BANQUE ISLAMIQUE DE DEVELOPPEMENT

  • Nigeria-Maroc : signature des accords de financement d'un gazoduc

    Imprimer

    L'étude de conception et de construction du gazoduc qui reliera le Nigeria et le Maroc a été approuvée par la Banque Islamique de Développement (BID), le Ministère de l'Economie et des Finances et l'Office National Marocain des Hydrocarbures et des Mines (ONHYM). Les différentes entités ont signé le 20 décembre une série de conventions de financement par visio-conférence.

    La BID a indiqué dans un communiqué que le Maroc et le Nigéria « partageront à parts égales le coût du projet, qui est estimé à 90,1 millions de dollars », ajoutant que la Banque allouera 15,5 millions de dollars pour soutenir la contribution du Maroc au projet dans le cadre du « Opération « Service Ijara ». En outre, selon le communiqué, la BID a indiqué qu'elle avait approuvé un prêt de 29,8 millions de dollars pour la participation nigériane, portant la participation de la Banque à 50% du coût de recherche du pipeline.

    L'accord financera les travaux du Front-End Engineering Design (FEED), une étape fondamentale dans l'exécution de l'initiative énergétique stratégique soutenue par le roi du Maroc Mohammed VI et le président nigérian Muhammadu Buhari. La BID a expliqué que l'étude fournira les données nécessaires et aidera à prendre la décision finale d'investissement pour le projet d'infrastructure d'ici 2023. L'organisme panislamique a cité l'évaluation de l'impact environnemental et social et l'acquisition des terres nécessaires pour construire les tronçons on-shore et off-shore. du gazoduc reliant le Nigeria et le Maroc comme objectifs spécifiques de son financement.

    Les représentants du gouvernement marocain, de l'ONHYM et de la BID se sont accordés sur l'importance stratégique du projet, soulignant que le nouveau gazoduc renforcera la sécurité énergétique de la région et contribuera au développement économique et social de tous les pays qu'il traverse.

    Le projet de gazoduc Nigeria-Maroc a été présenté, lors de la cérémonie de signature des accords de financement a l'occasion de la 44e réunion annuelle de la BID à Marrakech le 5 avril 2019, comme un exemple de coopération Sud-Sud. On pense que le travail profitera principalement aux pays membres de la Banque islamique de développement, car elle a accepté une grande partie de son financement.

    Le projet a été officiellement lancé fin 2016 , mais les travaux prennent plus de temps que prévu en raison de la planification approfondie requise pour un projet de cette ampleur. En juin 2021 , Yusuf Usman, directeur général de la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) a annoncé que le gouvernement d'Abuja avait finalisé divers plans pour lancer la construction de ce projet de grande envergure qui fournira à divers pays d'Afrique de l'Ouest et au Maroc du gaz nigérian, favorisant ainsi l'intégration économique de cette partie du continent.