Autostrade M-20

  • Syrie : 2 membres du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI) tués par Daech

    Imprimer

    Deux membres du Corps des gardiens de la révolution islamique d'Iran (CGRI) ont été tués dans une embuscade tendue par des membres de État islamique  en Syrie.

    Vendredi 4 juin 2021, l'agence de presse semi-officielle Fars a rapporté que « Hassan Abdullahzadeh » et « Mohsen Abbasi » des Gardiens de la révolution Islamique d'Iran avaient été tués dans une embuscade tendue par les membres de l'Etat islamique alors qu'ils se rendaient de Deir Ezzor à Palmyre par l'autostrade M-20.

    L'agence a ajouté que les deux soldats travaillaient comme "conseillers" en Syrie et n'a fourni aucune information sur l'heure de leur mort.
    E3C8WF9XwAYL0iZ (1).jpeg

    Les islamistes ont également attaqué des postes de l'armée arabe syrienne (AAS) à la périphérie de la ville de Sukhnah, dans l'est de la province de Homs.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme basé à Londres, sept membres du personnel de l'AAS, dont un général de brigade, ont été tués au cours de l'attaque. L'Etat islamique a également perdu trois de ses combattants.

    À peu près au même moment, des membres de l'Etat islamique ont attaqué des postes défendus  par les forces pro-gouvernementales à Faydat Abu Muin'a, dans l'ouest de la province de Deir Ezzor. Cinq combattants pro-gouvernementaux et deux jihadistes ont été tués au cours des affrontements à la roquette et autres armes lourdes.

    Ces attaques vont certainement provoquer une violente réaction de la part de l'AAS et des forces aérospatiales russes. Plus tôt cette semaine, plus de 110 frappes aériennes russes et syriennes ont visé des repaires de l'Etat islamique dans la région centrale.

    La tentative du groupe jihadiste d'étendre son influence et d'établir de nouveaux bastions dans le centre de la Syrie a été un échec jusqu'à présent. Néanmoins, la lutte contre le groupe islamiste radical est encore loin d'être terminée.

  • Syrie : L'Etat islamique attaque l'autoroute Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    Tôt, mercredi 24 mars,  l'Etat islamique a attaqué l'autoroute stratégique M20 qui relie Homs dans le centre de la Syrie à Deir Ezzor dans la région orientale. 

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les jihadistes ont attaqué plusieurs positions de l'armée arabe syrienne (AAS) et de ses alliés près de la ville de Shulah, l'une des plus grandes agglomérations sur la  M20.

    Quatre combattants pro-gouvernementaux auraient été tués dans l'attaque de l'Etat islamique. Des avions de combat des forces aérospatiales russes sont rapidement intervenus, forçant les terroristes à se retirer.

    «La nouvelle stratégie, que l'Etat islamique a adoptée récemment, est basée sur des attaques sporadiques par petits groupes de deux ou trois membres. Certaines attaques sont menées par un seul combattant de l'Etat islamique,» explique l'OSDH. 

    Selon des sources de l'opposition, la M20 aurait été bloqué par ces attaques. Cependant, ces affirmations semblent fausses.

    Le mois dernier, l'AAS et ses alliés ont mené une opération à grande échelle pour sécuriser l'autoroute M20 suite à plusieurs attaques de l'Etat islamique. Les attaques du groupe islamiste ont coûté la vie à des dizaines de militaires et de civils.

    Les cellules de l'Etat islamique ont repris leurs opérations le long de la M20 au début de la semaine. Il y a deux jours, les terroristes ont attaqué une unité de l'armée près de la ville de Sukhnah.

    L'AAS et ses alliés sont en mesure de sécuriser le trafic sur la M20. Néanmoins, les attaques «hit-and-run» de l'Etat islamique sur l'autoroute ne s'arrêteront probablement pas de sitôt.

  • Syrie : L'armée syrienne poursuit ses opérations de ratissage dans l'est de la province de Hama

    Imprimer

    Des unités de l'Armée arabe syrienne (AAS) ratissent toujours la partie orientale de la province de Hama, où les cellules de l'Etat islamique ont mené plusieurs attaques récemment.

    Le 13 mars, la chaîne de télévision arabe de RT a partagé des images montrant des troupes de l'armée ratissant la région. Les troupes s'emploient actuellement à retirer les mines et autres engins explosifs qui ont été récemment posés par les jihadistes de l'Etat islamique.

    L'opération de ratissage, qui n'a pas été officiellement annoncée, a été lancée au début du mois de mars. Les unités de l'armée tentent de sécuriser l'autoroute M-20 au niveau d'Ithriyah, qui relie Hama à Alep et Raqqa. L'armée a déployé des renforts,  il y a quelques jours, le long de l'autoroute.

    Les cellules de l'Etat islamique ont intensifié leurs opérations dans la partie orientale de la province de Hama et dans d'autres parties du triangle Hama-Alep-Raqqa au cours des derniers mois.

    L'opération en cours de l'armée dans l'est de la province de Hama est soutenue par les forces aérospatiales russes . Des avions de combat russes ont effectué des centaines de frappes aériennes contre les positions de l'Etat islamique au début de la semaine. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), plus de 40 terroristes auraient été tués.

    Les récentes opérations dans le centre de la Syrie ont infligé de lourdes pertes aux cellules de l'Etat islamique. Néanmoins, les terroristes continuent d’opérer depuis leur principal bastion, le désert de Homs. Tôt ou tard, l'AAS et ses alliés devront s'enfoncer profondément dans cette difficile région désertique.

  • Syrie : L'armée syrienne déploie des troupes dans l'est de la province de Hama pour protéger la route principale des attaques de Daech

    Imprimer

    L'Armée arabe syrienne (AAS) a déployé des renforts le long de l'autoroute clé M-20 dans l'est de la province de Hama, ont rapporté des sources pro-gouvernementales le 12 mars.

    L'autoroute, qui traverse la ville d'Ithriyah, relie Hama dans le centre de la Syrie à Raqqa dans le nord-est et Alep dans la région nord. Pendant la guerre, l'autoroute était devenue l'une des principales routes de circiuuation en Syrie.

    Selon des sources pro-gouvernementales, les renforts de l'AAS aideront à sécuriser et à protéger la route vitale d'Ithriyah contre les cellules de l'Etat islamique.

    Les cellules de l'Etat islamique ont récemment intensifié leurs attaques dans le triangle Hama-Alep-Raqqa, en particulier dans l'est de la province de Hama. Plus tôt cette semaine, les jihadistes ont pris pour cible un char de combat de l'AAS près de la ville de Salamiyah dans la région.

    Outre la sécurisation de l'autoroute Ithriyah, les renforts nouvellement déployés vont également participer aux opérations de ratissage en cours dans l'est de la province de Hama.

    Les forces aérospatiales russes soutiennent les opérations en cours contre l'Etat islamique dans le triangle Hama-Alep-Raqqa et dans d'autres parties du centre de la Syrie. Au cours des derniers jours, des avions de combat russes ont effectué plus de 200 frappes aériennes sur la région, éliminant plus de 40 terroristes.

    Eq1svGzW4AEVb8Y.jpeg

  • Syrie : L'armée syrienne affirme avoir complètement sécurisé l'autoroute M-20, Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    L'Armée arabe syrienne (AAS) et ses alliés ont conclu une opération de ratissage à grande échelle le long de l'autoroute Homs-Deir Ezzor, l'autoroute M-20.

    Le 3 février, un officier de l'AAS a déclaré à l'agence de presse arabe syrienne que l'autoroute stratégique avait été complètement sécurisée. L'autoroute est à nouveau ouverte à la circulation.

    "Les unités de l'AAS ont travaillé sur deux axes parallèles, poursuivant et éliminant les restes de terroristes de l'Etat islamique dans le désert syrien, tout en sécurisant et en protégeant l'autoroute internationale Deir Ezzor-Palmyre-Homs-Damas", a déclaré l'officier de l'AAS à l'agence SANA.

    Afin de sécuriser la M20, l'armée a établi un réseau de postes le long de l'autoroute. Des troupes lourdement armées y ont été déployées.

    145702009_5031951190211825_3714374475532015230_o.jpg

    Le mois dernier, l'AAS et ses alliés ont lancé une opération de sécurisation de l'autoroute M-20 à la suite d'une série d'attaques de l'Etat islamique. Le  30 décembre , 25 civils et soldats syriens avaient été tués lorsque les jihadistes ont tendu une embuscade à un bus près de Kobajjep sur la M-20. Le 24 janvier , une attaque similaire du groupe terroriste a fait trois morts près de Shulah.

    Au cours de l'opération, qui a été soutenue par les forces aérospatiales russes, au moins trois groupes de combattants de l'Etat islamique ont été éliminés par l'AAS et ses alliés.

    La tactique utilisée pour sécuriser la M-20 sera probablement suivie dans d'autres parties du centre de la Syrie. La prochaine opération pourrait avoir lieu dans le triangle Hama-Alep-Raqqa, où les cellules de l'Etat islamique sont de plus en plus actives.

  • Syrie : L'Etat islamique tend une embuscade à un bus transportant des soldats syriens au sud de Raqqa

    Imprimer

    L'Etat islamique a revendiqué le 30 janvier avoir tendu une embuscade à un bus transportant des soldats de l'armée arabe syrienne (AAS) dans le sud de la province de Raqqa.

    L'agence de presse du groupe jihadiste, Amaq, a déclaré que le bus avait été frappé par un engin explosif improvisé alors qu'il passait près de la ville de Mazra'at Kabsh. L'agence a publié une courte vidéo de l'embuscade.

    Amaq a affirmé que sept soldats avaient été tués et que de nombreux autres avaient été blessés au cours de l'embuscade. Cependant, aucune perte n'a été signalée par des sources pro-gouvernementales ou de l'opposition.

    L'Etat islamique tente depuis un certain temps de s'implanter dans le sud de Raqqa. Leur nouvelle attaque provoquera probablement une violente réaction de la part de l'AAS et de ses alliés.

    Au cours du mois dernier, des terroristes de l'Etat islamique ont tué ou blessé des dizaines de soldats syriens dans des embuscades similaires sur l'autoroute M-20, Homs-Deir Ezzor. L'armée a finalement lancé une opération militaire à grande échelle pour sécuriser l'autoroute. Trois groupes de l'Etat islamique ont été éliminés .

    Une fois le M20 complètement sécurisé, les forces gouvernementales syriennes devraient lancer une opération similaire dans le sud de la province de Raqqa. Les forces aérospatiales russes, qui ont soutenu l'opération pour sécuriser la M20, devraient appuyer l'opération de l'AAS dans le sud de Raqqa.

  • Syrie : Un nouveau groupe de l'Etat islamique décimé près de l'autoroute M-20, Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    Jeudi 28 janvier, l'armée arabe syrienne et les factions pro-gouvernementales ont éliminé un nouveau groupe de l'Etat islamique près de l'autoroute M-20, Homs-Deir Ezzor.

    Selon l'Agence de presse arabe syrienne (SANA), le groupe jihadiste avait participé à plusieurs attaques récentes contre des militaires et des civils voyageant sur l'autoroute M20. Les trois membres de la cellule ont tous été tués.

    «Les opérations ont également abouti à la destruction d'un véhicule 4 × 4 armé d'une mitrailleuse lourde et à la découverte d'une des caches des terroristes», a déclaré le journaliste de la SANA dans la région centrale.

    Des sources pro-gouvernementales ont publié des photos de la cache de la cellule terroriste où des fournitures médicales et d'autres équipements étaient stockés.

    Il s'agit du troisième groupe de combat de l'Etat islamique à être éliminé par les forces gouvernementales syriennes près de l'autoroute M20 cette semaine. Les 26 et 27 janvier, les troupes syriennes avaient éliminé deux autres cellules de l'Etat islamique. Au total, 8 terroristes avaient été tués.

    Plus tôt ce mois-ci, les forces gouvernementales ont lancé une opération à grande échelle pour sécuriser l'autoroute Homs-Deir Ezzor avec le soutien direct des forces aérospatiales russes.

    L'autoroute stratégique, qui relie le centre de la Syrie à la région orientale, est à nouveau ouverte et sécurisée. Néanmoins, la menace de k'Etat islamique est toujours présente.

    143092009_3502045553238122_2127622163626014724_n.jpg