Ashab Ahl al-Kahf (milice chiite)

  • Irak : Explosion à la frontière irako-koweitienne près d'un convoi de matériel militaire pour l'armée américaine

    Imprimer

    Dans la nuit du 10 au 11 août, la chaîne de télévision Al-Arabiya a rapporté qu'une explosion s'était produite près d'un convoi militaire américain sur le territoire d'une base située à la frontière irako-koweitienne.
    Peu de temps après, le site Internet du journal koweïtien Al-Raiyi, citant une source militaire irakienne, a signalé qu'un engin explosif avait explosé près d'un convoi avec du matériel militaire pour l'armée américaine.
    Aucune victime n'a été signalée. On ignore l'étendue des dommages.
    Le commandement des opérations conjointes américain a nié que les forces américaines aient été attaquées au point de passage de Jirishan.
    La milice Ashab Ahl Al-Kahf soutenue par l'Iran et affiliée à la coalition de milices chiites irakiennes Hashd al-Chaabi, a confirmé que trois de ses membres s'étaient infiltrés dans la base et y avaient placé un engin explosif, ce qui a entraîné la destruction d'un certain nombre de véhicules sur la base.

  • Irak : Des miliciens chiites pro-iraniens utilisent désormais des manpads contre les drones américains

    Imprimer

    L'organisation chiite pro-iranienne Ashab ahl al-Kahf (AK) a annoncé le 24 juillet dernier que ses combattants avaient abattu un drone de l'armée américaine au-dessus de la province de Salaheddine, dans le nord de l'Irak.
    "Nous confirmons avoir abattu un drone de l'armée américaine qui avait décollé d'une des bases militaires de la région pour effectuer une sortie de reconnaissance et d'espionnage en Irak, et plus précisément dans l'espace aérien de Salaheddine", annonce une déclaration du groupe.
    AK a déclaré que le drone avait été abattu avec une "nouvelle arme". Le groupe promet que le drone ne serait pas le dernier à être abattu par ses combattants.
    Le groupe a partagé deux photos de l'incident. Une des photos montre le lancement de ce qui semble être un missile anti-aérien, probablement un système de défense aérienne portatif (Manpad). L'autre montre le site présumé où le drone s'est écrasé.
    Le mois dernier, des combattants d'Ashab Ahl al-Kahf (AK) avaient déjà abattu un drone de l'armée américaine au-dessus de la province occidentale d'al-Anbar. Un deuxième drone avait ciblé et tué deux fermiers locaux qui tentaient de récupérer l'épave du drone abattu.
    L'AK, qui est apparu en août 2019, a intensifié ses attaques contre les forces américaines en Irak. Le groupe et de nombreuses autres factions pro-iraniennes ont juré de pousser les troupes américaines hors du pays après l'assassinat du commandant adjoint des unités de mobilisation populaire Abu Mahdi al-Muhandis et du commandant des forces iraniennes al-Qods, le major général Qassim Soleimani, au début de l'année.