Attentats à Mogadiscio

  • Somalie : Sept morts dans un attentat-suicide dans un centre de formation militaire

    Imprimer

    Une source sécuritaire somalienne a affirmé, dimanche 25 septembre 2022, qu'au moins sept personnes avaient été tuées et neuf autres blessées dans un attentat-suicide à l'entrée d'un centre de formation militaire à l'ouest de la capitale, Mogadiscio, et revendiqué par le mouvement islamique "Al-Shabab".

    Le kamikaze qui portait une ceinture explosive s'est fait exploser lors d'un rassemblement de nouvelles recrues à l'entrée du centre de formation militaire".

    Le mouvement islamique "Al-Shabab" a revendiqué l'attentat contre le centre de formation, selon le site "Somali Mimo" qui lui est affilié.

    Le site Internet islamiste cite le porte-parole des opérations, Abdulaziz Abu Musab, qui a déclaré qu'une opération avait visé le centre de formation militaire au moment de l'inscription des nouvelles recrues, ce qui a fait des victimes parmi elles, sans mentionner leur nombre.

    Depuis des années, la Somalie mène une guerre contre le mouvement islamique "Al-Shabab", fondé au début de 2004. Il s'agit d'un mouvement armé, idéologiquement affilié à Al-Qaïda, et il a mené de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

  • Somalie : Explosion à Mogadiscio

    Imprimer

    BREAKING: Rapports d'une explosion à proximité de la jonction Km4 à Mogadiscio, une route clé et très fréquentée menant à l'aéroport de la ville. 

    Des témoins à Mogadiscio rapportent avoir entendu une deuxième et une troisième explosion dans la zone du Km4 suivie de tirs nourris. Il semble que deux des puissantes explosions aient été provoquées par deux véhicules piégés kamikazes (SVBIED). Des témoins affirment que des hommes armés du groupe islamique Al-Shabaab attaquent l'hôtel Hayat. Ils auraient réussi à pénétrer à l'intérieur de l'hôtel et tirent sur les personnes à l'intérieur. La police a bloqué le carrefour KM4 tandis que des unités anti-terroristes lourdement armées étaient déployées sur les lieux.

    L'hôtel Hayat est l'endroit où vivent les députés du Sud-Ouest. Vidéo.

    Le bilan s'élève à 21 morts et 117 blessés, dont 15 grièvement. Le propriétaire Abdirahman Hassan Iman et d'autres hommes d'affaires font partie des personnes décédées. On a également appris que Muhiyadin Warbac Shadoor, le chef du renseignement de Mogadiscio fait partie des blessés. Un responsable de la police identifié par les médias comme Mahad Korow fait également partie des victimes alors que la fusillade se poursuit à l'intérieur de l'hôtel.
    FahRzTEUUAAZ_QR.jpeg

    A noter que deux autres grands hôtels Sahafi et Afrik sont situés à proximité de l'hôtel Hayat.
    FaieIHOX0AAVz1I.jpeg

    Les combats ont duré plus de 35 heures
    Après plus de 35 heures de combat à l'intérieur de l'hôtel Hayat, les forces de sécurité sont venues à bout du commando al-Shabab. Les démineurs fouillent à présent les décombres pour désamorcer tout engin non explosé. Les forces de sécurité n'ont retrouvé que trois corps de jihadistes à l'intérieur des décombres de l'hôtel.

    Le groupe islamique al-Shabab revendique la responsabilité de l'attaque
    Le groupe islamique al-Shabaab a revendiqué la responsabilité de l'attaque en cours, affirmant que trois kamikazes ont participé à l'assaut de l'hôtel.

  • Somalie : 5 blessés dans un attentat-suicide à Mogadiscio

    Imprimer

    Cinq Somaliens, dont deux militaires, ont été blessés, mercredi 11 mai 2022, dans un attentat-suicide visant un poste de contrôle de sécurité sur la route de l'aéroport international de Mogadiscio, rapporte une source sécuritaire.

    D'après la même source qui a requis l'anonymat, un kamikaze portant une ceinture explosive s'est fait exploser près d'un poste de contrôle de sécurité dans la rue menant à l'aéroport international de Mogadiscio.

    Les premiers résultats de l'explosion indiquent que cinq personnes, dont deux soldats, ont été blessées.

    L'attentat a coïncidé avec des mesures de sécurité strictes prises dans la capitale afin d'assurer la sécurité des candidats présentant leurs programmes électoraux devant le Parlement (à l'Assemblée du peuple et au Sénat) dans une tente à l'intérieur de l'aéroport international de Mogadiscio.

    Le mouvement islamique al_Shabaab affirme avoir pris pour cible plusieurs hauts responsables du gouvernement qui se rendaient à Afisyoni où siège le Parlement pour la présentation des programmes électoraux.

  • Somalie : Deux attentats à la bombe font 5 morts et 16 blessés dans la capitale Mogadiscio

    Imprimer

    Cinq personnes ont été tuées, mercredi 16 février 2022, à la suite de deux attentats à la bombe perpétrés dans la capitale somalienne, Mogadiscio.

    Le porte-parole de la police somalienne, le colonel Abdelfattah Adam, a déclaré que " deux attentats à la bombe ont visé un poste de police dans le district de Kahda et la base militaire de Dar es Salaam, dans la capitale, Mogadiscio".  Des postes de police ont également été attaqués à Hilwaa, Daynile, dans la banlieue de Mogadiscio.

    FLq8_weXIAEjuTD.jpeg

    Le porte-parole de la police a expliqué que "les deux explosions (de Kahda et Dar es Salaam) ont été suivies d'affrontements entre les forces de police et des hommes armés, ce qui a entraîné des pertes humaines", sans plus de détails. Selon des témoins, les assaillants ont débuté leur attaque par l'explosion d'une voiture piégée, puis ils ont brièvement envahi le poste de police de Kahda, saisi 2 camionnettes équipées de mitrailleuses, d'armes et de munitions. Vidéo.

    Les attaques ont coûté la vie à cinq personnes, dont 2 enfants. 16 autres ont été blessées

    On a appris que quatre journalistes qui tentaient de couvrir l'attaque contre le poste police de Kahda ont été arrêtés, les yeux bandés, les mains liées derrière le dos, puis allongés par terre sous un soleil brûlant après avoir été maltraités par la police turque de Haram'ad. Aux dernières nouvelles, les policiers qui ont battu les quatre journalistes dans le district de Kahda ont été arrêtés et font l'objet d'une enquête disciplinaire.
    FLt1khsXIAAumYf.jpeg

    Jusqu’à 6 :40 GMT, aucune partie n'a revendiqué la responsabilité des deux attentats, mais le mouvement islamique armé "Al-Shabab", qui a souvent recours à de telles pratiques, est régulièrement pointé du doigt.

    La Somalie mène depuis des années une guerre contre le mouvement islamique "Al-Shabab", fondé au début de l'année 2004 et idéologiquement affilié à Al-Qaida, qui a mené nombre d'opérations terroristes ayant coûté la vie à des centaines de personnes.

  • Somalie : Un kamikaze s'est fait exploser dans une rue bondée de Mogadiscio, faisant au moins six morts et des blessés

    Imprimer

    Un kamikaze s'est fait exploser, jeudi 10 février 2022, dans une rue bondée de la capitale somalienne, Mogadiscio, tuant au moins six personnes et en blessant treize autres, a annoncé la police.

    Le porte-parole de la police, le colonel Abdel-Fattah Adam, a déclaré à la radio officielle "Mogadiscio" qu'un kamikaze portant une ceinture explosive s'était fait exploser au carrefour "Eil Gapta", encombré de voitures et de piétons, dans le centre de la capitale ; Cela a fait des victimes civiles.

    L'attaque a eu lieu quelques instants après qu'un convoi transportant des délégués des régions du nord ait traversé la zone pour les élections législatives qui se tiennent à Mogadiscio, selon une source sécuritaire.

    La source a indiqué que l'explosion a tué au moins six personnes et en a blessé  13 autres à des degrés divers, selon un premier bilan.

    Al-Shabab revendique souvent de telles attaques.

    La Somalie mène une guerre depuis des années contre le mouvement "Al-Shabab", qui a été fondé au début de 2004. Le mouvement Al-Shabab est idéologiquement affilié à Al-Qaïda. Il mène de fréquentes opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts .

    Mercredi 9 février, trois personnes avaient également été tuées et dix autres blessées, par l'explosion d'une mine au centre de la ville de Bossaso, le centre commercial de l'Etat du Puntland dans le centre de la Somalie. Aucune partie n'a revendiqué cette attaque.

    La Somalie se remet lentement des répercussions d'une guerre civile qui a éclaté à la suite de l'effondrement du gouvernement central en 1991.

     

     

  • Somalie : Rapports d'une seconde explosion à Mogadiscio (BREAKING NEWS)

    Imprimer

    Selon nos premières informations, une voiture piégée aurait explosé dans la zone de Dabakayo-Madow dans le district de Dharkenly à Mogadiscio mardi soir, blessant 1 personne. 

    Plus d'information dès qu'elles seront disponibles.

  • Somalie : Un kamikaze s'est fait exploser près d'un centre d'entraînement de l'armée près de Mogadiscio

    Imprimer

    Selon nos informations, un kamikaze s'est fait exploser mardi 18 janvier 2022 dans un café situé près d'un camp d'entraînement de l'armée somalienne, à l'ouest de la capitale Mogadiscio, tuant au moins quatre personnes et en blessant dix autres.

    La radio d'État de Mogadiscio, citant des sources de sécurité, a déclaré qu'"un kamikaze portant une ceinture explosive s'était fait exploser dans un café populaire fréquenté par des soldats gouvernementaux près du centre d'entraînement militaire du "général Tughabden" dans le quartier de Wadjer, à l'ouest de la capitale, Mogadiscio. "

    La radio a ajouté que le bilan initial indique qu'au moins 4 personnes ont été tuées et 10 soldats gouvernementaux blessés.

    Depuis des années, la Somalie mène une guerre contre Al-Shabab, un mouvement armé fondé au début de 2004, idéologiquement affilié à Al-Qaïda. Al-Shabab a mené de nombreuses opérations terroristes qui ont fait des centaines de morts.

    Al-Shabab vise à prendre le contrôle de la Somalie et imposer son interprétation stricte de la loi islamique.