Asyoud Habib

  • Iran: Capture en Turquie de l'ancien chef du Mouvement pour la Libération d'Ahwaz par les services de renseignement iraniens

    Imprimer

    Le chef du Comité de sécurité nationale au Parlement iranien, Mojtaba Dhu al-Nuri, a confirmé aujourd'hui, dimanche, que les services de sécurité et de renseignement iraniens avaient enlevé Habib Asyoud (photo ci-dessus), l'ancien chef du "Mouvement arabe de lutte pour la libération d'Ahwaz".

    Dhu al-Nuri a déclaré que "l'arrestation du chef d'un groupe ahwazi et son transfert à Téhéran sont un grand succès pour les services de renseignement et de sécurité de notre pays.

    L'accusé recevra sa punition lors d'un procès après avoir recueilli les informations nécessaires de sa part dans l'enquête et l'achèvement de l'affaire", a-t-il ajouté.

    Dans le même contexte, le député iranien Mojtaba Youssefi a confirmé que des membres des gardiens de la révolution et du ministère iranien du renseignement avaient transféré Habib Asyud à Téhéran.

    Implication du Qatar
    Hoda Hawashmi, l'épouse de Habib Asyoud, a affirmé dans une interview accordée à Al-Arabiya que le Qatar «s'était entendu pour l'attirer en Turquie» pour le compte des services de renseignement iraniens.

    Habib Asyoud a la nationalité suédoise - le ministère des AE sudéois suit l'affaire attentivement
    La télévision suédoise a déclaré que le ministère suédois des Affaires étrangères est au courant de ce qui a été confirmé par des proches d'Habib Asyud au sujet de son enlèvement en Turquie et de son extradition vers l'Iran.

    L'homme de 47 ans qui détient la citoyenneté suédoise risque la peine de mort pour ses activités en faveur de l'indépendance d'Ahvaz.