Baydah (gouvernorat)

  • Yémen : La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a infligé de lourdes pertes aux rebelles chiites Houthis

    Imprimer

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite pour soutenir le gouvernement légitime du Yémen a annoncé, samedi 20 novembre 2021, la destruction de 13 cibles militaires de la milice houthie soutenue par l'Iran, lors d'une opération qualitative à Sanaa, Saada et Ma'rib.

    La coalition a confirmé dans un communiqué rapporté par l'Agence de presse saoudienne (SPA) que les cibles détruites comprenaient des dépôts d'armes, des systèmes de défense aérienne et des systèmes de communication pour le pilotage des drones.

    Elle a également annoncé l'interception de 3 drones piégés lancés par les Houthis vers la région du sud du royaume, et la destruction d'un drone piégé dans l'espace aérien yéménite lancé depuis l'aéroport de Sanaa.

    Raids sur Ma'rib
    La coalition a également annoncé, samedi, la mise en œuvre de plusieurs opérations visant les combattants houthis. 15 opérations ont ciblé les milices houthies à Marib et Al-Bayda au cours des dernières 24 heures.

    La coalition a ajouté, dans un communiqué, que les opérations avaient entraîné la destruction de 11 véhicules militaires et systèmes de défense aérienne, ainsi que l'élimination de plus de 70 membres de la milice chiite.

    La coalition a également indiqué qu'elle avait mené 19 opérations militaires sur la côte ouest pour soutenir les forces côtières et protéger les civils, expliquant que les opérations de la côte ouest avaient visé un centre de commandement, un emplacement pour stocker et diriger des drones, et des points d'approvisionnement et de ravitaillement. .
    FDkuzgIXoAMmUnk.jpeg

     

     

  • Yémen : Plus de 180 rebelles tués dans de nouveaux raids

    Imprimer

    La coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui intervient militairement au Yémen a affirmé samedi avoir tué 186 rebelles houthis ces dernières 24 heures dans de nouveaux raids dans les provinces de Ma'rib et al-Baïda.

    La coalition, qui vient en aide au gouvernement depuis 2015, affirme quasi quotidiennement depuis le mois dernier infliger d'importantes pertes aux rebelles dans des frappes aériennes, mais ces bilans ne peuvent être vérifiés de source indépendante et les houthis ne communiquent que très rarement sur leurs pertes. L'aviation de la coalition appuie les troupes gouvernementales au sol qui tentent de repousser l'offensive des houthis cherchant à s'emparer de la ville de Ma'rib, chef-lieu de la province du même nom et dernier bastion loyaliste dans le nord du pays.

    "Dix-sept véhicules militaires ont été détruits et plus de 186" insurgés ont été tués lors des dernières 24 heures dans des raids à Sirwah (à l'ouest de la ville de Ma'rib) et al-Baïda, la province jouxtant Ma'rib au sud, a indiqué la coalition dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle saoudienne SPA. Vidéo.

    Depuis le déclenchement du conflit en 2014, les houthis ont progressivement pris le contrôle d'une vaste partie du nord du Yémen, dont la capitale Sanaa, mais pas Ma'rib. En sept ans, la guerre a plongé le Yémen dans l'un des pires drames humanitaires au monde selon l'ONU, avec plus des deux tiers de la population dépendant de l'aide internationale. Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées selon des organisations internationales.

  • Yémen : Plus de 157 rebelles tués par la coalition dirigée par Riyad

    Imprimer

    La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a affirmé, samedi 6 novembre 2021, avoir tué plus de 157 rebelles houthis ces dernières 24 heures dans de nouveaux raids autour de Ma'rib, dernier bastion loyaliste dans le nord du pays ravagé par la guerre.

    La coalition, qui appuie le gouvernement internationalement reconnu depuis 2015, affirme quotidiennement depuis près d'un mois infliger d'importantes pertes aux rebelles, ce qui n'empêche pas ces derniers d'avancer vers Ma'rib. Les bilans de la coalition ne peuvent pas être vérifiés de source indépendante et les houthis ne communiquent que très rarement sur leurs pertes. 

    "Quatorze véhicules militaires ont été détruits et plus de 157 éléments terroristes éliminés" au cours des dernières 24 heures, a indiqué la coalition dans un communiqué diffusé par l'agence de presse officielle saoudienne SPA.

    Les raids aériens ont visé deux régions autour de la province riche en pétrole de Ma'rib, al-Jawf (au nord) et al-Bayda (au sud). La coalition a également frappé, à l'intérieur de la province de Ma'rib, la localité de Sirwah, à l'ouest de la ville de Ma'rib, chef lieu de la province.

    Depuis le déclenchement en 2014 de la guerre avec la prise de la capitale Sanaa (nord), les houthis, proches de l'Iran, ont progressivement pris le contrôle d'une large partie du nord du Yémen, à l'exception de Ma'rib. La perte de cette province stratégique serait un désastre pour le gouvernement et son allié saoudien.

    L'aviation de la coalition appuie les troupes gouvernementales qui tentent de repousser l'offensive des houthis sur Ma'rib. Les raids aériens et les combats au sol se sont intensifiés ces dernières semaines autour de la ville au cœur d'une bataille sanglante depuis février. Mardi, un responsable militaire loyaliste avait reconnu que les insurgés avançaient en direction de Ma'rib, malgré les pertes annoncées. Dans le même temps, les houthis avaient assuré être très proches de la ville.

    En sept ans, la guerre a plongé le Yémen dans l'un des pires drames humanitaires au monde selon l'ONU, avec plus des deux tiers de la population dépendant de l'aide internationale. Des dizaines de milliers de personnes, la plupart des civils, ont été tuées et des millions déplacées selon des organisations internationales.

  • Yémen..les Houthis contrôlent toute la province d'Al-Bayda

    Imprimer

    Jeudi 23 septembre 2021, Ansar ullah, le bras armé des rebelles chiites houthis a achevé son contrôle du gouvernorat d'Al-Bayda, dans le cadre d'une opération militaire lancée par le groupe,  baptisée « L'aube de la liberté ».

    Les houthis, selon leur porte-parole, Yahya Sari, ont pris le contrôle  d'une zone de 2,7 mille kilomètres carrés en 48 heures, et ont pu s'emparer des districts d'Al-Soma et de Maswarah et de certaines parties du district de Mukayras.
    12-4.jpeg

    Sari a affirmé que l'opération était dirigée contre les éléments d'« Al-Qaïda » et de « l'Etat islamique », alléguant leur complicité avec la coalition arabe qui mène ses opérations au Yémen en soutien au gouvernement yéménite internationalement reconnu, et a déclaré : « Avec cette opération, la province d'Al-Bayda est complètement libérée."

    Le porte-parole a déclaré que les pertes des forces fidèles au gouvernement internationalement reconnu et à la coalition au cours de l'opération s'élevaient à 70 morts, 120 blessés et 40 prisonniers. Les Houthis ont également endommagé 10 véhicules blindés et divers véhicules, saisissant de gros équipements militaires et contrôlant sept camps.

    Le porte-parole a indiqué qu'au cours de l'opération, les forces de la coalition avaient lancé plus de 30 frappes aériennes, ajoutant que les Houthis, pour leur part, ont lancé 10 missiles et drones sur les positions ennemies".

    La coalition arabe n'a pas encore commenté cette annonce des houthis.

     

  • Yémen : Les rebelles chiites Houthis contrôlent les derniers bastions du gouvernorat d'Al-Baydah

    Imprimer

    Une source militaire yéménite a indiqué que les combattants d'Ansar Allah, le bras armé des rebelles chiites houthis, ont pris le contrôle, mercredi 15 septembre 2021, du centre du district d'Al-Somaa, dernier bastion des forces gouvernementales dans la province centrale d'Al-Baydah.

    La source a déclaré : "Les milices houthies ont pris le contrôle du centre du district d'Al-Somaa aujourd'hui, après des affrontements avec les forces gouvernementales".

    Elle a ajouté que "les progrès des Houthis sont dus au manque de soutien dont souffre l'armée nationale".

    Elle a déclaré que le district d'Al-Somaa est le dernier bastion des forces gouvernementales dans la province d'Al-Baydah, affirmant que les forces pro-gouvernementales ont"été victimes de trahisons et de complot".

    La source n'a pas fourni d'autres détails, alors que ni le gouvernement légitime ni les Houthis n'ont publié de déclaration dans l'immédiat.

     

    Lien permanent Catégories : Baydah (gouvernorat), Houthis, Somaa, YEMEN 0 commentaire
  • Yémen : Au moins 50 morts dans des combats dans la province de Baydah, au centre du pays

    Imprimer

    Au moins 50 rebelles et soldats pro-gouvernement parmi lesquels un officier de haut rang ont été tués dans des affrontements dans le centre du Yémen, ont indiqué jeudi 16 septembre 2021 à l'AFP des sources militaires.

    "Un colonel et 19 autres loyalistes ont été tués au cours des dernières 24 heures dans des combats contre des rebelles houthis dans la province d'Al-Bayda", a déclaré un responsable militaire gouvernemental, ajoutant que 30 rebelles avaient également péri. Ce bilan a été confirmé par d'autres sources militaires. Les Houthis communiquent rarement le nombre de victimes dans leurs rangs.

    Ces dernières semaines, les rebelles houthis, soutenus par l'Iran, ont progressé dans cette province. Ils luttent également pour le contrôle de la ville stratégique de Marib, dans le nord du pays.

    Les forces gouvernementales sont appuyées sur le terrain par une coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite, voisine du Yémen et grand rival régional de l'Iran. En février 2021, les houthis ont intensifié leurs efforts pour s'emparer de Marib, le dernier bastion du gouvernement dans le nord, et les combats ont fait des centaines de morts dans les deux camps. Le contrôle de cette région riche en pétrole renforcerait la position des Houthis en cas de pourparlers de paix.

    Le conflit au Yémen, pays pauvre de la péninsule arabique, a éclaté en 2014 après une offensive des houthis venus du nord. En sept ans, le conflit a fait plus de 233.000 morts  et le pays connaît le pire désastre humanitaire au monde selon l'ONU, et les ONG avec une population au bord de la famine.

    Le diplomate suédois Hans Grundberg, nouvel envoyé des Nations unies pour le Yémen, est arrivé à Riyad mercredi pour rencontrer des responsables yéménites et saoudiens, ce qui constitue son premier voyage dans le royaume depuis sa prise de fonctions au début du mois. Alors que l'ONU et Washington poussent à la fin de la guerre, les houthis, qui contrôlent la capitale yéménite, ont exigé la réouverture de l'aéroport de Sanaa, fermé sous blocus saoudien depuis 2016, avant tout cessez-le-feu ou négociations.

  • Yémen : Bataille de Marib - Derniers développements

    Imprimer

    Samedi 11 septembre 2021, les combattants de Ansar Allah, le bras armé des Houthis ont annoncé avoir achevé avec succès la troisième phase de l'opération "Evident Victory" dans le centre du Yémen.

    L'opération a été lancée début juillet 2021 en réponse à une offensive à grande échelle des forces soutenues par les Saoudiens, qui ont tenté de s'emparer du centre provincial d'al-Bayda.

    Au cours de la première phase de l'opération, les Houthis ont repoussé l'offensive menée par les forces gouvernementales et soutenues par les Saoudiens. Les rebelles chiites houthis ont sécurisé les districts d'al-Zahir et d'al-Sawma'ah dans la province désertique d'al-Bayda. Des centaines de combattants pro-gouvernementaux ont été tués ou blessés.

    Dans la deuxième phase de l'opération, les combattants houthis se sont approchés des frontières administratives de la province de Ma'rib après avoir capturé les districts de Na'man et Nati'.

    Le général Yahya Sari, porte-parole des Houthis, a annoncé lors d'une conférence de presse que les forces du groupe chiite étaient entrées dans Ma'rib au cours de la troisième phase de l'opération. Les houthis ont pris le contrôle des districts de Mahliyah et Rahbah à Ma'rib après une brève bataille.

    Selon le porte-parole, les avions de guerre de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont effectué 484 frappes aériennes pour ralentir l'attaque, mais en vain.

    Parmi les résultats de l'opération, 151 combattants des forces pro-gouvernementales ont été tués ou blessés, d'autres ont également été capturés et une zone estimée à environ 1 200 kilomètres carrés dans les deux districts a été libérée, a déclaré le porte-parole des houthis.

    La progression des houthis dans la province d'al-Bayda devrait contribuer à l'offensive des Houthis sur la ville de Marib, qui dure depuis plus de six mois.

    L'opération "Evident Victory" ne prendra probablement pas fin de si tôt. Le général Sari a promis à la fin de sa conférence de presse que les combats se poursuivront jusqu'à ce que le Yémen soit « libéré ». Le porte-parole a également appelé les Yéménites qui se battent pour la coalition dirigée par les Saoudiens à tirer les leçons de l'histoire et à retourner du « côté de la patrie ».

    Vidéo (Côté houhtis)