Baquba

  • Irak : Un mort et 4 blessés dans l'explosion d'une moto piégée à Bagdad

    Imprimer

    Une personne a été tuée et 4 autres blessées, mardi 23 mars 2021, par l'explosion d'une moto piégée dans la capitale irakienne, Bagdad, selon une source policière.

    "Une moto piégée a explosé avec son conducteur à son bord, dans la rue Al-Qanat dans le district de la Nouvelle-Bagdad, à l'est de la capitale", a déclaré le capitaine de police de Bagdad Hatem Al-Jabri.

    Il a ajouté: "L'explosion a entraîné la mort du conducteur, en plus de la blessure de 4 personnes qui se trouvaient à proximité du lieu de l'attentat".

    Al-Jabri a indiqué que "les autorités compétentes ont bouclé le site de l'explosion et ouvert une enquête pour déterminer les motifs de l'incident".

    Aucune partie n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque, et il n'y a eu aucun commentaire immédiat de la part des autorités officielles. Il n'a d'ailleurs pas été possible pour le moment de déterminer s'il s'agit d'une attaque terroriste.

    Par ailleurs, le premier lieutenant de la police de Diyala, Shaalan Al-Kamili, a déclaré que des éléments terroristes avaient abattu deux civils dans la province de Diyala, à l'est du pays.

    Leur exécution a eu lieu un jour après leur enlèvement, avec deux autres civils, par Daech, dans le district d'Al-Abara, à 15 kilomètres au nord-est de la ville de Baquba, chef-lieu de la province de Diyala.

    Al-Kamili a également fait savoir, sans donner de plus amples détails, que "les éléments de Daech'' ont libéré une troisième personne enlevée, alors que le sort de la quatrième demeure inconnu".

    Huit membres de l'Etat islamique arrêtés à Bagdad, Halabja et Makhmour
    Le service antiterroriste irakien a déclaré mardi 23 mars que ses forces avaient arrêté huit militants de l'État islamique (Daech) au cours des vingt-quatre dernières heures lors de raids séparés dans les gouvernorats de Bagdad et de Halabja et autour de Makhmour.

    Le service a déclaré dans un communiqué que deux islamistes radicaux avaient été arrêtés dans le gouvernorat de Halabja, deux dans les districts de Makhmour et al-Shirqat, trois dans la région de Dora à Bagdad et un dans l'ouest de Bagdad.

     

    .