Base militaire US d'Ain Dewar

  • Syrie : La coalition anti-Daech installe une base militaire le long de la frontière turco-syrienne

    Imprimer

    La coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis doit établir une nouvelle base militaire le long de la frontière turco-syrienne pour empêcher les jihadistes de s'échapper de Syrie.

    La base sera située dans la région d'Ain Dewar, dans la province de Hasakeh, au nord-est de la Syrie.

    L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) a confirmé l'arrivée d'un convoi de la coalition, avec plus de 50 véhicules et camions, dans ce secteur, la semaine dernière.

    Le convoi militaire, transportant des véhicules blindés, du matériel logistique et des armes, aurait été vu traverser le nord-est de la Syrie depuis la zone gouvernée par le gouvernement régional du Kurdistan dans le nord de l'Irak.

    La coopération locale potentielle avec les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), qui compte une majorité de miliciens kurdes, dans la lutte contre Daech devrait susciter la colère d'Ankara, car elle accuse les FDS d'être liées au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

    Les États-Unis ont annoncé la formation d'une large coalition internationale pour vaincre Daech en septembre 2014, et la Turquie a commencé à participer à la coalition l'année suivante en ouvrant sa base aérienne d'Incirlik au sud aux forces de la coalition.

    Nicholas Heras, directeur des relations gouvernementales à l'Institut pour l'étude de la guerre basé à Washington, a déclaré que l'emplacement d'une nouvelle base à Ain Dewar est une décision logique qui confirme l'intention des Etats Unis d'avoir une présence à long terme dans le nord-est de la Syrie.

    "La base serait située près du point d'entrée le plus important dans le nord-est de la Syrie depuis la région du Kurdistan d'Irak, où la plupart des voies terrestres de ravitaillement et de renfort entrent en Syrie pour mener la lutte contre l'Etat islamique, a-t'il déclaré. 

    Heras a ajouté que les Américains pourraient également déployer des moyens aériens, tels que des drones, à partir de cette base,  utiles pour la reconnaissance et pour cibler les principaux dirigeants restants de Daech.

    «Cependant, Ain Dewar est une base d'opérations avancée, ce ne sera pas une base de la taille d'Incirlik», a-t-il ajouté.

    «Incirlik est une installation majeure qui a joué un rôle important dans la planification de l'OTAN pendant plus d'un demi-siècle. Le but d'Incirlik est stratégique: soutenir les opérations de l'OTAN contre une grande puissance rivale, en particulier la Russie.

    La base d'Ain Dewar est destinée à soutenir une campagne spécifique sur un théâtre spécifique, une campagne de contre-terrorisme dans le nord-est de la Syrie contre Daech.

    La base d'Ain Dewar sera en relation avec la base de l'aéroport d'Erbil plutôt que celle d'Incirlik.

    Pour Navvar Saban, analyste militaire du Centre d'études stratégiques d'Omran basé à Istanbul,  la nouvelle base était nécessaire pour la stratégie américaine dans la région.

    «Suite au retrait de plusieurs troupes américaines, la présence américaine était remise en question par les milices pro-iraniennes et Daech qui multipliaient leurs attaques. Par conséquent, c'était nécessaire pour protéger la zone des attaques des groupes terroristes »