Autostrade M-20

  • Syrie : L'armée syrienne affirme avoir complètement sécurisé l'autoroute M-20, Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    L'Armée arabe syrienne (AAS) et ses alliés ont conclu une opération de ratissage à grande échelle le long de l'autoroute Homs-Deir Ezzor, l'autoroute M-20.

    Le 3 février, un officier de l'AAS a déclaré à l'agence de presse arabe syrienne que l'autoroute stratégique avait été complètement sécurisée. L'autoroute est à nouveau ouverte à la circulation.

    "Les unités de l'AAS ont travaillé sur deux axes parallèles, poursuivant et éliminant les restes de terroristes de l'Etat islamique dans le désert syrien, tout en sécurisant et en protégeant l'autoroute internationale Deir Ezzor-Palmyre-Homs-Damas", a déclaré l'officier de l'AAS à l'agence SANA.

    Afin de sécuriser la M20, l'armée a établi un réseau de postes le long de l'autoroute. Des troupes lourdement armées y ont été déployées.

    145702009_5031951190211825_3714374475532015230_o.jpg

    Le mois dernier, l'AAS et ses alliés ont lancé une opération de sécurisation de l'autoroute M-20 à la suite d'une série d'attaques de l'Etat islamique. Le  30 décembre , 25 civils et soldats syriens avaient été tués lorsque les jihadistes ont tendu une embuscade à un bus près de Kobajjep sur la M-20. Le 24 janvier , une attaque similaire du groupe terroriste a fait trois morts près de Shulah.

    Au cours de l'opération, qui a été soutenue par les forces aérospatiales russes, au moins trois groupes de combattants de l'Etat islamique ont été éliminés par l'AAS et ses alliés.

    La tactique utilisée pour sécuriser la M-20 sera probablement suivie dans d'autres parties du centre de la Syrie. La prochaine opération pourrait avoir lieu dans le triangle Hama-Alep-Raqqa, où les cellules de l'Etat islamique sont de plus en plus actives.

  • Syrie : L'Etat islamique tend une embuscade à un bus transportant des soldats syriens au sud de Raqqa

    Imprimer

    L'Etat islamique a revendiqué le 30 janvier avoir tendu une embuscade à un bus transportant des soldats de l'armée arabe syrienne (AAS) dans le sud de la province de Raqqa.

    L'agence de presse du groupe jihadiste, Amaq, a déclaré que le bus avait été frappé par un engin explosif improvisé alors qu'il passait près de la ville de Mazra'at Kabsh. L'agence a publié une courte vidéo de l'embuscade.

    Amaq a affirmé que sept soldats avaient été tués et que de nombreux autres avaient été blessés au cours de l'embuscade. Cependant, aucune perte n'a été signalée par des sources pro-gouvernementales ou de l'opposition.

    L'Etat islamique tente depuis un certain temps de s'implanter dans le sud de Raqqa. Leur nouvelle attaque provoquera probablement une violente réaction de la part de l'AAS et de ses alliés.

    Au cours du mois dernier, des terroristes de l'Etat islamique ont tué ou blessé des dizaines de soldats syriens dans des embuscades similaires sur l'autoroute M-20, Homs-Deir Ezzor. L'armée a finalement lancé une opération militaire à grande échelle pour sécuriser l'autoroute. Trois groupes de l'Etat islamique ont été éliminés .

    Une fois le M20 complètement sécurisé, les forces gouvernementales syriennes devraient lancer une opération similaire dans le sud de la province de Raqqa. Les forces aérospatiales russes, qui ont soutenu l'opération pour sécuriser la M20, devraient appuyer l'opération de l'AAS dans le sud de Raqqa.

  • Syrie : Un nouveau groupe de l'Etat islamique décimé près de l'autoroute M-20, Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    Jeudi 28 janvier, l'armée arabe syrienne et les factions pro-gouvernementales ont éliminé un nouveau groupe de l'Etat islamique près de l'autoroute M-20, Homs-Deir Ezzor.

    Selon l'Agence de presse arabe syrienne (SANA), le groupe jihadiste avait participé à plusieurs attaques récentes contre des militaires et des civils voyageant sur l'autoroute M20. Les trois membres de la cellule ont tous été tués.

    «Les opérations ont également abouti à la destruction d'un véhicule 4 × 4 armé d'une mitrailleuse lourde et à la découverte d'une des caches des terroristes», a déclaré le journaliste de la SANA dans la région centrale.

    Des sources pro-gouvernementales ont publié des photos de la cache de la cellule terroriste où des fournitures médicales et d'autres équipements étaient stockés.

    Il s'agit du troisième groupe de combat de l'Etat islamique à être éliminé par les forces gouvernementales syriennes près de l'autoroute M20 cette semaine. Les 26 et 27 janvier, les troupes syriennes avaient éliminé deux autres cellules de l'Etat islamique. Au total, 8 terroristes avaient été tués.

    Plus tôt ce mois-ci, les forces gouvernementales ont lancé une opération à grande échelle pour sécuriser l'autoroute Homs-Deir Ezzor avec le soutien direct des forces aérospatiales russes.

    L'autoroute stratégique, qui relie le centre de la Syrie à la région orientale, est à nouveau ouverte et sécurisée. Néanmoins, la menace de k'Etat islamique est toujours présente.

    143092009_3502045553238122_2127622163626014724_n.jpg

  • Syrie : L'armée arabe syrienne mène une opération sécuritaire pour dégager l'autoroute Homs-Deir ezZor

    Imprimer

    Au moins 5 jihadistes de l'Etat islamique ont été tués, mardi 26 janvier  lors d'affrontements avec les forces gouvernementales sur l'autoroute Homs-Deir Ezzor (M-20) dans le centre de la Syrie.

    Le mercredi 27 janvier, un autre groupe de combattants de Daech a été éliminé par  l'armée arabe syrienne (AAS) près de l'autoroute M20.

    La cellule était responsable de plusieurs attaques récentes contre des membres de l'armée et des civils voyageant entre les villes de Kobajjep et Choulah.

    Selon la source, huit membres de l'Etat islamique ont été tués dans une embuscade tendue par les troupes de l'AAS. Deux pick-ups (photo) armés de mitrailleuses lourdes ont également été détruits.

    Ces derniers mois, le groupe terroriste a considérablement accru ses activités dans le désert central. Cette situation a déclenché une série d'opérations sécuritaires de la part de l'armée syrienne et de ses alliés dans la région. Les forces aérospatiales russes ont également utilisé leurs avions de combat et leurs hélicoptères de pour soutenir ces opérations.

    L'autoroute M20 est maintenant à nouveau sécurisée, selon l'AAS. 

    L

  • Syrie : Des hélicoptères russes déployés en protection des convois se déplaçant sur l'autoroute Homs-Deir ezZor 

    Imprimer

    Des hélicoptères d'attaque russes Mi-35/24 ont été déployés dans le centre de la Syrie pour protéger les convois se déplaçant sur l'autoroute Homs-Deir Ezzor face à l'augmentation des attaques de l'Etat islamique dans ce pays.

  • Syrie : Les Forces de Défense Nationale (FDN) lancent une opération pour chasser l'Etat islamique de l'ouest de la province de Deir ezZor

    Imprimer

    Vendredi 22 janvier, les Forces de Défense Nationale syriennes (FDN), une force paramilitaire pro-gouvernementale, ont lancé une opération de ratissage dans la partie occidentale de la province de Deir Ezzor.
     
    Les unités des FDN ont lancé une chasse aux combattants de l'Etat islamique près de la zone de Faydat Ibn Mun'a, à l'ouest de la ville de Mayadin.
     
    «34 véhicules militaires participent à la campagne de ratissage», a déclaré l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) dans un rapport. «Ils [les véhicules] ont été vus se dirigeant de la ville de Mayadin vers le désert.»
     
    Selon l'OSDH, les unités des FDN ont reçu un appui aérien des forces aérospatiales russes. Au cours des dernières 24 heures, plus de 25 frappes aériennes russes ont pilonné les positions des jihadistes dans la région centrale. Des avions de combat syriens ont également effectué des frappes aériennes sur le groupe terroriste.
     
    La semaine dernière, les FDN, la 5ème division de l' armée arabe syrienne et la brigade al-Qods ont lancé une opération similaire pour sécuriser l'autoroute M-20 Homs-Deir Ezzor. L'opération est toujours en cours.
     
    Les cellules de l'Etat islamique lancent régulièrement des attaques contre les troupes gouvernementales et les civils dans l'est de Homs et l'ouest de Deir Ezzor depuis le désert de Homs. Le vaste désert se situe entre ces deux régions.
     
    Il y a peu de chance que l'opération de ratissage menée par les FDN réussissent à éliminer durablement la présence des jihadistes dans la région.

  • Syrie : L'Etat islamique attaque les troupes syriennes dans le sud de la province de Raqqa

    Imprimer

    Jeudi 21 janvier, l'Etat islamique a mené une nouvelle attaque contre les troupes gouvernementales syriennes dans le sud de la province de Raqqa.
     
    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), les jihadistes ont tiré et tué deux militaires de l'armée arabe syrienne dans la banlieue de Resafa, l'une des plus grandes villes gouvernementales du sud de la province de Raqqa.
     
    L'attaque a eu lieu à la suite d'une série de frappes aériennes russes, qui visaient des positions des jihadistes au sud de Raqqa.
     
    «Des avions de combat russes ont exécuté plus de 20 frappes aériennes sur des sites du désert syrien au cours des dernières 24 heures», a déclaré l'OSDH.
     
    L'année dernière, l'Etat islamique a commencé à mener des attaques dans le sud de Raqqa après avoir solidifié sa présence dans le désert de Homs, au centre de la Syrie.
     
    Les forces gouvernementales syriennes mènent quotidiennement des opérations contre les combattants de l'Etat islamique dans la région centrale. Actuellement, une opération de ratissage à grande échelle est en cours pour sécuriser l'autoroute Homs-Deir Ezzor, la M20.
     
    En dépt des bombardements et des opérations de ratissage des forces de sécurité syriennes, l'Etat islamique n'hésite plus à lancer des attaques à plus grande échelle  et plus audacieuses.