du district, car il surplombe des zones de Natee et d'autres zones du district voisin d'Al Malajim."
    Il a poursuivi: "Le site était un obstacle pour l'armée en ce qui concerne l'avancée vers les zones dans la direction d'Al-Malajem, et les Houthis l'ont utilisé comme positions pour les tireurs d'élite ciblant l'armée."
    Il a souligné que «ces progrès sont intervenus après des affrontements qui ont abouti à la mort de 5 Houthis», sans préciser si les affrontements avaient entraîné des pertes dans les rangs de l'armée.
    Les Houthis n'ont pas fait de commentaires immédiats sur cette annonce.
    Récemment, de féroces batailles ont éclaté entre les forces gouvernementales et les Houthis sur plusieurs fronts, faisant de nombreux morts et blessés des deux côtés.

  • Arabie saoudite : Un missile balistique lancé par les rebelles chiites yéménites Houthis intercepté par la défense aérienne saoudienne - Violents affrontements au Yémen

    Imprimer

    Jeudi 27 août, le porte-parole de la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite a accusé les rebelles chiites Houthis du Yémen, soutenus par l'Iran,  d'avoir lancé un missile balistique vers les infrastructures civiles de Najran, en Arabie Saoudite.

    Le missile a été intercepté à temps et il n'y aurait eu ni dégâts ni victimes.

    Violents affrontements 
    Depuis une semaine, la coalition dirigée par l'Arabie Saoudite et les forces du gouvernement légitime du Yémen d'un côté, les milices chiites houthies soutenues par l'Iran de l'autre, sont engagées dans de violents combats sur de multiples fronts. 

    La coalition arabe sunnite dirigée par l'Arabie saoudite affirme qu'environ 1 000 combattants chiites houthis ont été tués du 16 au 20 août sur les fronts de la province centrale de Marib encore contrôlée par les rebelles chiites. Des centaines d'autres auraient été blessés ou capturés.

    "Nous avons compté 966 Houthis, y compris des officiers supérieurs, tués dans les combats de Marib au cours des quatre derniers jours. Leurs corps sont toujours éparpillés sur les champs de bataille", a déclaré un officier de l'armée à Marib, qui a demandé à rester anonyme.

    Le 19 août, au moins 35 Houthis se seraient rendus lorsque les forces gouvernementales ont attaqué leur emplacement dans le Serwah de Marib, ont déclaré des commandants locaux.

    Toutes ces informations sont encore sujettes à caution car aucun élément de preuve n'a encore été fourni par la Coalition arabe.

    Dans la région voisine d'Al-Bayda, le brigadier Abdulrab Al-Asbahi, commandant du front d'Al-Bayda, a déclaré le 19 août qu'au moins 60 Houthis avaient été tués lors de violents combats avec les forces gouvernementales dans le district de Qania.

    Egalement jeudi 27 août, les forces pro-gouvernementales ont mené une vaste opération militaire visant la milice houthie au nord du district de Baqim dans le gouvernorat de Saada, le principal bastion des milices chiites, dans l'extrême nord du pays, ce qui leur a permis de sécuriser les positions qu'elles avaient précédemment libérées vendredi dernier près du triangle Baqim, et aux environs des fermes "Al Moaid"

    Les combats d'infanterie ont été soutenus par d'intenses bombardements des forces loyalistes contre les positions de la milice houthie au nord du district de Baqim, entraînant des pertes humaines et matérielles parmi les milices chiites.

    Le Centre a publié un clip vidéo d'une partie des batailles menées par l'armée contre les milices chiites houthies sur le front de Baqim à Saada.

    En outre, l'armée de l'air de la Coalition arabe sunnite est intervenue en soutien des forces gouvernementales, ciblant des positions et des renforts de la milice chiite Houthie à l'est de la ville d'Al-Hazm dans le gouvernorat d'Al-Jawf, ainsi que sur les fronts d'al-Alam, d'al-Sabigh et d'al-Nudd. Les raids aériens au nord d'Al Sabbag ont fait des dizaines de morts et de blessés parmi les miliciens houthis, y compris des commandants de terrain, sans compter les pertes en matériel, dont quatre véhicules et un calibre 14,50.

    Le lieutenant général Sagheer bin Aziz, chef d'état-major de l'armée, a renouvelé sa promesse de vaincre les Houthis sur le champ de bataille et de les chasser des zones sous leur contrôle, y compris la capitale, Sanaa.


     

     

  • Yémen : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    17 combattants Houthis tués lors de raids de la coalition à Marib - Al-Qaïda fait exploser une clinique médicale dans le gouvernorat d'Al-Bayda
    Une source de l'armée yéménite a déclaré mardi que 17 militants houthis avaient été tués par des frappes aériennes lancées par la coalition arabe dans le gouvernorat de Marib.

    L'information a été donnée par le lieutenant-colonel Saleh Al-Qutaibi, directeur adjoint du Centre des médias de l'armée yéménite (affilié au ministère de la Défense du gouvernement légitime).

    Al-Qutaibi a expliqué que l'avion de la coalition avait lancé 7 frappes aériennes au cours des dernières heures, dans le district de Majzar, du gouvernorat de Marib (est), qui ont entraîné la mort d'au moins 17 Houthis.

    Il a ajouté que les raids visaient 6 véhicules militaires chargés d'armes et de militants, notant que "le convoi avait été envoyé par les Houthis pour renforcer leur front dans la région".

    Al-Qutaibi n'a pas précisé le nombre d'individus qui se trouvaient dans le convoi. De leur côté, les Houthis, n'ont fait aucun commentaire.

    Depuis mars 2015, le Yémen est le théâtre de violents combats entre les forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite et le groupe Houthi soutenu par l'Iran, qui contrôle plusieurs provinces yéménites, y compris la capitale, Sanaa, depuis 2014.

    Le conflit en cours au Yémen a créé l'une des pires crises humanitaires au monde, 80% de la population ayant besoin d'une aide humanitaire.

    Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) dynamite un dispensaire
    L'organisation Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) a fait sauter mardi une clinique médicale dans le gouvernorat d'Al-Bayda, dans le centre du Yémen, selon une source de défense des droits de l'homme.

    La source a déclaré que «l'organisation terroriste d'Al-Qaïda avait fait sauter la clinique médicale de la ville d'al-Siloah».

    Elle a ajouté que c'est dans cette clinique que travaillait le dentiste, Al-Yousifi, qui a été exécuté par l'organisation il y a 10 jours pour "renseignement et espionnage de l'organisation".

    La source a ajouté: "Le bâtiment qui a explosé était fréquenté par des dizaines de patients chaque jour."

    Le 15 août, Al-Qaïda a exécuté Al-Youssefi, un résident du gouvernorat de Taiz, dans le centre de la ville d'Al-Silma à Al-Bayda.

    Après avoir procédé à l'exécution, l'Etat islamique avait exposé le cadavre d'Al-Yousafi en le crucifiant contre un mur de la clinique, où il se trouve toujours aujourd'hui.

    Lundi 24 août, l'AQPA a publié un enregistrement audio sur le site Web local «Al-Malahim», confirmant le meurtre et la crucifixion du médecin pour «renseignements et espionnage au profit des Houthis et des États-Unis».

    Malgré les campagnes de sécurité menées de temps à autre par les services de sécurité yéménites, Al-Qaïda est toujours actif dans certains gouvernorats yéménites, tels qu'Al-Bayda, Marib et Abyan, et mène un certain nombre d'attaques contre des postes militaires et des quartiers généraux de sécurité.

  • Yémen : El-Qaëda exécute un dentiste accusé d'espionnage

    Imprimer

    Des hommes armés d'El-Qaëda au Yémen ont crucifié un dentiste accusé par le réseau jihadiste d'espionnage au profit du gouvernement et d'avoir guidé des frappes de drones américains contre ses membres, a indiqué dimanche un responsable.

    L'exécution a eu lieu samedi à Somaa, un district de la province d'Al-Baïda dans le centre du pays en guerre, a précisé à l'AFP ce responsable provincial sous le couvert de l'anonymat. Le corps du dentiste, Motthar al-Youssoufi, crucifié, a été ensuite suspendu à un mur du centre de santé où il avait sa clinique, selon lui. El-Qaëda dans la péninsule arabique (Aqpa) a publié une vidéo contenant, selon l'organisation, des "aveux" du dentiste qui reconnaît avoir collaboré avec les services de sécurité du gouvernement et avoir placé des puces pour guider les tirs de drone américain visant des membres du réseau.

    Al-Qaëda dans la Péninsule Arabique (AQPA)
    Le réseau jihadiste garde une présence dans la province d'Al-Baïda, contrôlée par le gouvernement, après s'être retiré de nombreuses positions dans le sud et l'est du pays, a ajouté le même responsable. D'après lui, l'organisation a l'intention d'exécuter un autre Yéménite également accusé d'espionnage et détient cinq hommes et sept femmes qu'elle soupçonne de la même activité.

    Les USA ont intensifié leurs attaques contre AQPA depuis l'arrivée en fonction de Donald Trump
    Basé au Yémen, le réseau AQPA est considéré par les Etats-Unis comme la branche la plus dangereuse d'El-Qaëda. Depuis l'entrée en fonction de Donald Trump en 2017, les Etats-Unis ont intensifié les attaques contre ce groupe. AQPA avait profité du chaos entraîné par la guerre en cours depuis 2014 au Yémen entre rebelles et pouvoir pour renforcer son emprise dans le sud et le sud-est du pays, mais selon des experts le réseau a perdu aujourd'hui de son influence. L'organisation a mené ces dernières années des attaques au Yémen tant contre les rebelles chiites houthis que contre les forces gouvernementales. Elle a aussi revendiqué des attaques en Europe et aux Etats-Unis.

  • Yémen : Ansar Allah, le bras armé des chiites Houthis avance sur les positions des forces saoudiennes dans les régions de Najran, Marib et Bayda

    Imprimer

    La milice des Houthis, Ansar Allah, a développé ses opérations offensives contre les forces saoudiennes dans le centre du Yémen et le long de la frontière yéméno-saoudienne. Des combats intenses ont été signalés dans les provinces de Najran (Arabie saoudite), Marib et Bayda. La branche médiatique d'Ansar Allah a également publié une vidéo montrant l'attaque contre les forces saoudiennes à Najran.

  • Frontlive-Chono du 1er mars 2018

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Jeudi 1er mars 2018  
     
    Cher abonné à Frontlive-Chrono
    Toujours une situation désespérée pour les civils dans la Ghouta orientale. voir  Frontlive-Chrono pour les détails.
     
    Allemagne : perpétuité pour l'auteur d'une attaque islamiste meurtrière au couteau - Details
    France : Mort possible d'une figure du jihad français, proche de Merah - Details
    Libye : Le gouvernement d'union nationale (GNA) envoie des troupes à Sabha pour séparer deux tribus - Details
    Mali : tensions interethniques à Gao depuis plusieurs jours - Details
    Somalie : Attentat suicide près de la capitale somalienne - Details
    Syrie : Résumé des activités militaires en Syrie le 1er mars 2018 - Details -

    Syrie : Médias: L'armée turque se prépare à prendre d'assaut les banlieues d'Afrin - Details -

    Syrie : Les USA ont implanté 20 bases militaires en Syrie, selon Moscou - Details
    Yemen : Les forces pro-gouvernementales poursuivent leur progression au centre du pays - Details
    Jihad mondial : Daech se développe et s'adapte à ses défaites en Syrie et en Irak - Details
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350