Base aérienne Roi Khaled

  • Arabie saoudite : Un drone visant l'aéroport du roi Abdallah à Jizan détruit

    Imprimer

    Les défenses aériennes saoudiennes ont détruit un drone qui tentait de viser l'aéroport Roi Abdallah de Jizan, au sud du royaume.

    Le drone avait décollé de l'aéroport de Sanaa, la capitale yéménite, contrôlée par les rebelles yéménites Houthis. 

    La coalition avait déclaré plus tôt dans la journée du dimanche 19 décembre 2021 avoir mené une opération à Sanaa, qui avait entraîné la destruction de sites pour l'activité de drones et de dépôts d'armes.

    La coalition arabe au Yémen a également annoncé, dimanche soir, le début de frappes aériennes contre ce qu'elle a qualifié de "cibles militaires légitimes" dans la capitale, Sanaa (nord), qui est sous le contrôle des rebelles Houthis.

    La coalition a déclaré, dans un communiqué : « En réponse à la menace, des frappes aériennes des frappes ont été menées sur des cibles militaires légitimes à Sanaa », selon l'agence de presse officielle saoudienne.
    Carte.jpg

  • Arabie saoudite : Les rebelles yéménites Houhtis tirent 5 missiles balistiques contre le royaume, provoquant des pertes

    Imprimer

    Tard, mercredi 15 décembre 2021, les rebelles yéménites Houthis ont annoncé avoir lancé cinq missiles balistiques sur plusieurs cibles dans la région sud de l'Arabie saoudite.

    Dans un communiqué, le général Yahya Sari, porte-parole du groupe rebelle yéménite, a déclaré que les cibles comprenaient la base aérienne Roi Khaled dans la province d'Asir et plusieurs positions « vitales » dans la province de Jizane. Des dommages ont été causés à trois bâtiments industriels, ainsi qu'à des véhicules à proximité. Aucune victime n'a été signalée.

    "Cette attaque vient en réponse à l'escalade aérienne et aux crimes commis contre notre cher peuple", a déclaré le porte-parole. « Les forces armées affirment être prêtes à lancer des opérations de plus en plus larges tant que l'agression et le siège de notre pays se poursuivront. »

    De son côté, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a annoncé avoir intercepté deux missiles balistiques et un drone suicide lancés par les Houthis depuis l'aéroport international de la capitale yéménite, Sanaa.

    La coalition a toutefois reconnu qu'un « projectile » avait touché la ville de Jizane, détruisant trois véhicules et endommageant trois ateliers.

    En réponse à l'attaque au missile des Houthis, les avions de guerre de la coalition dirigée par les Saoudiens ont effectué une série de frappes aériennes sur Sanaa. Selon la coalition, les frappes aériennes ont détruit deux ateliers où les Houthis fabriquaient et assemblaient des missiles balistiques ainsi qu'un chantier de construction utilisé par les experts en drones.

    L'attaque au missile des Houthis confirme que les récentes frappes aériennes intenses de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite sur Sanaa n'ont pas été efficaces. Les capacités offensives du groupe n'ont pas été aussi durement touchées que le prétend la coalition.