Arzumanyan Mikael (nouveau MoD)

  • Nagorny-Karabakh : Poursuite des combats entre Arméniens et Azerbaïdjanais

    Imprimer

    Le cessez-le-feu parrainé par les États-Unis dans le Haut-Karabakh n'a pas tenu. L'Arménie et l'Azerbaïdjan continuent de s'affronter et de pulbier des déclarations victorieuses.

    Le 27 octobre, des sources azerbaïdjanaises ont diffusé une vidéo censée montrer la mort du ministre de la défense du Haut Karabakh, le général de corps d'armée Jalal Harutyunyan, lors de l'attaque d'un drone dans la région du Haut-Karabakh.

    Les dirigeants du Karabakh ont démenti la mort du général Harutyunyan mais ont tout de même nommé Mikael Arzumanyan nouveau ministre de la défense de la république autoproclamée. Alors que des sources arméniennes affirment que M. Harutyunyan retournera bientôt à son poste, cette décision laisse peser un doute sur le sort du général Harutyunyan .

    Mardi 27 octobre au soir, le ministère arménien de la défense a publié une carte montrant sa version de la situation dans la région contestée. Il confirme par cette carte que les forces arméniennes ont perdu presque tout le sud du Haut-Karabakh et que les forces azerbaïdjanaises sont proches du corridor de Lachin, une voie d'approvisionnement vitale de l'Arménie vers le Haut-Karabakh. Il est intéressant de noter que les Arméniens continuent de prétendre que la ville de Hadrut est entre leurs mains. Selon eux, de petites "unités ennemies" atteignent la ville, prennent des photos puis repartent.

    La télévision Al-Hadath a également diffusé une vidéo montrant des combattants syriens pro-turcs, capturés par les soldats arméniens, ce qui confirme de manière indubitable la présence de membres de groupes de rebelles syriens pro-turcs dans la zone de conflit. Maintenant, il y a non seulement des preuves visuelles confirmant la présence de membres de groupes de militants soutenus par la Turquie dans la zone de conflit, mais aussi des militants syriens capturés par les forces arméniennes sur place.

    Malgré les affirmations de l'Azerbaïdjan selon lesquelles il soutient le cessez-le-feu, ses forces continuent leur avancée dans la région. Leur principal objectif est le corridor de Latchin. En fait, elles ont déjà bombardé la route de ravitaillement avec des lance-roquettes et de l'artillerie à partir de leurs positions situées entre 12 et 14 km du corridor. Les forces arméniennes tentent de repousser les troupes azerbaïdjanaises, mais elles n'ont guère eu de succès pour l'instant.

    Vingt civils tués par un tir de missile arménien, selon Bakou
    L'Azerbaïdjan a accusé mercredi l'Arménie d'avoir tué 20 civils dans des tirs de missiles ayant visé la région de Barda, une ville azerbaïdjanaise proche du Nagorny Karabakh, Erevan ayant immédiatement démenti ces affirmations.

    "Quatorze civils pacifiques (20 selon un dernier bilan) ont été tués et plus de 40 blessés", a indiqué le bureau du procureur général d'Azerbaïdjan. Le ministère arménien de la Défense a dénoncé de son côté des accusations "fausses et infondées".

    De leur côté, les Arméniens accusent l'Azerbaïdjan d'avoir bombardé la localité de Chouchi tuant un civil et en blessant deux autres. Ils accusent également leurs ennemis d'avoir bombardé une maternité (photo ci-dessous- dans la ville de Stepanakert.

    Maternité.jpeg

    Les forces azerbaïdjanaises ont pris le dessus sur les forces arméniennes
    Après un mois de guerre, le bloc turco-azerbaïdjanais continue de garder l'initiative dans le conflit et d'exploiter son avantage en matière de puissance aérienne, d'artillerie, d'équipement militaire et de personnel. Les jours à venir montreront si Ankara et Bakou sont capables ou non de porter un coup dévastateur aux forces arméniennes au Karabakh. Si les forces arméniennes repoussent l'attaque sur le corridor de  Lachin, elles auront la possibilité de survivre en attendant que  la "communauté internationale" fasse pression sur la Turquie et l'Azerbaïdjan pour les forcer à arrêter leur offensive. Dans le cas contraire, l'issue de la guerre sera catastrophique pour les Arméniens du Haut Karabakh.

    2020:10:28.jpgVidéo - côté arménien
    Bombardement de positions azerbaïdjanaises :