Bateaux kamikazes

  • Yémen : La coalition arabe annonce avoir détruit 2 bateaux kamikazes des rebelles yéménites houthis en mer Rouge

    Imprimer

    Mercredi 23 mars 2022, la coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé la destruction de deux bateaux piégés des rebelles chiites yéménites Houthis dans la mer Rouge, ainsi que le déjouement d'une attaque imminente.

    La coalition a déclaré : « La milice houthie continue de menacer les lignes maritimes et commerciales à Bab al-Mandab et dans le sud de la mer Rouge, en violation de l'accord de Stockholm en lançant des hostilités depuis le gouvernorat de Hodeidah ».

    Dans un contexte connexe, la coalition a annoncé la mise en œuvre de 19 opérations ciblant des véhicules et des éléments houthis à Abdiya, Marib, au cours des dernières 24 heures.

    Il a ajouté que 12 véhicules militaires de la milice Houthie ont été détruits à Abdiya et que plus de 108 de ses membres ont été tués, soulignant son engagement à "soutenir l'armée nationale yéménite et à protéger les civils".

    La veille, la coalition avait annoncé qu'environ 300 militants houthis avaient été tués au cours des dernières 24 heures, à la suite de bombardements aériens dans la région d'Abdiya, au sud du gouvernorat de Ma'rib.

     

     

     

  • Yémen : La coalition arabe déjoue une attaque "imminente" des rebelles yéménites Houthis dans le sud de la mer Rouge

    Imprimer

    La coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a déclaré dimanche qu'elle avait déjoué une attaque qualifiée d'imminente par les rebelles chiites yéménites houthis visant la liberté de navigation dans la région méridionale de la mer Rouge.

    "Nous avons détruit un bateau piégé à Hodeidah et déjoué une attaque imminente visant la liberté de navigation dans le sud de la mer Rouge", a déclaré la coalition dans un communiqué.

    Elle a ajouté avoir réussi à détruire "un total de 106 bateaux piégés qui menaçaient la liberté de navigation dans le sud de la mer Rouge", soulignant que ses efforts contribuaient à la protection des compagnies maritimes et du commerce mondial.

  • Yémen : Des frappes aériennes saoudiennes détruisent le centre de contrôle des drones à Sanaa et un bateau piégé en mer Rouge

    Imprimer

    Tôt vendredi 18 février 2022, des avions de combat de la coalition sunnite dirigée par l'Arabie saoudite ont effectué deux frappes aériennes sur le district de Bani Matar, dans le sud-ouest de la capitale yéménite, Sanaa.

    La coalition a affirmé dans un communiqué que les frappes aériennes avaient détruit un centre de contrôle de drones des Houthis.

    Cependant, la cible des frappes aériennes de la coalition s'est avérée être un site de neutralisation d'explosifs et de munitions géré par le Centre exécutif d'action contre les mines du Yémen. Dans un communiqué, le centre a déclaré qu'un des gardes du site avait été tué au cours des frappes aériennes.

    Moins de 12 heures après les frappes aériennes sur Sanaa, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé que ses avions de combat avaient ciblé et détruit un bateau piégé des Houthis dans la partie sud de la mer Rouge.

    Dans un communiqué, la coalition a affirmé que le bateau kamikaze (WBIED) avait été lancé par les Houthis depuis le port de Hodeidah sur la côte ouest du Yémen.

    « L'utilisation militaire du port de Hodeidah par les Houthis menace la liberté de navigation et le commerce mondial », indique le communiqué.

    Les Houthis ciblent les navires de guerre de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite avec des WBIED télécommandés depuis quelques années. En 2017, le Conflict Armament Research (CAR)  a révélé que des composants iraniens étaient utilisés dans ces armes anti-navires de fortune.

  • Yémen : Destruction d'un bateau "kamikaze" des rebelles chiites Houthis

    Imprimer

    La coalition sunnite arabe a détruit un bateau "piégé" qui s'apprêtait à mener une attaque en mer Rouge au large de la ville de Hodeidah, dans l'ouest du Yémen.

    La coalition a dénoncé la milice houthie "qui continue de violer les dispositions de l'Accord de Stockholm et du cessez-le-feu dans le gouvernorat de Hodeidah".

    Elle a expliqué que "le comportement iranien des Houthis menace la navigation maritime et le commerce mondial dans le détroit de Bab al-Mandeb et le sud de la mer Rouge".

    En décembre 2018, des consultations parrainées par l'ONU dans la capitale suédoise, Stockholm, avaient abouti à un accord entre le gouvernement yéménite et les Houthis.

    L'accord  stipulait la résolution de la situation dans le gouvernorat de Hodeidah, l'échange d'environ 15 000 prisonniers et détenus des deux côtés, en plus des accords sur la situation humanitaire dans le gouvernorat de Taïz, mais la plupart des termes de l'accord n'ont pas été mis en œuvre au milieu accusations mutuelles.

    Plus tôt lundi, la coalition arabe dirigée par Riyad a annoncé, dans un communiqué séparé, l'interception et la destruction d'un drone piégé lancé par le mouvement yéménite Houthi vers le sud-ouest du Royaume.

    Les Houthis ont l'habitude de lancer des missiles balistiques et des drones piégés dans les régions saoudiennes. La plupart sont détruits par la coalition arabe avant d'atteindre leurs cibles

    Le Yémen est le théâtre depuis près de 7 ans d'une guerre civile entre les forces pro-gouvernementales soutenues par une alliance militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite voisine, et les rebelles chiites Houthis soutenus par l'Iran, qui contrôlent plusieurs gouvernorats dont la capitale, Sanaa, depuis septembre 2014. .

     

  • Yémen : La coalition saoudienne détruit un bateau chargé d'explosifs des houthis

    Imprimer

    La coalition sous commandement saoudien qui intervient militairement au Yémen a déjoué samedi 3 avril 2021 une attaque imminente des rebelles houthis, en détruisant un bateau chargé d'explosifs au sud de la mer Rouge, a rapporté la télévision d'État saoudienne.

    La coalition a également déclaré que les houthis, alignés sur l'Iran, continuaient "de menacer les lignes maritimes et le commerce mondial".