Asir

  • Yémen : Les rebelles chiites Houthis revendiquent une attaque contre une compagnie pétrolière saoudienne

    Imprimer

    Les rebelles chiites Houthis du Yémen affirment avoir frappé des bases militaires et des installations pétrolières situées dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite dans la nuit du 12 au 13 juillet. Le commandement de la coalition sunnite a affirmé plus tôt que l'attaque avait été déjouée.
    "Nos missiles balistiques et nos drones ont détruit plusieurs bases militaires et installations de la coalition dans les provinces de Jizan, Asir et Najran. Des dizaines de soldats ont été tués et blessés. Une gigantesque installation pétrolière a également été détruite à Jizan", a déclaré un porte-parole des Houthis, Yahya Sari.
    Selon lui, l'attaque de cibles dans le sud du royaume fait partie d'une opération de grande envergure menée par «l'armée yéménite». Il a promis de fournir des détails sur l'opération ultérieurement.
    L'Arabie saoudite avait précédemment rapporté qu'un système de défense aérienne avait intercepté quatre missiles balistiques et un certain nombre de véhicules aériens sans pilote lancés par des Houthis à travers le royaume depuis la capitale du Yémen, Sanaa.
    "La milice terroriste a délibérément mis le cap sur l'escalade du conflit. Elle cible les civils et les infrastructures civiles à l'aide de missiles et d'UAV", a déclaré le porte-parole de la coalition, le colonel Turki al-Malki.