Bandar Abbas

  • Iran : Cyberattaque contre l'un des ports du pays

    Imprimer

    Les autorités iraniennes ont rapporté dans la soirée du 15 octobre que des pirates ont tenté entre le 12 et 13 octobre d'attaquer deux «cibles gouvernementales». Dans la matinée du 16 octobre, l'agence iranienne Tasnim a précisé que l'une des cibles de l'attaque était un port maritime (nom non précisé).

    Abu al-Qasim Sadeghi, un responsable de l'Organisation des technologies de l'information, a déclaré jeudi à la télévision d'État que plusieurs institutions gouvernementales avaient temporairement arrêté les services Internet après les cyberattaques par mesure de précaution.

    L'agence Tasnim a affirmé que les attaques, qu'il a qualifiées de "importantes et généralisées", faisaient l'objet d'une enquête.

    Téhéran dit que la cyberattaque a été repoussée. Aucune information sur les dommages causés n'a étét publiée.

    Les autorités iraniennes ne nomment pas le ou les pays qui pourraient avoir été à l'origine de ces cyberattaques.

    Rappelons que le 9 mai 2020, une cyberattaque avait été menée contre le port iranien de Shahid Rajay, situé près de Bandar Abbas, à l'entrée du détroit d'Ormuz. L'édition américaine du Washington Post avait écrit qu'Israël était derrière la cyberattaque. On a supposé que Israéliens avaient voulu venger la cyberattaque contre les infrastructures hydrauliques du pays. Les autorités israéliennes n'ont pas commenté la cyberattaque contre les ports iraniens. Mais le chef d'état-major de Tsahal, Aviv Kochavi, a déclaré qu'Israël «continuera à utiliser divers outils militaires et des méthodes uniques pour frapper l'ennemi».