Bas Shabelle

  • Somalie : 7 soldats somaliens tués par les jihadistes al-Shabab

    Imprimer

    Le mouvement islamique al-Shabaab (photo ci-dessous) a revendiqué le meurtre de 7 soldats de l'armée somalienne dans deux attaques à l'explosif (IED) séparées dans la région de Bas Shabelle. La 1ère explosion s'est produite dans la ville de Janaale, tandis que l'autre a eu lieu près du village de Mareerey à la périphérie de la ville d'Afgoye.
    FBVDu1EXIAMhfam.jpeg

  • Somalie : Succès de l'armée somalienne contre les djihadistes al-Shabab

    Imprimer

    L'armée somalienne a porté un coup dur aux islamistes d'al-Shabab, lundi 4 octobre 2021. Les militaires ont tué au moins 7 djihadistes, dont un commandant, lors d'opérations sécuritaires à Busley et Bulo-Alundi à la périphérie de la ville nouvellement récupérée de Janale dans la région du Bas Shabelle.

  • Somalie : 6 jihadistes al-Shabab hors de combat

    Imprimer

    L'AMISOM a tué 6 membres du mouvement somalien « Al-Shabab » lors d'affrontements qui ont suivi une explosion visant des soldats africains.

    Les affrontements ont éclaté après que des membres d'Al-Shabab ont tendu une embuscade aux forces africaines de maintien de la paix en plantant un engin explosif en bord de route, suivi de tirs nourris entre les deux parties.

    Le gouverneur de Basse Shabelle, Abdul Qadir Muhammad Nur Sidi, a déclaré dans un communiqué que "les forces ougandaises opérant au sein des forces africaines de maintien de la paix ont repoussé l'attaque et tué au moins six jihadistes d'Al-Shabaab".

    En revanche, des sites d'information affiliés au mouvement « Al-Shabab » ont affirmé que ses combattants ont incendié un véhicule blindé appartenant à « l'AMISOM », et tué des soldats africains, lors d'un affrontement armé.

  • Somalie : les djihadistes al-Shebab attaquent plusieurs bases et positions de l'armée dans la région du Bas Shabelle

    Imprimer

    De violents combats ont été signalés dans la région du Bas Shabelle où les djihadistes Al-Shabaab (photos dans le texte) ont lancé une attaque contre les forces fédérales, samedi 3 avril 2021. Les islamistes ont attaqué la base militaire de la ville de Bariire, celle d'Awdhegle, tiré au mortier sur Sabiid et Anole et fait exploser un VBIED dans la région de Lafoole.

    Le résultat des combats a fait l'objet de communiqués contradictoires. Le commandant des forces terrestres somaliennes, le général de brigade Mohamed Tahaliil affirme que 76 djihadistes ont été tués au cours des combats à Awdhegle. 10 autres ont été capturés. Al-Shabaab, de son côté, revendique la victoire et déclare que ses combattants ont envahi les bases de l'armée, tué un nombre indéterminé de soldats, saisi des chars de combat et des armes.EyONakuXIAEUDoW.jpegEyONauxWEAUyqu7.jpeg

    EyONbFLXEAYdP9B.jpegEyONa5pXEAEm438.jpeg

    En ce qui concerne la ville de Barire, Al-Shabaab affirme la contrôler totalement après avoir été repoussé d'Adhegle par Gor-Gor lors de raids avant l'aube sur des zones clés du Bas Shabelle. Le groupe a en outre déclaré avoir lancé un véhicule kamikaze (VBIED) contre des renforts arrivant de Mogadiscio, infligeant des pertes à l'armée.

     

  • Somalie : 16 morts dans plusieurs attentats

    Imprimer

    16 personnes ont été tuées, dont des soldats, et d'autres ont été blessées lors de trois attaques distinctes, survenues mercredi 27 janvier, selon des responsables militaires et sécuritaires.

    Les responsables ont déclaré que 12 soldats et deux civils avaient été tués, et d'autres blessés, après qu'une bombe ait visé une voiture transportant du personnel militaire, près de la ville de Balad, dans la région du Bas-Chabelle (sud).

    Après l’explosion, un violent affrontement a éclaté entre les forces gouvernementales soutenues par les forces burundaises opérant sous l'égide de la mission de maintien de la paix de l'Union africaine (AMISOM) en Somalie et des combattants du mouvement islamiste Al Shabaab.

    Un civil a été tué et deux autres ont été blessés par l'explosion d'un engin explosif visant une voiture transportant des ouvriers du bâtiment dans la capitale, Mogadiscio, plus tôt dans la journée.

    Un soldat a également trouvé la mort et au moins cinq personnes ont été blessées dans une explosion survenue dans un café populaire de la ville de Dinsor.

  • Somalie : 3 dirigeants d'al-Shabab tués par une frappe aérienne américaine dans le sud

    Imprimer

    Trois dirigeants du mouvement "Al-Shabab" ont été tués, mardi 19 janvier, lors de deux raids aériens américains dans les environs de Jamaame et Deb Scinnele dans la région du Bas-Shabelle, au sud de la Somalie, selon le Commandement des États-Unis pour l'Afrique (AFRICOM). C'est le 3ème raid de drones en 2 jours.
     
    D'après la même source et selon un bilan préliminaire, 3 dirigeants du mouvement ont été tués alors qu'ils assistaient à un entraînement pour former des combattant de l'organisation.
     
    L'opération a été menée en coordination avec le gouvernement somalien, et n'a pas fait de victime parmi les civils.
     
    De son côté, le commandant de la Force opérationnelle interarmées d'AFRICOM, Dagvin Anderson a déclaré : "L'élimination de ces dirigeants fragilisera le mouvement, commanditaire d'attaques perpétuelles contre les civils".
     
    Jusqu'à 07h45 GM, aucun commentaire n'a été publié par le gouvernement somalien sur ce sujet.
     
    Depuis des années, la Somalie mène une guerre contre le mouvement Al-Shabab, qui est un mouvement islamiste armé, créé en 2004, adepte des principes de l'organisation al-Qaïda, et auteur de nombreuses opérations terroristes, qui ont coûté la vie à des centaines de personnes.
     
    Pour appuyer les efforts de Mogadiscio, AFRICOM a intensifié ses frappes aériennes contre les dirigeants et les sites du mouvement.

  • Somalie : Les islamistes Shebab tendent une embuscade à un convoi des forces spéciales somaliennes

    Imprimer

    Au moins 4 membres des forces spéciales somaliennes (Danab) formés par les Etats-Unis ont été tués et plusieurs autres blessés, lors d'un attentat à la bombe contre leur convoi à Tixsiile, près de la ville de Wanlaweyn, dans la région du Bas-Chabelle, dimanche matin.
     
     Al-Shabab a revendiqué la responsabilité de l'attaque.