Balad (base aérienne)

  • Irak : Des miliciens pro-iraniens font sauter cinq convois de ravitaillement américains à travers le pays

    Imprimer

    Mercredi 7 avril 2021, cinq convois transportant des fournitures et du matériel logistiques pour la coalition dirigée par les États-Unis ont été attaqués dans l'ouest, le nord et le centre de l'Irak.

    Le premier convoi a été attaqué dans une partie non spécifiée de la province centrale de Babylone. Un groupe se faisant appeler Saryat Qasim al-Jabbarin a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le deuxième convoi a été pris pour cible près de la zone de Jableh à Babylone. Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le troisième convoi a explosé dans une partie non spécifiée de Babylone. Aucun groupe n'a encore revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le quatrième convoi a été attaqué près de la ville de Ramadi dans la province sunnite d'al-Anbar. Un groupe se faisant appeler la Résistance internationale a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Le cinquième convoi a été pris pour cible près de la ville de Balad, dans la province septentrionale de Saladin. La Résistance internationale a revendiqué la responsabilité de l'attaque.
    Comme d'habitude, les cinq convois de ravitaillement ont été ciblés avec des engins explosifs improvisés, l'arme de choix des combattants pro-iraniens en Irak.

    Ces attaques, ainsi que les précédentes, sont une réponse à l'assassinat d'Abu Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint des unités du Hashd al-chaabi, une coalition de groupes armés chiites pro-iraniens, et du commandant de la force iranienne al-Qods Qassim Soleimani. Les attaques visent à pousser les forces américaines hors du pays.

    Malgré de lourdes pertes matérielles, les États-Unis sont toujours déterminés à garder des milliers de soldats en Irak. Pour cette raison, les attaques ne s'arrêteront probablement pas de sitôt.

  • Irak : Deux roquettes visent une base abritant des soldats américains

    Imprimer

    Deux roquettes se sont abattues dimanche 4 avril 2021 près de la base aérienne de Balad qui abrite des soldats américains au nord de Bagdad, trois jours avant la reprise du "dialogue stratégique" avec la nouvelle administration américaine, a indiqué une source de sécurité à l'AFP. 

    Ces tirs qui n'ont fait ni victime ni dégât n'ont pas été revendiqués dans l'immédiat mais Washington accuse régulièrement les groupes armés irakiens pro-Iran de viser ses troupes et ses diplomates.

  • Irak : Sept roquettes visent la base de Balad abritant des soldats Américains

    Imprimer

    Sept roquettes ont visé lundi soir une base aérienne abritant des soldats américains au nord de Bagdad, a indiqué à l'AFP un responsable de la sécurité, dernier épisode en date d'une série d'attaques dont Washington fait porter la responsabilité à des factions pro-Iran.

    Les roquettes ont atterri dans la partie nord-ouest de la base, dans une cour vide près de la clôture de la base.

    Rappelons qu'une attaque à la roquette avait déjà pris pour cible la base de  Balad le 20 février 2021. l'attaque avait été revendiquée par le groupe Saraya Awliya al-Dam.

    Et le 4 mars, un sous-traitant américain avait été tué lors d'une attaque contre une autre base aérienne, celle d'Aïn al-Assad, dans l'ouest désertique de l'Irak.

  • Irak : Tir de quatre roquettes Katioucha contre la base de Balad

    Imprimer

    breaking news.jpegQuatre roquettes Katioucha ont atterri à l'intérieur de la base aérienne de Balad, dans la province de Saladin, selon la cellule de sécurité des médias irakiens.

    L'attaque n'a fait aucune victime car les roquettes ont atterri près du périmètre de la base dans une zone dégagée.

    La base, située à environ 80 kilomètres de Bagdad, abrite des soldats américains, et les États-Unis ont déjà évacué certains de leurs conseillers pour des raisons de sécurité.

    Le 12 janvier 2020, la base aérienne avait déjà été attaquée par huit roquettes Katioucha, blessant quatre membres de l'armée de l'air irakienne, dont deux officiers.

    La base abritait auparavant un certain nombre d'employés et de sous-traitants de la société américaine Sally Potter pour les services de réparation des F-16.

    Si on en croit des informations provenant de sources proches des groupes armés chiites, les missiles auraient été tirés depuis la zone d'Al-Jizani et visaient l'ancien siège de la société Sally Porter, qui est actuellement occupé par Les forces de l'OTAN. Les tirs auraient fait trois blessés, dont un employé sri-lankais et un entrepreneur américain." 

    Lien permanent Catégories : Balad (base aérienne), IRAK 0 commentaire
  • Frontlive-Chrono du dimanche 11 janvier 2020

    Imprimer

    Irak: Bagdad: des inconnus assassinent un important leader du Hashd al-Chaabi (coalition de milices chiites pro-iraniennes)

    Un important chef du Hashd al-Chaabi, la coalition de milices chiites pro-iraniennes, a été tué samedi à Bagdad. Talib Abbas Al-Saadi, commandant de ce qu’on appelle la « Brigade de Karbala » du Hashd al-Chaabi, a été tué à Bagdad. Le directeur des médias du Hashd al-Chaabi, Muhannad al-Aqabi, a confirmé aux médias locaux le meurtre d’al-Saadi,…

    Iran: Pour la deuxième journée, des manifestants scandent des slogans anti-régime

    Des messages sur « Twitter » montrent des dizaines de manifestants rassemblés pour un deuxième jour consécutif, dimanche 11 janvier, scandant des slogans anti-régime, suite à l’approbation par l’armée de la destruction d’un avion de passagers ukrainien. Les médias affiliés à l’État ont rapporté que des manifestations ont éclaté samedi soir après que les Gardiens de la…

    Irak: Au moins sept roquettes s’abattent sur la base de Balad qui abritait des soldats américains

    Sept roquettes se sont abattues dimanche sur une base aérienne irakienne abritant des soldats américains au nord de Bagdad, ont indiqué des sources militaires irakiennes. Un des obus est tombé sur la piste d’atterrissage. Quatre soldats irakiens ont été blessés, selon l’armée irakienne. La quasi-totalité des troupes américaines avaient déjà quitté cette base située à…

    Syrie/Iran : des Iraniens de la force al-Quds ont déserté en Syrie

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme (SOHR) rapporte que plus de 20 membres des forces Quds du Corps des gardiens de la révolution islamique d’Iran ont déserté leur base dans la ville d’Al Mayadin, dans l’est de la Syrie, après avoir été envoyés en mission dans le désert de Badiya. Ces éléments d’al-Quds étaient censés…

  • L’Irak : Des attaques à la roquette ont frappé la « zone verte » au centre de Bagdad et une base aérienne abritant les troupes américaines

    Imprimer

    Lire la suite

  • Irak: En représailles à la mort d’un Américain, l’armée US frappe cinq bases du Hezbollah irakien en Irak et Syrie

    Imprimer

    Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

    Le Pentagone a annoncé que des avions de guerre de l’armée de l’air américaine avaient lancé des raids contre le siège de la milice irakienne du Hezbollah.
    Les forces américaines ont ciblé 5 bases appartenant à la milice irakienne du Hezbollah dans la province irakienne d’al-Anbar et en Syrie.
    Pour sa part, la coalition de milices chiites pro-iraniennes Hashd al-Chaabi a confirmé que « des avions américains avaient effectué des raids sur notre quartier général dans l’ouest d’Anbar ».
    Des avions ont effectué un raid aérien contre le QG du Hezbollah irakien, une faction du Hashd al-Chaabi ( Mobilisation populaire), près de la frontière irako-syrienne, à l’ouest d’Anbar.
    Un chef du Hashd al-Chaabi a confirmé que les 45e et 46e brigades du Hashd avaient été ciblées dans le district d'Al-Qaim, la frontière avec la Syrie dans la province d'Anbar. Selon un premier bilan, il y aurait 25 morts et 50 blessés parmi les membres du Hezbollah. 
    Commandant tué 2019:12:29.jpegParmi les morts, on compte un commandant de la 45e brigade, Abou Ali Hazali (Photo).
    De son côté, l'armée américaine a déclaré l'état d'alerte le plus élevé sur toutes les bases ou sont déployés des soldats américains en Irak.
    En août dernier, des sources ont rapporté que 3 missiles avaient visé des dépôts d'armes envoyées par l'Iran à la coalition de milices chiites Hashd al-Chaabi sur la base de Balad, dans la province de Salahuddin.

     

     

     

     

     

     

    forward_2.gifBreaking news:
    Un journaliste américain a été enlevé à Bagdad, sans doute en représailles à la frappe      américaine

    forward_2.gifBreaking news
    Quatre roquettes visent une base abritant des Américains près de Bagdad.