Armée sud-africaine au Mozambique

  • Mozambique : L'Afrique du Sud déploie des forces après l'attaque des djihadistes contre Palma

    Imprimer

    L'Afrique du Sud a déployé des troupes au Mozambique vendredi 2 avril 2021 à la suite de l'attaque menée par des islamistes dans la ville de Palma à la fin du mois de mars. L'annonce a été faite lors d'une allocution télévisée du président sud-africain Cyril Ramaphosa, qui a souligné la nécessité de protéger les ressortissants sud-africains au Mozambique voisin .

    "Nous restons impliqués dans la sécurisation de notre peuple au Mozambique - à Pemba et à Palma", a déclaré Ramaphosa.

    L'attaque de Palma a contraint des milliers de personnes à fuir la ville et à chercher refuge dans la ville portuaire de Pemba, qui sert de capitale de la province de Cabo Delgado au Mozambique.

    Ramaphosa a déclaré que l'armée sud-africaine avait commencé à secourir des ressortissants bloqués au Mozambique et avait récupéré le corps d'un Sud-Africain tué dans l'attaque.

    Le géant français de l'énergie cesse ses activités dans la région
    De nombreux travailleurs étrangers de la ville riche en gaz étaient employés par le géant français de l'énergie Total, des sources de sécurité ayant déclaré vendredi aux agences de presse que l'entreprise avait cessé ses activités dans la région et retiré tout son personnel.

    Total prévoyait d'investir 20 milliards de dollars (16,9 milliards d'euros) dans une usine de gaz naturel liquéfié située près de Palma, mais a suspendu la construction du site la semaine dernière.

    L'armée mozambicaine a affirmé que l'usine Total était protégée, mais la surveillance par drone aurait montré que les djihadistes encerclaient le site gazier, situé sur la péninsule d'Afungi.

    L'attaque de Palma
    L'attaque a commencé le 24 mars, lorsqu'une centaine de djihadistes ont pris le contrôle de Palma. L'Etat islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque et annoncé dans un communiqué que le groupe avait tué 55 membres des forces de sécurité mozambicaines lors de l'assaut.

    Des dizaines d'habitants de Palma seraient morts lors du siège, dont au moins deux travailleurs étrangers dans la région.

    L'ONU a déclaré vendredi qu'au moins 9150 personnes avaient fui Palma vers d'autres régions du nord du Mozambique. Des milliers de personnes seraient toujours en train de se cacher dans la brousse autour du district de Palma.

    L'attaque contre Palma est la dernière d'une série d'attaques menées par des djihadistes dans le nord du Mozambique, qui ont commencé en 2017. Jusqu'à présent, plus de 2600 personnes sont mortes des raids au cours des trois dernières années.

    Les djihadistes piratent des navires au large de Palma
    Les djihadistes peuvent désormais pirater des navires en mer. Nous avons des rapports concernant au moins trois navires qui ont été détournés au large des côtes de Palma.